fr.planet.wikimedia

April 17, 2014

CHWiki

Salon de l’Auto 2014

Comme l’année dernière, j’ai pris le bus de bon matin pour me rendre au Salon de l’auto de Genève, grande messe annuelle des constructeurs et vendeurs de voiture. Une longue journée, quelques mille photos, des goodies…

Mon backlog ne s’étant pas vraiment résorbé dernièrement, pas encore de catégorie Commons qui va bien…

(oui, c’était il y a plus d’un mois, mais je fais ce que je veux.)


by Clément at April 17, 2014 02:30 PM

April 15, 2014

Framablog

Framasoft présente : Vosges Opération Libre, le 17 et 18 mai à Gérardmer

Vosges Opération Libre - Logo

Le samedi 17 mai et le dimanche 18 mai à Gérardmer se déroulera un événement inédit dans la région Grand Est : Vosges Opération Libre. Il est ouvert à tous et orienté à la fois vers le grand public et les professionnels.

Cette opération libre est à l’initiative de Framasoft et d’autres d’associations d’envergure nationale ayant une grande expérience dans le Libre, l’ouverture des données, les licences libres et le libre accès.


Vosges Opération Libre - Presse


Il s’agit de la seconde Opération Libre se déroulant sur le territoire français. La première ayant eu lieu à Brocas (Aquitaine) en 2013. Les Opérations Libres visent à rassembler, le temps d’un week-end, des acteurs du Libre en vue d’initier la démarche open data dans les petites villes et villages en présentant les outils disponibles, notamment des logiciels libres. Elles invitent les habitants à participer à l’ouverture et à la diffusion des données de leur territoire. Elles proposent aussi d’engager les citoyens dans un rapport différent avec leur territoire en montrant que le partage des connaissances leur permet d’être collectivement valorisées.

Cette initiative portera aussi sur les usages numériques, leur appropriation, leur potentiel de créativité et leur économie. Cette manifestation vise à promouvoir la culture libre et l’ouverture des données en organisant des actions thématiques formulées en stands, ateliers de formation, conférences, projection permanente de films libres, débats, etc.

Il s’agit d’un événement culturel et participatif où le logiciel libre et ses principes sont conçus comme autant de moyens au service des activités pratiques proposées à destination du grand public. Un travail préalable précédant la manifestation a été mené avec les acteurs de la vie culturelle locale, en particulier la médiathèque de Gérardmer (soirées Wikipédia, ateliers et conférence).

Le programme de la manifestation est disponible à l’adresse vosges.operation-libre.org. Il comprendra :


Vosges Opération Libre - Affiche

Vosges Opération Libre - Programme

by aKa at April 15, 2014 01:50 PM

April 13, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 15 – Les wikipédiens et le changement

Wikipédia en français compte 1 493 581 articles, 17 410 contributeurs actifs et 75 administrateurs actifs. Brèves du bistro Lundi. Conflits israélo-palestinien : l’heure est à la contestation ■ Des articles de base dans un état lamentable. Mercredi. Citation : Je trouve un peu bizarre qu’il suffise d’être une fille de et mourir jeune pour avoir son article ■ Il […]

by Frakir at April 13, 2014 03:38 PM

April 12, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : faut-il faire la chasse aux liens rouges ?

La question du Tonton Grognon Pierrot est — comme souvent — volontairement provocatrice, vous l'aurez compris, ami lecteur. À moins que vous ne soyiez pas parfaitement au fait de Wikipédia et de ses codes. Je vais donc me fendre, en préambule, d'une petite précision pour les brebis égarées sur mon blog : les liens rouges sont les liens, dans les articles, vers une page qui n'est pas encore créée. Pardi, c'est bien pour cela que le lien est rouge et non bleu. Incroyable, non ? Ou alors c'est parce que mon inconscient me conduit à préférer le rouge communiste au bleu Marine. Mais je n'en suis pas sûr.

Mais assez divagué, rentrons dans le (rouge) vif du sujet. Une petite affaire parmi d'autres a occupé la page de requêtes aux administrateurs ces derniers jours. Le contributeur  a soudain eu des considérations très terre à terre (attention, ce morceau de phrase est un jeu de mots pourri comme je les affectionne, mais difficile à discerner. Saurez-vous le voir ?) en se plaignant qu'il y a de l'obstruction dans le lait de vache. Il ne s'agit pas du pis qui serait bouché, mais de l'attitude de deux contributeurs, Golfestro et Dheillyx, qui l'empêchent de mettre des liens internes sous prétexte qu'ils sont rouges. Après quelques guerres d'édition, 空 a fini par voir rouge et s'en est donc ouvert auprès des administrateurs. Qui, globalement, lui ont donné raison, invoquant pêle-mêle "un processus absolument normal" (Boréal, partiellement de retour sur Wikipédia, mais pas pour ajouter du contenu apparemment), "une action que peut réaliser n'importe quel contributeur" (Euterpia), et même carrément "un principe de fonctionnement de Wikipédia" qu'entraver serait "anti-collaboratif" et "proprement inacceptable" (Kimdime et Jules78120).

Certes, l'apposition de liens rouges est une pratique qui, depuis un certain nombre d'années maintenant, est largement admise et très probablement consensuelle (il y a même un projet qui leur est consacré). Sous certaines conditions du moins (je vais y revenir). Mais le débat autour de leur pertinence est — croyez-en ma vieille expérience — un serpent de mer. Des arguments parfaitement légitimes et recevables existent contre cette pratique, même s'il s'agit d'une position assez largement minoritaire. En tout cas, des arguments qui ne sont pas en infraction avec les principes fondateurs et les règles principales de notre projet favori. Aussi, si je comprends — et approuve — la position d'Euterpia et de Boréal, qui rappellent à juste titre que la pratique est consensuelle et qu'il ne faut donc pas faire d'obstruction contre elle, j'ai beaucoup plus de mal avec la surenchère de Kimdime et de Jules78120 qui semblent considérer qu'il n'est tout simplement pas permis (car ce serait contraire aux principes de base de Wikipédia) de souhaiter qu'on ne mette pas de liens rouges.

Comme rappelé sur la page d'aide, l'intérêt principal des liens rouges est évidemment d'inciter à la création, en aiguillant le lecteur vers un article pour l'heure inexistant, mais qui ne demande qu'à vivre. Un bon moyen de faire remarquer au lecteur qu'il y a un manque à combler. La raison principale qui, aux yeux de beaucoup de contributeurs, supplante les inconvénients inhérents à cette manière de faire. Car trois critiques principales peuvent être — et ont régulièrement été — apportées : 

  • La principale est le manque de praticité : le renvoi vers un article inexistant peut, au lieu d'inciter à la création, apparaître comme étant une erreur. Le phénomène nuit alors à la navigation et semble surtout illogique. En ce sens, la remarque de Dheillyx, qui n'est pas nouvelle, expliquant qu'il est dans l'ordre logique des choses de d'abord créer et d'ensuite mettre les liens qui vont bien, est fondée, d'un certain point de vue.
  • Mettre des liens rouges vers des articles à créer expose au risque, qui est loin d'être théorique, de guerre d'édition si l'admissibilité de l'article envisagé est sujette à caution. La situation se voit parfois, et cette manière de procéder est alors génératrice de conflit.
  • Enfin, la présence de liens rouges au sein d'un article appauvrit la qualité de ce dernier. Puisque le travail qui est alors présenté semble totalement inachevé. Ce n'est pas pour rien que l'un des critères du label article de qualité est justement l'absence de lien rouge. 

En dépit de ces critiques persistantes, la pratique est donc largement usitée et encouragée. Dans le cadre d'un consensus indéniable. Toutefois, deux conditions nécessaires sont à remplir : que le sujet soit admissible ; et que l'apposition de liens rouges ne soit pas une fin en soi : inviter à créer c'est bien, créer c'est encore mieux.

by Pierrot le Chroniqueur at April 12, 2014 08:30 AM

April 09, 2014

Pierrot le chroniqueur

Petite mise à jour (enfin ...) des statistiques

Elles n'avaient pas été mises à jour depuis plus d'un an. Elles sont enfin disponibles et actualisées : les statistiques de mon blog ont été retravaillées. Vous pouvez, amis lecteurs (et si vous êtes intéressés), les retrouver ici. Bonne lecture.

by Pierrot le Chroniqueur at April 09, 2014 08:18 AM

April 06, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 14 – Typographie

Wikipédia en français compte 1 491 713 articles, 17 182 contributeurs actifs et 78 administrateurs actifs. Brèves du bistro Lundi. Un portail sur une école. Mardi. Le 1er avril, il y a 4 ans, on proposait la fermeture de Wikipédia en français ■ Entre liste noire et liste grise. Jeudi. Le changement de typographie annoncé a eu lieu, provoquant la […]

by Frakir at April 06, 2014 11:32 AM

April 05, 2014

Darkoneko

Guest Post by Yuyucow: For an internet FREE of KyoAni myths

DarkoNeko:

reblogged for great justice.

Originally posted on The Vanishing Trooper Incident:

Grumpy Oreki Sorry for the lack of updates lately, but as I think of something to write for the blog here’s a post from our internet neighbour Yuyucow who has once again decided to drop in to write a guest post. Today he will be sharing some of his insight discussing Kyoto Animation, commonly know as KyoAni, trying to clear up some of the unfortunate myths about them that have spread across the internet recently.

Voir l'original 1  394 mots de plus


Classé dans:les coulisses de Wikipédia

by DarkoNeko at April 05, 2014 03:16 PM

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : les PàS de maintenance confortées

Cher ami lecteur, vous avez sans doute remarqué, le mois dernier, ce sondage, à propos de la procédure, hélas trop souvent méconnue, dite des "PàS de maintenance", ou de "l'admissibilité à vérifier", consistant à présenter en PàS les articles dont l'admissibilité est remise en cause depuis un certain moment. L'originalité ici, et qui a longtemps été l'objet de la polémique, c'est que le proposant ne motive pas sa demande en faveur de la suppression mais invite simplement la communauté à donner son avis. Il s'agit donc d'une procédure spécifiquement technique, à l'instar de celle qui préside aux relances de débat après la restauration d'un article. La différence étant naturellement qu'il n'y a pas, dans ce cas, de restauration. 

De façon isolée, mais assez régulière, ceux qui se sont investis dans cette maintenance se sont fait critiquer, justement parce qu'ils n'argumentent pas le lancement de leur PàS de manière classique. Des attaques qui, généralement, sont le résultat d'une ignorance des procédures mais qui, parfois, se poursuivent bien que les explications nécessaires aient été données. Et peuvent aussi, à l'occasion, être assaisonnées d'une sacrée dose de mauvaise foi. La procédure est pourtant utile, voire salvatrice : si les contributeurs qui en ont la charge n'agissaient pas ainsi, des articles à l'admissibilité douteuse, ou tout au moins remise en cause, s'accumulerait indifféremment dans la catégorie. Il est d'ailleurs ironique, au passage, que ce soit souvent les mêmes personnes qui critiquent les bandeaux (signalant une admissibilité à établir ou un manque de sourçage, par exemple), les jugeant "disgracieux", qui s'attaquent  également à cette procédure qui vise pourtant à les retirer (si l'article est conservé) en demandant un avis au plus grand nombre ... La dernière saillie en la matière nous provient d'ailleurs de Mandariine, quelques jours avant le lancement du sondage.

Un sondage qui avait donc toutes les (mal)chances de devenir un véritable nid à trolls. Par bonheur et par extraordinaire, ce ne fut pas le cas, le résultat étant à la fois rassurant et étonnant. Rassurant car le travail des personnes actives dans cette maintenance est largement respecté, voir même souvent applaudi. Étonnant parce que ce n'est pas seulement une simple majorité qui reconnait la nécessité de cette procédure, mais une quasi-unanimité, personne n'ayant remis en cause son fondement, en dépit des critiques récurrentes qui étaient donc aperçues ici ou là depuis des années. On peut tout juste voir O.Taris, le plus critique des participants au sondage, préférer le terme "utile" à "nécessaire". Ce qui n'est pas non plus la marque d'une défiance radicale ... De même, à l'occasion d'une question ultérieure, on peut voir une large majorité estimer que les personne s'investissant dans cette procédure n'ont pas à motiver leur demande en faveur de la suppression. Au contraire, il a été jugé — à juste titre — qu'une telle exigence serait contraire à l'esprit plutôt neutre qui préside à ces opérations de maintenance. Ce constat presque unanime n'empêche pas un certain nombre de personnes de soulever quelques problèmes. Plus de forme que de fond, mais pas forcément de manière pertinente. Le principal reproche, par exemple, est celui de l'usage, jugé par certains trop précipité, de la PàS de maintenance, trop peu de temps selon eux après l'apposition du bandeau signalant que l'admissibilité de l'article est à vérifier. C'est vrai pour ce type de PàS, mais il ne faut pas oublier qu'une PàS peut de toute façon être lancée à n'importe quel moment, et qu'il y aurait comme un léger paradoxe à entraver ce lancement au motif justement ... que l'admissibilité fait débat. Évidemment, dans ce cas de figure, il est dès lors préférable de motiver la PàS, et le proposant retombe dans une procédure plus classique, et pas véritablement une PàS de pure maintenance. Autrement dit, la présence d'un bandeau d'admissibilité n'est pas un obstacle au lancement d'une PàS traditionnelle.

La conclusion n'est pas difficile : cette procédure apparaît aujourd’hui pleinement légitime, validée par la communauté et reconnue par des gens aux sensibilités très différentes. Je ne résiste pas à la tentation d'en citer quelque uns, comme Alexander Doria — "franchement satisfaisant au regard de l'ampleur de la tâche" —, Nouill : "travail de maintenance essentiel, en ce qui concerne la mise en PàS d'articles dont l'admissibilité est remise en doute depuis plusieurs mois. La non-justification me dérange peu" — ou enfin Arkanosis : "elle est indispensable, et je regrette que malgré les précautions prises par les contributeurs qui se chargent de cette tâche ingrate, ils se retrouvent encore souvent pris à partie pour la seule raison qu'ils ont « demandé la suppression d'un article » (quand bien même ils s'expriment parfois en faveur de la conservation)". J'en profite donc pour moi aussi remercier toutes celles et ceux qui participent à cette maintenance. Rappelons d'ailleurs que c'est à l'origine Lebrouillard qui a initié cette pratique en août 2010, et a ensuite trouvé, pour l'aider, Chris a liege puis Patrick Rogel, qui ont longtemps été les seuls, ou presque, à y participer. Depuis, beaucoup ont pris la relève, comme Enrevseluj, Rome2, Gratus ou Etiennekd notamment.

by Pierrot le Chroniqueur at April 05, 2014 08:38 AM

April 01, 2014

Orikrin1998

WPO franchit un cap

Fidèles visiteurs, merci : grâce à vous, le blog vient de franchir le cap des 5000 vues ! Merci encore à tous mes lecteurs, j’espère que vous prenez du plaisir ou avez au moins un peu d’intérêt pour les sujets que je publie. Longue vie et prospérité !…à Wikipédia.

by Orikrin1998 at April 01, 2014 10:18 PM

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : Madame, Monsieur, bonsoir

Vous lisez l'ancêtre de Twitter, soyez les bienvenus. Petit tour d'horizon de l'activité wikipédienne et wikimédienne de ces derniers jours.

 

Wikimédia France déménage à Strasbourg pour cause de trop bonne choucroute

La tenue, le week-end dernier, de l'assemblée générale de l'association Wikimédia France à Strasbourg a eu des répercussions inattendues : les membres du conseil d'administration et les salariés ont été tellement emballés par la ville, et surtout par la choucroute et la bière, qu'ils ont décidé de s'établir définitivement en Alsace. "C'était tellement bon ! Je veux en manger tous les jours et rester ici", s'est enthousiasmé Rémi Mathis, un président comblé.

C'est donc un nouveau déménagement qui se profile pour la structure associative, qui avait récemment changé de locaux à Paris. Nathalie Martin est déjà affairée à trouver la perle rare qui fera le bonheur de l'équipe salariée. "Les prix sont beaucoup moins élevés qu'à Paris, ce qui nous permettra d'avoir davantage d'espace", s'est réjouie la directrice exécutive. D'après nos informations exclusives, Wikimédia France aurait jeté son dévolu sur un grand bâtiment quasiment abandonné qui serait connu des autochtones sous le nom de Parlement européen. Un imposant hémicycle, partie principale de l'édifice, aurait été jugé parfait pour la tenue des prochaines assemblées générales. La finalisation de l'achat bloquerait cependant sur un détail : le bâtiment serait très occasionnellement occupé (quelques fois par an à peine) par des inconnus désœuvrés qui revendiqueraient une mystérieuse qualité de "député européen". Un protocole de sous-location à ce groupe d'importuns serait à l'étude pour dénouer la situation de manière pacifique.

La perspective du déménagement de WMFr à Strasbourg a été unanimement saluée par la cabale alsacienne, qui nourrit cependant une légitime inquiétude : "Ils sont super contents de la bouffe parce qu'on leur a servi de la choucroute. Mais si jamais ils découvrent l'existence du munster, un fromage qui pue qu'on leur a soigneusement caché, ils vont s'enfuir à toutes jambes", a confié Garfieldairlines à notre stagiaire gastronomie. Des mesures ont déjà été prises : sous l'impulsion de Kyah117, Pierre Rudloff et de Ctruongngoc, tous les commerces de la ville ont reçu la demande de cacher les munsters dès qu'un membre de Wikimédia France mettra un pied dans leur négoce.

 

Hégésippe Cormier photographié à scooter devant le domicile de Nana Mouskouri

C'est un nouveau scandale dont on se passerait bien. D'après notre stagiaire people, le magazine Closer s'apprêterait, cette semaine, à sortir un nouveau scoop choc. Le célèbre administrateur de Wikipédia Hégésippe Cormier, notamment connu pour son aversion publiquement assumée à l'encontre de Nana Mouskouri, surnommée "certaine chanteuse grecque à lunettes", aurait été nuitamment aperçu à scooter devant le domicile de l'artiste, affirme en une la prochaine édition de Closer, photos de paparazzi à l'appui. Il n'en faut pas plus pour que se développent les rumeurs d'une idylle secrète entre Hégésippe Cormier et Nana Mouskouri, un terrible scandale qui pourrait remettre en cause les fonctions du premier nommé sur Wikipédia. Selon d'éminents Wikipédiologues, la grande popularité d'Hégésippe viendrait en effet principalement de ses diatribes à répétition contre la chanteuse grecque, unanimement détestée dans la communauté wikipédienne comme dans la France toute entière. La révélation d'un tel amour secret risquerait donc de ruiner pour toujours la confiance dont jouit actuellement Hégésippe Cormier.

Mais, suite à l'enquête de notre stagiaire faits divers, nous sommes heureusement en mesure de démonter les assertions du magazine Closer. Si Hégésippe Cormier s'est bien retrouvé en scooter devant le domicile de Nana Mouskouri, dans la nuit de samedi à dimanche, c'était en réalité pour jeter des œufs pourris et des tomates sur la façade du domicile de la chanteuse. L'administrateur a en effet été interpellé pour vandalisme et tapage nocturne, la main dans le panier à œufs. Le procès-verbal que nous nous sommes procurés lave donc Hégésippe de tout soupçon, même s'il a dû subir dans la foulée un rappel à la loi par le délégué du procureur de la République. 

Quoi qu'il en soit, l'affaire est d'ores et déjà sur Wikipédia et devrait être conservée malgré la PàS lancée par SM au motif qu'il n'y a "ni cul ni recul sur cet événement au final anecdotique"

 

Ludo29 intègre les conseils d'administration de Wikimédia Belgique, Wikimédia Kazakhstan et Wikimédia Îles Galapagos

Après avoir rejoint les conseils d'administration de Wikimédia Suisse et Wikimédia France, Ludo29 a décidé, selon les informations de notre stagiaire nature et découverte, de poursuivre son marathon wikimédien à travers le monde. Il serait en effet sur le point de rejoindre les structures analogues de Wikimédia Belgique, Wikimédia Kazakhstan et Wikimédia Îles Galapagos. "Je suis ravi d'aider partout où je peux. En plus, cela me permettra de faire plein de vélo pour me rendre aux réunions", a déclaré dans un communiqué Ludo29 qui serait toutefois, actuellement, en quête d'information sur la localisation exacte des îles Galapagos.

Wikimédia Belgique, pour sa part, s'est félicité de ce recrutement à venir et a tenu à saluer "l'arrivée de quelqu'un qui, fort de son expérience suisse, dit déjà septante et nonante au lieu de soixante-dix et quatre-vingt-dix, ce qui sera la garantie de réunions compréhensibles par tous, même de nos membres flamands". Un biologiste a annoncé dans la foulée étudier la possibilité de cloner Ludo29 pour qu'il puisse être présent partout à la fois, nous révèle par ailleurs notre stagiaire sciences. Et pourquoi pas tenter des divergences évolutives.

 

La NSA et la DCRI s'allient pour découvrir comment modifier Wikipédia

C'est la dernière révélation d'Edward Snowden en une du New York Times, du Guardian et du Monde : dans une opération transfrontalière inédite, l'agence américaine de renseignement NSA et la DCRI française collaboreraient depuis plusieurs mois dans la plus grande confidentialité afin de découvrir le secret de la modification de Wikipédia. Cette alliance serait le résultat d'une restructuration stratégique prioritaire à la suite du cinglant échec essuyé par les services français lors de l'affaire de Pierre-sur-Haute. Il est révélé au passage que la chanteuse Barbra Streisand a été mise sur écoutes par la NSA, sur demande des autorités françaises, à la suite de "l'effet" qu'elle aurait eu sur cet échec.

Gênés aux entournures, Patrick Calvar, directeur central de la DCRI, et Keith B. Alexander, son homologue de la NSA, ont donné une conférence de presse conjointe pour confirmer, d'un air accablé, les révélations de Snowden. "Nous avons eu vent de rumeurs sur l'existence d'un bouton modifier qui permettrait de changer Wikipédia, et dont nous aurions pu nous servir pour supprimer les informations classées secret-défense. Nous essayons donc de déterminer ce qu'il y a de vrai dans ces allégations", a expliqué Patrick Calvar, tandis qu'Alexander a certifié que "les meilleurs limiers de nos services sont sur le coup". Selon des informations de notre stagiaire investigation, une commande massive de Minitels aurait été secrètement passée afin d'accélérer considérablement l'enquête en cours.

 

Poulpy passe aux aveux : Patrick Rogel est un de ses tentacules

Dans une confession inédite au Wikimag, Poulpy, célèbre contributeur inclusioniste de Wikipédia, a avoué avoir un faux-nez en la personne de Patrick Rogel, chef présumé de la secte des suppressionistes. Plus précisément, il s'agit en réalité d'un de ses tentacules qui prend régulièrement son indépendance et fait ainsi dans l'exagération et l'outrance pour montrer qu'il est devenu parfaitement autonome. "Nous sommes sans arrêt en conflit. Il ne m'écoute pas, refuse de géolocaliser sa chambre et défie mon autorité. Il fait exprès de lancer plein de PàS pour m'embêter", s'est désolé Poulpy, la larme à l'œil. 

Selon Popo le Chien, psychologue renommé, le comportement du tentacule serait plutôt "l'expression du surmoi ironique de Poulpy. On le sait, Poulpy fait plein d'interventions sarcastiques sur le Bistro dont il ne pense pas un seul mot. Au fil des années, cela a entraîné un trouble schizophrénique qui a tourné au dédoublement de personnalité. Ce tentacule a fini par être l'expression physique de ce dédoublement, entièrement contrôlé par l'inconscient de Poulpy, et s'est donc logiquement mis à adopter le comportement caricatural dénoncé en creux par les saillies de Bistro du Poulpe." Les vérificateurs d'adresses IP ont été saisis du dossier.

 

S'inspirant de la Russie, Google essaie d'annexer Wikipédia

Vladimir Poutine fait des émules. Impressionné par la facilité avec laquelle le président russe s'est emparé sans coup férir de la Crimée, au nez et à la barbe des États-Unis et de l'Union européenne, le conseil d'administration de Google a décidé de s'inspirer de cette stratégie et a validé une opération destinée à prendre le contrôle de Wikipédia. Constatant que 95% des références sont le fruit d'une recherche Google, le PDG de la firme américaine s'est dit convaincu que cette écrasante majorité lui permettra de remporter la prise de décision qu'il a fait naître, sous la menance d'un déréférencement de Wikipédia, pour avaliser sa prise de contrôle.

Malheureusement pour lui, la tentative est finalement un échec, selon notre stagiaire nouvelles technologies. La prise de décision a en effet été noyée sous 550 000 octets de palabres, dont 430 000 de GLec, Euphonie et TigH. "La prise de décision est devenue illisible, et du coup son lancement a été reportée sine die", relève, ébranlé, un porte-parole de Google. Après avoir digéré ce coup fatal, le CA devrait se réunir pour déterminer si une nouvelle tentative devra être menée en privilégiant le sondage à la prise de décision, ou s'il serait plus sage de se rabattre sur Wikibuster.

 

François Asselineau décide de lancer sa propre encyclopédie en ligne

Wikibuster, justement, vient de triomphalement annoncer son mariage commercial avec François Asselineau. Selon des informations de notre stagiaire politique, le leader de l'UPR, vexé de ne toujours pas avoir d'article sur Wikipédia, a décidé de lancer sa propre encyclopédie en ligne. Toujours dans les bons coups, Wikibuster s'est alors empressé de le contacter pour lui offrir son expérience et son expertise technique.

Afin de rétablir la vérité, et de respecter le quota de représentation globale, son parti devrait être, selon les premiers éléments à avoir filtré, le seul présent sur ce nouveau concurrent de Wikipédia. Dans le même esprit, la page consacrée aux mathématiques ne contiendra rien d'autre qu'une présentation des polynômes de Boubakeur. Notre stagiaire média a, par ailleurs, noté qu'un projet de fusion avec la célébrissime Lorenzopedia avait échoué dès les tentatives d'approche. 

 

Jimbo Wales et Rémi Mathis proposent un pacte de responsabilité aux Wikipédiens

Jimbo Wales, Dieu tout-puissant du projet wikipédien, a eu une illumination à la suite d'un entretien avec Rémi Mathis, président de Wikimédia France. Selon notre stagiaire pastafarisme, Wales a décidé de lancer un pacte de responsabilité à destination des contributeurs, après que Rémi Mathis lui a fait part des derniers développements de la situation politique et économique en France. "La voilà la solution pour définitivement clore le débat entre inclusionistes et suppressionistes ! Je vais leur proposer un pacte de responsabilité !", s'est écrié le Gourou, sous une ovation générale.

Des négociations ont immédiatement été lancées, sous l'égide de Wales lui-même, entre, d'un côté, Michel1961 et Alphabeta, représentants du syndicat inclusioniste, et, de l'autre, Patrick Rogel et SM pour porter les couleurs du suppressionisme. Dans un climat pour le moins tendu, au cours duquel Alphabeta, pour avoir voulu inclure l'apostrophe typographique dans les négociations, a été brûlé au deuxième degré par du thé bouillant déversé par SM, les parties en présence sont finalement parvenues à un accord : contre la promesse de favoriser l'accession le plus rapidement possible de Wikipédia aux deux millions d'articles, à condition qu'ils soient admissibles, les inclusionistes se sont engagés à baisser les charges contre les suppressionistes qui pourront enfin faire des PàS sans être insultés. À la sortie, visiblement ravi, Michel1961 a tenu à montrer aux caméras son pin's siglé "deux millions d'articles" qu'il arborait fièrement.

 

Racconish obtient la paix au Proche-Orient après trois jours de médiation

Selon notre stagiaire international, la paix est enfin de retour au Proche-Orient. Benyamin Netanyahou et Mahmoud Abbas ont signé aujourd'hui un accord définitif, non sans une grande émotion. Unis comme les doigts de la main, les deux dirigeants ont tenu à féliciter le grand artisan de cette réussite, le négociateur Racconish. Imposé par le Quartet dans un scepticisme général, Racconish a pourtant réussi le tour de force d'arriver à cet accord de paix au bout de trois jours de médiation seulement. "Ce n'est rien. J'ai connu bien pire sur Wikipédia où je suis à la fois médiateur et arbitre, justement sur ce sujet. Quand on a connu Sylway et GastelEtzwane comme moi, c'est du gâteau de traiter avec Netanyahou et Abbas", a expliqué d'un air nonchalant le héros du jour, que l'on destine déjà au Prix Nobel de la Paix.

Les résultats ayant dépassé toute espérance, le président Barack Obama a d'ores et déjà annoncé la nomination de Racconish en remplacement de John Kerry au Secrétariat d'État américain. Sa première mission sera de se rendre en Asie pour arbitrer le différend entre la Chine et le Japon à propos des îles Senkaku. À en croire des indiscrétions de ses proches, Racconish préfère d'ailleurs cette carrière internationale à un retour aux affaires wikipédiennes, pour avoir enfin un peu de temps pour lui : "C'est bien plus facile et bien moins éprouvant que de faire arbitre sur Wikipédia. Déjà qu'il a frôlé la dépression, il y a deux semaines, en voyant que Kõan lançait encore un arbitrage ... Il mérite, lui aussi, la paix !"

Des informations à vérifier indiquent que Racconish aurait 9 ans.

 

Témoignages exclusifs : les trolls de Wikipédia racontent leur calvaire

C'est une série de témoignages bouleversants que notre stagiaire société a récoltés. De quoi changer profondément l'opinion que l'on peut avoir sur les trolls, cette race de contributeurs bannis qui ne cessent de revenir sur Wikipédia sous des tas d'identités différentes. On les croyait hilares et joueurs, mais ils vivent en réalité un calvaire.

Lustucri a, le premier, brisé l'omertà en révélant ses souffrances : "Je pleure souvent le soir, quand je me rends compte que j'ai encore passé la journée à donner du travail au bot d'Akeron. Je ne fais plus que ça, c'est devenu une obsession, et cela s'en ressent sur ma vie personnelle". Des conséquences également attestées par Lgd : "J'ai été arrêté plusieurs fois pour vol parce que j'essayais de changer le code de ma carte bancaire, comme on change d'IP, pour ne pas être localisé. C'est un réflexe, ce n'est pas de ma faute !"

Rejoints par Albion, Nezumi, Sulandav et Calcineur, les deux hommes ont décidé d'adresser une lettre ouverte à la ministre de la Santé pour réclamer des soins et une prise en charge  par la Sécurité sociale. Ils n'ont, pour l'heure, obtenu aucune réponse.

 

Voilà. Vous pouvez fermer ce blog et reprendre une activité normale. 

by Pierrot le Chroniqueur at April 01, 2014 08:12 AM

March 31, 2014

Darkoneko

Wikipédia, avertissement usuel pour le premier avril

Demain, nous seront le premier avril.

Et comme chaque année, des milliers de gens vont trouver intelligent et original d’essayer d’ajouter des informations fausses dans notre Wikipédia (je veux dire qu’ils seront plus nombreux que les guignols faisant déjà ça le reste de l’année)

N’hésitez donc surtout pas à participer au nettoyage des âneries et à surveiller Wikipédia:modifications récentes !

D’avance, merci ! :)


Classé dans:actualités, les coulisses de Wikipédia Tagged: 1er avril, modifications récentes, premier avril, vandalisme, wikipédia

by DarkoNeko at March 31, 2014 08:44 PM

Orikrin1998

Sondage : rencontre-t-on souvent des personnes faisant l’objet d’articles de Wikipédia ?

Voici un sondage qui pourra nous éclairer sur le nombre de personnes "connues" de Wikipédia que l’on peut rencontrer. Il est conseillé d’indiquer lesdites personnes en commentaire du sondage, ou, plus pratique, en commentaire de l’article. Ce que j’ai voté ? Un : Marie-Madeleine Peyronnet. Ah, il faut bien entendu exclure les pages utilisateur et […]

by Orikrin1998 at March 31, 2014 04:17 PM

User:Juraastro

Élections municipales : news, pédia ou data ?

Les élections municipales françaises viennent de s’achever et bien entendu, le contenu de Wikipédia relatif aux communes françaises subit de nombreuses modifications suite aux résultats (souvent de manière irraisonnée). Une tendance qui apparaît depuis quelques années est le besoin de détailler au maximum les faits et les données relatives aux élections, notamment lorsqu’elles sont françaises. … Lire la suite

by Juraastro at March 31, 2014 01:43 PM

March 30, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 13 – Faux nez ?

Wikipédia en français compte 1 489 866 articles, 16 958 contributeurs actifs et 80 administrateurs actifs. Brèves du bistro Lundi. Supprimer tous les catcheurs et les pokémons qui ont perdu un combat ■ Les municipales agitent les articles, Starus, Fanchb29 et d’autres ont fait un énorme travail, Theoliane réagit. Mardi. Pas de sources francophones = pas d’article ? ■ Vie privée […]

by Frakir at March 30, 2014 05:19 PM

March 28, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : petit vade-mecum du chasseur de faux-nez [par SM]

Note préliminaire de Pierrot : je remercie SM d'avoir enfin pris le temps de réaliser ce billet très instructif. J'ai toutefois pris la liberté (en accord avec l'auteur du billet) de censurer certains passages qui sont, personne n'en doutera, totalement faux et mensongers, et de les remplacer par des textes (en italique) de ma composition.

 

Sur la demande quelque peu insistante très sympathique et sans harcèlement de Pierrot depuis des mois (sur Twitter et par mail), j'ai donc décidé, pour qu'il me foute enfin la paix de mon plein gré et avec enthousiasme, de réaliser un billet sur comment je fais pour repérer certains faux-nez, auteurs de bourrages d'urnes ou autres réincarnations de pénibles indésirables revenant périodiquement nous rappeler qu'ils existent encore et qu'ils sont toujours aussi fous. Il paraît que mes « exploits » de ces derniers temps nécessitent un guide pratique pour faire des émules. Enfin, c'est ce que m'a dit Pierrot derrière son flingue avec lequel il me menaçait en m'offrant gentiment un bon café. À mon avis, c'est juste pour me flatter, histoire que j'accepte enfin de me crever à lui rédiger un billet de servir Wikipédia et c'est ma joie.

Surtout que l'explication tient en une ligne : je suis un génie. Voilà j'ai fini, arrête de m'emmerder[Note de Pierrot : billet refusé, nouvelle demande formulée].

Surtout que l'explication tient en une ligne : je suis pote avec les CU qui me filent en douce les résultats de leurs opérations clandestines pour qu'on fasse semblant de faire un truc dans les règles. Voilà j'ai fini, arrête de m'emmerder. [Note de Pierrot : billet refusé, nouvelle demande formulée].

 

Bien *soupir*... Ce n'est pas si compliqué qu'il n'y paraît. Déjà, pas de secret ni de magie : il faut tout simplement avoir un peu de chance au départ (en tombant là où il faut. Cela été mon cas pour Martino75, de qui j'ai pu identifier les turpitudes simplement parce que je fréquentais les PàS, et que j'avais fini par trouver étrange de voir toujours les mêmes comptes ensemble à donner les mêmes avis), ou simplement connaître le dossier en question. Si je trouve assez souvent Lgd, Deuxtroy ou Noritaka666 (notamment), c'est parce que je connais ces dossiers. En revanche, je ne me suis jamais intéressé à, par exemple, Albion, Olha ou Alain843. Et je serais parfaitement incapable de les reconnaître si je les vois passer, à l'inverse respectivement d'Hégésippe Cormier, Zetud ou Mattho69. Je ne suis pas le seul, loin s'en faut, à chasser les pénibles. Et beaucoup de contributeurs, administrateurs ou non, sont à féliciter pour leur investissement dans cette nécessaire maintenance.

Je pense qu'il faut distinguer deux choses : la découverte et l'investigation de comptes agissant de concert et semblant être des faux-nez, et la recherche de la réincarnation des pénibles. Dans le premier cas, tout est à établir et à découvrir ; dans le second, il peut déjà y avoir un certain nombre d'éléments connus (habitudes, thèmes privilégiés, localisations...) avec lesquels il faut simplement se raccorder en étudiant le nouveau compte arrivé. Les manières de procéder, d'examiner, vont être identiques par bien des aspects, mais tout un travail préliminaire est à réaliser dans le premier cas.

 

Les faux-nez actifs simultanément

Voyons donc, dans un premier temps, comment identifier des faux-nez d'un contributeur jamais épinglé auparavant. Dans la plupart des cas, il s'agit évidemment de bourrages d'urnes ou d'effets de masse pour imposer un point de vue. C'est le cas le plus visible et le plus répréhensible. Il faut alors procéder par étapes si, après observation, on a un soupçon sur deux ou plusieurs comptes : 

  • Il faut déjà regarder le nombre de prises de position communes des comptes en question. Un compte, par exemple, qui n'est actif que pour soutenir les points de vue d'un contributeur en particulier a de grandes chances d'être son faux-nez, ou en tout cas un meatpuppet.
  • Dans le cas de contributions sur l'espace principal pour tous les comptes concernés, il faut naturellement voir, c'est le fameux test du canard, si les thèmes sont communs ou non. Ce n'est pas déterminant : il est assez fréquent qu'un faux-nez prenne justement soin de se démarquer des thématiques privilégiées du compte principal, et ne fasse par exemple que de la relecture ou des micro-éditions sur tout un tas de sujets.
  • Pour renforcer le soupçon initial, on peut utiliser un outil fabuleux : le fusioncontribs. Qui juxtapose, par ordre chronologique, l'ensemble des contributions des comptes sélectionnés (en les distinguant avec de jolies couleurs). Le but du jeu est de voir si les contributions s'emboîtent parfaitement, donnant l'impression de passer d'un compte à l'autre. Il peut aussi être utile de comparer de manière globale les horaires de contribution, et de voir s'il y a des absences de plusieurs jours en commun. Un emboîtement imparfait ne permet pas forcément d'éliminer l'hypothèse du faux-nez : il est très facile de faire des éditions quasiment en même temps sur deux comptes en ouvrant tout simplement deux navigateurs. Un contributeur particulièrement malin peut prendre soin de faire cela de temps en temps. Quelques contributions en commun de temps à autre ne sont donc pas un facteur éliminatoire. En revanche, un certain nombre d'importantes contributions simultanées, de manière régulière, permet d'écarter l'hypothèse du faux-nez, à moins que la personne derrière les comptes ne soit un équilibriste de génie...
  • Si le soupçon se trouve renforcé après ces vérifications préliminaires, il convient de passer à une investigation plus poussée. Principalement en termes d'orthographe, de typographie et de style d'écriture. Les recherches les plus pertinentes à effectuer sont les suivantes : il faut essayer de trouver une éventuelle faute d'orthographe possiblement récurrente, ou de trouver une caractéristique typographique particulière, et voir ensuite si elles se retrouvent également du côté des autres comptes suspectés. C'est ainsi, par exemple, que j'ai acquis l'été dernier la certitude d'avoir trouvé un nid de faux-nez avec l'affaire Martino75 : ce qui avait alors achevé définitivement de me convaincre est l'habitude de l'ensemble des comptes concernés d'appeler curieusement un article (et non pas un projet) un « wiki ». Il est aussi très utile d'étudier les commentaires de modification. Un certain nombre de contributeurs utilise des commentaires très standardisés, mais nous avons tous, dans certains cas, nos petites habitudes pour expliquer une de nos modifications : retrouver en commun des commentaires de différentiel similaires est un des meilleurs moyens de piéger le contributeur frauduleux. Dans le cas de Deuxtroy/Tibauty, l'un des éléments déterminants a ainsi été de montrer que les deux comptes utilisaient une expression très particulière pour les reverts remettant en place des textes : « Réinsert ». Comparer les styles d'écriture est, en revanche, plus aléatoire et moins définitif. Quand il s'agit de contributeurs n'écrivant pas dans un bon français, c'est un élément potentiellement déterminant. En revanche, les contributeurs utilisant un style banal dans un français correct sont légions, et une telle étude dans ce genre de cas n'est généralement pas très significative. 

 

Lustucri, Noritaka666, Lgd, Albion et compagnies

En ce qui concerne les réincarnations de contributeurs bannis et indésirables, le modus operandi est évidemment très proche de celui du premier cas, avec toutefois quelques subtiles différences.

  • Premier point : le test du canard revêt une importance largement supérieure. Ici, il ne s'agit pas de comptes voulant truander les pages communautaires ou de débat, mais d'une personne qui veut revenir sur Wikipédia. Elle n'a donc pas besoin, et surtout pas envie, de faire semblant de s'intéresser à d'autres thèmes que ceux qui l'intéressent, ni de faire des modifications de pure forme à la chaîne. La plupart de ces utilisateurs vont revenir sur leur thème de prédilection ou adopter des comportements monomaniaques (par exemple, Calcineur avec la corrida, Dunkeefyl avec l'automobile, Ceedjee avec le conflit israélo-palestinien, ou Ediacara avec sa manie de mettre en forme à sa sauce le bas des articles). Dès lors, le test du canard est évidemment précieux : est-ce qu'on retrouve les points de vue habituels de ce contributeur sur ce thème ? Est-ce qu'on retrouve les mêmes méthodes de rédaction ou de discussion ? Autant de questions à se poser. Et qui nécessitent, comme je le disais en introduction, de connaître un minimum le « dossier ».
  • Deuxième point : le fusioncontribs n'a, ici, aucun intérêt. Éventuellement, on peut comparer les plages horaires habituelles de contribution du compte suspect avec celles du contributeur banni, mais ça n'a rien de fondamental.
  • Troisième point : il faut avoir connaissance des habitudes du contributeur banni, en termes de typographie, de manière de parler, de style, de wikification... Bref, de tout un tas de choses, pour voir si l'on retrouve ces caractéristiques précises dans les contributions du compte suspecté.
  • De toute façon, une fois qu'on a tous ces éléments, c'est bien sûr au vérificateur d'adresses IP de trancher, en fonction de tous les éléments qu'il aura, lui.

 

Conclusion

Voilà, j'espère que ce petit topo vous aura renseigné sur ma manière de procéder (qui est sans doute proche de celle de tous ceux qui effectuent cette indispensable maintenance). Pour terminer, je vais réaliser un petit cas pratique pour expliquer par l'exemple la manière de faire ces recherches. Le but, très drôle je trouve : déterminer qui est donc Pierrot le Chroniqueur sur Wikipédia...

[...]

[Note de Pierrot : le long paragraphe qui suit est, bien entendu, totalement faux et à côté de la plaque. Et ce billet est déjà assez long comme ça. Je prends donc l'initiative — car c'est mon blog et je fais ce que je veux — de couper court et de conclure ce billet ainsi.]

by Suprememangaka at March 28, 2014 10:48 AM

March 26, 2014

Orikrin1998

Programmer pour Wikipédia

Ce n’est pas nouveau que les connaissances de contributeurs en un certain langage informatique soient mises à la disposition de Wikipédia. Récemment, je me suis moi-même remis plus sérieusement au JavaScript. J’ai depuis programmé plusieurs gadgets (au sens non wikipédien, c’est-à-dire "objet de peu d’utilité"), dont un qui fait un peu moins gadget que les […]

by Orikrin1998 at March 26, 2014 04:50 PM

March 25, 2014

Ludo

Du bon usage des licences Creatives Commons

Ayant un peu de temps, je tente de ressusciter ce blog. Pour cela, il me fallait un sujet et une victime. La victime sera Gael, le sujet : les licences Creatives Commons.

Dans mon fil Twitter, ce matin, j’ai vu une discussion entre Frédéric et Gael ; la voici. Pour résumer, Gael publie une photo sur le web, Fred la trouve utile et du coup demande ce qu’il en est quant à une possible réutilisation. Gael répond par la positive : Creative Commons

Alors oui, mais non. Résumer le droit d’auteur d’un document à c’est en Creative Commons, ça ne veut pas dire grand chose. Creative Commons est le nom d’une organisation qui gère tout un ensemble de licences. Il y a donc plusieurs type de licence dites Creative Commons. Ne pas préciser laquelle on choisit équivaut, en fait, à ne pas faire grand chose.

On peut citer par exemple le CC-Zéro qui correspond grosso modo à du domaine public. À l’inverse il y a la CC-BY-NC-ND qui oblige à citer l’auteur, la licence et interdit toute modification du document ainsi que toute réutilisation commerciale.

Dans l’idée, vous pouvez vous même composer votre licence selon vos désirs :

  • mettez toujours le CC : ça précise que c’est une licence Creatives Commons ;
  • rajoutez un by : ça oblige à vous citer comme auteur dans toutes futures réutilisations ;
  • un NC : permet d’interdire une réutilisation commerciale ;
  • un ND : permet d’interdire les modifications dans les réutilisations, on laisse mon oeuvre telle quelle ;
  • un SA : pour share alike, les oeuvres dérivées restent sous la même licence.

Vous pouvez trouver tout cela, un peu plus détaillé, sur cette page.

Pour ma part, les photos que je publie sont sous licence CC-By-SA. Cela signifie donc que vous devez me citez comme auteur et que vous devez maintenir ce que vous en faites sous la même licence. N’ayant pas précisé de NC ou ND, vous pouvez les modifier et les utiliser commercialement.

Du coup, Gael, tu fais quoi ?


by Ludovic_P_ at March 25, 2014 12:53 PM

March 24, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : les élections en folie (6)

En avant pour une nouvelle série des meilleurs (et des pires ...) votes aux diverses candidatures personnelles sur Wikipédia, le dernier florilège remontant — déjà — à une dizaine de mois. Pour le poste d'administrateur principalement. Mais aussi, désormais, pour la fonction d'arbitre, étant donné que l'entrée en vigueur de la dernière réforme du comité d'arbitrage (CAr) a consacré les candidatures individuelles, avec possibilité, dorénavant, de motiver son vote. De quoi trouver une nouvelle source de perles réjouissantes pour ma série (déjà le sixième opus ...) des élections en folie. Une "spéciale arbitres" va donc s'ajouter aux traditionnelles sections "approbations", "oppositions" et "neutres". Comme d'habitude (sauf exceptions), je ne préciserai pas de quelle élection provient le vote épinglé, pas plus que son auteur, sauf si la personnalité du signataire revêt une importance significative (à charge pour vous, ami lecteur, de deviner pourquoi ...). 

Je précise enfin que les votes choisis sont tous ceux qui me semblent présenter un intérêt : drôles (volontairement ou non), traits d'esprits, ou au contraire avis ridicules ou de parfaite mauvaise foi. Tous invitent donc, chacun à leur manière, à l'humour. En principe, le vote se suffit à lui-même et, sauf exception là aussi, n'appellera donc aucun commentaire de ma part. 

 

Les approbations

  •  PourPersonne n'est adepte des fusions d'historiques Mort de rire. A part ça, tu as déjà été admin et tu sembles avoir fait du bon boulot, donc pas de souci pour moi. 
  •  Pour Je croyais que tu l'étais déjà. Ah ben oui en fait... (Note de Pierrot : à propos de la nouvelle candidature de Punx ...)
  • Ah, il faut pas purger ses propres modifs ? Mh, faudrait que je restaure les 150 lignes d'histo de ma PU peut-être…
  •  Pour. Même si votre message d'avertissement du 15 mai 2013 à 195.6.149.96 me parait ridicule car vous indiquiez que la modification faite par l'IP sur la page Démographie de la Chineavait un « caractère non constructif », à la suite du remplacement du mot « Fécondité » par « baiser ». 
  •  Pour Un BTS, c'est bien.
  •  Pour Si quelqu'un pouvait signaler à mon voisin du dessus que me voler l'intégralité de mes arguments au mot près est passible d'une énorme sanction à laquelle je vais réfléchir Clin d'œil
  •  Pour le retour des jeunes anciens
  • Les plébicites sont assez agaçants, mais  Pour quand même.
  •  Pour qu'il continue à faire du bon boulot. Et puis, s'il a été adoubé par Lomita elle-même, on peut voter en toute confiance.
  •  Pour. Avec une certification lomitienne, peu d'hésitation !
  •  Pour May the force be with you ;).
  •  Pour sans réserve. ;  Pour. Pas de réserves de ma part ;  Pour. Avec réserves pour la route !
  • c'est pas trop tôt. On va pouvoir prendre notre retraite !
  •  Pour Pas loin de 2 ans de présence et 10000 contribs, sans histoires... Esprit Fugace (d) 2 août 2013 à 17:34 (CEST)
  •  Pour Te paierais-je un verre à La Soucoupe pour fêter ton élection ?
  •  Contre : pas assez de contributions, trop suppressionniste, pas assez de contributions dans main, on a déjà suffisamment d'admins, trop inclusionniste et pas assez de contribution sur les pages de maintenance. Voilà.
  • Oui ! Pax in terra hominibus bonae voluntatis
  • On a besoin de plus de mufles, de brutes bornées, de personnages odieux.
  •  Pour clairement confiance - quand je vois que certains râlent parce qu'il est plutôt rédacteur qu'autre chose, je me demande si ce ne sont pas les mêmes qui s'opposent aux candidatures de membres ne rédigeant pas assez...
  •  Pour même si quand je lis SoSo, ça me fait toujours penser à ça, ce qui n'est pas propice à un travail encyclopédique sérieux.
  • Pas sûr d'approuver : candidature déposée ton 666e jour de contribution sur wiki. Ton élection n'annoncerait-elle pas l'Apocalypse ?
  •  Pour Ahhhhhhhhhh, enfin !!! J'en étais arrivé à menacer de séquestrer un bureaucrate pour le sysoper directement, ce qu'il a tourné fort élégamment dans son premier paragraphe
  •  Pour Pour, mais je suis biaisé, ayant partager une bière avec le contributeur.
  • Inutile de devenir mature si c'est pour devenir psychorigide
  •  Pour Contributeur apprécié et qui a fait son job d'admin tout-à-fait bien sur Vikidia, tout en penchant pas mal du côté de Wikipédia je crois. Par rapport à sa jeunesse, je vais ressortir une citation que j'avais donnée pour une candidature de profil similaire il y a quelques années : c'est du Tocqueville « « C’est un grand avantage que la qualité, a dit Pascal, qui, dès dix-huit ou vingt ans, met un homme en passe, comme un autre pourrait l’être à cinquante ; ce sont trente ans de gagnés sans peine. » Ces trente ans-là manquent d’ordinaire aux ambitieux des démocraties. L’égalité, qui laisse à chacun la faculté d’arriver a tout, empêche qu’on ne grandisse vite. (...) et ...on les soumet tous indistinctement à une multitude de petits exercices préliminaires, au milieu desquels leur jeunesse se perd et leur imagination s’éteint ; de telle sorte qu’ils désespèrent de pouvoir jamais jouir pleinement des biens qu’on leur offre ; et, quand ils arrivent enfin à pouvoir faire des choses extraordinaires, ils en ont perdu le goût. » À mon avis c'est un avantage de Wikipédia, de mettre un contributeur de 14, 15 ou 16 ans, (enfin un de temps en temps ayant montré sa motivation et ses compétences acquises par sa participation déjà longue au projet), en situation d'effectuer un vrai travail quand il devrait attendre d'avoir 25 ans pour atteindre un rôle équivalent IRL, dans la vie professionnelle. Et puis les tâches d'admin sont un travail d'équipe, on n'y est pas isolé, d'où la possibilité d'accueillir des profils variés et complémentaires.
  • Je ne comprends absolument pas certains votes prononcés dans les contre, et cela ne m'incite qu'à renforcer la confiance envers ce candidat. J'invite d'autre part ceux qui désirent un âge minimal pour être administrateur à lancer une prise de décision à ce sujet, mais à titre personnel je doute qu'elle aboutira à quelque chose, en sachant d'autre part que l'internaute n'a, à ce que je sache, aucune obligation légale d'indiquer son âge dans ses activités. 
  •  Pour. Motivations semblables à celles de SM, l'argument âgiste utilisé dans une grande partie des votes contre est scandaleux. Oui, il faut avoir 18 ans pour voter en France, et même 21 dans certains autres pays. Oui, la limite est 16 ans pour être responsable d'une association de loi 1901 (et donc en être responsable juridiquement). Mais NON l'âge n'est pas un facteur recevable de degré de maturité.
  • Je préfère un admin actif et motivé (ce qu'Orikrin est) à un opérateur « mature » qui ne saurait se remettre en question.
  • Je n'ai a priori pas d'objection qui serait insurmontable Sourire. Sans aller jusqu'à grimper aux rideaux à l'annonce de cette candidature, je dirai que j'ai vu bien pire...
  •  Pour en toute confiance. Les points relevés par les votes contre n'ont pas ébranlé ma première bonne impression: pour la problématique de la "pugnacité", je n'ai aucun doute que tu saura faire la différence entre défendre ton point de vue et l'imposer. Et, surtout avec la facilité de contestation en cas d'abus avéré, j'avoue avoir un peu de mal à comprendre qu'un avis éditorial puisse entrer en ligne de compte pour une candidature admin. Enfin, bon, passons... Pour la problématique "cabale n°1 VS cabale n°2", n'étant membre ni de l'une ni de l'autre, je m'en tamponne le coquillard.
  •  Pour Contributeur sérieux, en confiance. Quant à la colonne du dessous, j'ai l'impression que c'est là-dedans que se trouve du copinage/clanisme, sans parler d'une forme de délit d'opinion par rapport à une bien-pensance, ça ne risque pas de me convaincre.
  •  Pour Contributeur sérieux, en confiance. Quant à la colonne du dessous, j'ai l'impression que c'est là-dedans que se trouve du copinage/clanisme, sans parler d'une forme de délit d'opinion par rapport à une bien-pensance, ça ne risque pas de me convaincre. Floflo62 (d) 5 février 2014 à 20:01 (CET)
  • Pourquoi pas (Les discussions infinies du style "Oh il veut vraiment les outils, mais il doit être trop ambitieux, donc super maléfiques...", tout en cherchant régulièrement des admins, bof, bof). Au pire je conteste. Ah, sinon les fusions d'historiques laisse tomber, ça sert à rien, on peut faire 99 % des fusions sans, si on veut. --Nouill 17 mars 2014 à 19:12 (CET)

 

Les oppositions

  •  Contre Salut, Punx. Je vote contre ta candidature parce que celle-ci va à l'encontre du principe d'alternance auquel je crois. Tu as déjà été admin', tu es resté pratiquement trois ans et tu as déposé tes outils de ton plein gré. Je suis contre le fait qu'on te les rende, uniquement pour cette question de principe. Par contre, tu es un excellent contributeur et je te souhaite une bonne continuation. Sincèrement.
  •  Contre car le côtoyant au sein du projet Rock, je sais qu'il accomplira sa tâche avec toute l'application nécessaire à celle-ci et ne pourra donc plus dédier autant de son temps à notre joli projet, qui manque déjà de main d’œuvre...
  •  Contre, je vois pas l’intérêt d'avoir un autre administrateur, il y en a des centaines
  •  Contre En voyant votre pseudo, j'ai tout de suite eu un a priori très favorable car il évoque le nom du dernier hôte de Gassendi. Mais en consultant votre historique, je me suis rendu compte que vous faites partie de la catégorie de ce que j'appelle les « suppressionnistes ». Donc puisque vous émettez souvent des avis défavorables sur des pages qui ne dérangent personne, veuillez recevoir, à votre tour, un petit avis défavorable.
  •  Contre Vu "Supprimer pour donner sa chance à Wikinews", alors que WN ne doit pas se développer au détriment de Wikipédia. Ces deux projets ont le même hébergeur, ça s'arrête là.
  •  Contre J'aurai pu voter  Neutre mais comme la prise en compte n'est pas certaine, je préfére voter contre les « suppressionnistes »
  • -? Plutôt contre Moyennement confiance vis-à-vis de la tendance suppressionniste.
  •  Contre Après réflexion, comme d'habitude et je refuse de me dégonfler. Le nombre de création d'articles est un peu court mais il n'y a pas que cela (Je laisse un message sur la page de discussion. J'observe une tendance à interpeler quelqu'un qui vote contre. Est-ce bien utile ?
  •  Contre Je n'aime pas les sections vides, donc je vote contre pour occuper la section opposition. Cependant, si quelqu'un d'autre souhaite s'opposer à ta candidature, je déplacerais sans doute mon vote...
  •  Contre Impossible d'avoir confiance en qqn dont le pseudo ne veut rien dire.
  •  Contre à ! Attendre C'est la présentation avant tout d'un rédacteur (certainement motivé par le « Main »). On ne voit pas vraiment où se trouve la motivation du candidat voire la nécessité de disposer des outils pour assumer plus facilement certaines tâches récurrentes liées au « Méta ».
  •  Contre Outre le manque criant de maturité pointé par Théoliane et la désorganisation des PàS rappelée par Agamitsudo, il me semble que cet utilisateur n'a pas vraiment compris l'objectif initial de WP : créer des articles, et non tenir une jolie PU, faire de l'humour douteux dans des discussions sensibles et alimenter un blog.
  •  Contre et très fort. Orikrin1998 s'est illustré par une immaturité certaine, c'est le moins que l'on puisse dire quand il a eu à prendre quelques responsabilité dans WP [5] et que je sache il est fortement recommandé d'être majeur pour des questions de responsabilité civile d'un sysop que tous ont en mémoire et sur lesquelles je n'ai pas à m'étendre. À revoir dans deux ou trois ans en fonction de son âge. --JPS68 (discuter) 29 décembre 2013 à 17:02 (CET)
  •  Contre Trop jeune.
  • ! Attendre Tes contributions et tes patrouilles apportent généralement un plus à Wikipédia (malgré quelques erreurs rappelées plus haut). Mais je considère que tu est trop jeune pour être administrateur : à la vue de l'exposition judiciaire qu'apporte ce statut (cf. quelques exemples récents d'admin menacés d'attaques en justice, ou harcelés jusque dans la vraie vie), j'estime qu'un administrateur doit impérativement être majeur.
  •  Contre Je ne peux pas soutenir un contributeur qui se présente comme "Suppressionniste" dans sa PU. Par ailleurs, je partage les remarques sur l'âge et le manque de maturité qui en découle. Ce n'est pas une critique (c'est bien d'avoir la maturité de son âge), mais je crois que la fonction d'admin nécessite un peu de capacité de recul, d'expérience de la gestion des conflits, d'humilité, etc.
  •  Contre afficher son Q.I. sur sa page de profil n'est pas très malin
  •  Contre Pas confiance car trop enclin à supprimer.
  •  Contre Ses interventions lors de cette discussion sur le Projet:Québec et la discussion qui a suivi sur Twitter m'ont convaincu que ce contributeur n'a pas les capacités d'ouverture, de mise en perspective, de remise en question, d’apaisement, de sensibilité et de diplomatie qui me semblent nécessaires pour avoir les outils. --- Simon Villeneuve 28 janvier 2014 à 11:30 (CET)
  •  Contre Aucune confiance. Tes amitiés affirmées avec certains contributeurs me laissent songeur quant à ta volonté de "servir la communauté". Plus souvent qu'à ton tour, tu as contribué activement à un effet de meute qui a alimenté bien des réflexions sur le clanisme wikipédien. Tu peux bien sûr revendiquer être indépendant et n'appartenir à aucun clan, mais c'est aux risques et périls de ton honnêteté intellectuelle. Popo le Chien ouah 28 janvier 2014 à 18:21 (CET)
  •  Contre Pour sa position sur les PdD utilisateur.
  • -? Plutôt contre, peu confiance, besoin assez faible des outils pour ce que j'en vois avec 10 requêtes en 2013 (3 DPP, 7 DPH) et les blocages spéciaux des CU sont rares, en comparaison avec le clanisme très marqué avec un petit groupe, la forte implication idéologique dans les PàS, l'attitude dans certaines discussions... –Akéron (d) 28 janvier 2014 à 23:31 (CET)
  •  Contre Désolée, mais trop réticente, surtout à la vue de plusieurs commentaires ci-dessus, devant le côté clivant de certaines de ses interventions, et une certaine tendance au copinage. Je reconnais un certain besoin des outils, mais je n'arrive pas à faire confiance en sa capacité à les utiliser en respectant l'avis communautaire. Je regrette cette défiance, mais chat échaudé craint l'eau froide. Si cette candidature devant aboutir à son sysoppage, j'espère qu'il saura prendre en compte et prouver sans fondement les craintes exposées dans cette section. Esprit Fugace (discuter) 1 février 2014 à 21:31 (CET)
  •  Contre Partial dans les débats de PaS. Très "suppressionistes"
  • Absolue confiance quant à la partialité et les pratiques de copinage de Schlum & consorts, grandement responsables de mon départ (et de ceux de combien d'autres ?). Et merci au très bon blog de Frakir sans quoi je ne serais pas passé Alvar 11 février 2014 à 17:37 (CET)
  •  Contre Wikipédien depuis 2013, c'est un peu jeune pour un contributeur avec une telle présentation qui demande les outils parce que je suis un bon élève (je pense), un premier de la classe en somme. Ce n'est pas la philosophie du wiki, je dirai même en ce sens que les derniers seront les premiers. Pour rappel, Wikipédia ne se pense pas, elle se fait au jour le jour, bénévolement et sans prétention.
  •  Contre bien que j'ai fait un break jamais vu en patrouille, et j'aimerais des éclaircissements sur le besoin des outils d'Admin pour je cite " ainsi que pour les masquer en cas de copyvio" masquer un admin ?
  •  Contre tendance bof. Premièrement, le fait que Gratus se soit présenté au comité d'arbitrage n'est pas fait pour me le rendre sympathique (mais ça, c'est une question de principe) [...]. 

 

Les neutres

  •  Neutre Suppressionniste = pas glop ! Mais comme on semble avoir besoin d'admin...
  •  Neutre Tu es certainement un jeune homme sympathique et plein de bonne volonté, mais quand tu détiendras une parcelle de pouvoir, tu risques fort de devenir un mufle, une brute bornée et un personnage odieux. Réfléchis pendant qu'il en est encore temps.
  •  Neutre Salut, Ltrlg . Je voudrais que tu réponde à cette question : je sais ce que la charge du statut d'admin' va te coûter au cours de tes études : elle te coûtera du temps (si tu prends tout cela au sérieux, bien sur). Qu'est-ce-que cela peut t'apporter, en contre-partie ? Bien cordialement.
  •  Neutre et ! Attendre un peu plus de constance, pas trop convaincu par des contributions très irrégulières, et des avis suppressionnistes comme sur cette PàS ou d'autres.
  •  Neutre Je ne connais pas le candidat mais j'ai constaté que les administrateurs ont trop souvent tendance à comprendre les Principes fondateurs comme les adjudants de Courteline comprenaient le Règlement. Puisque je n'y puis rien, mieux vaut les laisser faire.
  • Ne se prononce pas. Pour le moment. En attendant, je trouve étrange que les uns et les autres se mettent à commenter ici le vote de tel ou tel autre contributeur sur cette candidature, alors qu'il me semblait qu'on avait pris l'habitude de renvoyer ces commentaires en page de discussion. Voilà qui pourrait dissuader d'émettre une opinion, si celle-ci doit immédiatement se voir distordue dans tous les sens.

 

La spéciale arbitres

On commence par une spéciale (encore) : Iluvalar

  •  Pour En toute irresponsabilité, en soutien amical à un contributeur punching-ball qui ne mérite pas du tout son exécrable réputation. Aucune chance qu'il passe, donc je peux me manifester ici sans risques - si par extraordinaire une longue file d'enthousiastes me suit, faudra peut-être que je me demande s'il serait capable d'écrire trois phrases un tant soit peu lisibles dans ses fonctions, et que je me rapatrie dans une autre section. Mais pourquoi pas, en l'état, me faire un petit plaisir. 
  •  Pour +1 avec Touriste, mais candidat qui gagne en sympathie au fil du temps dans le wiki. 
  •  Pour +1 avec Touriste...
  • Lol. 
  •  Pour Puisqu'il y aura pléthore de votes "contre" cette candidature. Candidat qui a l'habitude de partir dans tous les sens, donc moins harceleur que d'autres que je ne nommerai pas, hé hé hé, pas si fou. Évidemment, le CAr va devenir ainsi une "mascarade", une "parodie de tribunal", une "pétaudière", une Cocoe/CoNaRe et j'en passe. Pas grave, c'était déjà un peu le cas avant ;D. 
  •  Pour vote Coluche 
  •  Contre, on remet ça. 
  • Non - Nein - Niet - No - Neen - Nenni
  • Soit tu es pourvu d'un humour à toute épreuve soit tu es masochiste...
  •  Contre fort Si c'est une blague, je ne la trouve pas drôle.
  •  Contre Mon vote est à prendre avec le même humour que la candidature.
  •  Contre Iluvalar arbitre ? la question qui fait consensus dans la communauté.
  •  Contre le foutage de gueule en règle générale
  • Pour ne pas surcharger la barque déjà débordante d'Iluvalar. Mais je tiens à saluer son opiniâtreté qui force le respect.

 

Les approbations

  •  Pour. Dans ce cas, la plus grande qualité d'un candidat, c'est d'être un candidat. Alors, merci de candidater.
  •  Pour j'aime pas le comité d'arbitrage. Mais bon, tant qu'à exister, autant que ce soit avec des arbitres "frais" que des vieux blasés (pis il est contre la suppresionnite aigue)
  •  Pour faute de grives on mange des merles
  • Quand tout le monde sera arbitre, on aura un autre Wikipédia SiffloteSifflote.
  •  Pour fort — L’estime et la considération que je voue à ce contributeur hors pair unissent en un dénominateur commun le contenu des votes favorables exprimés par Jules, Alexander Doria, Agamitsudo, Euterpia, Jur@astro, ChristianT, JoleK, Cangadoba, Starus, Salsero35, Titou et Automatik. Si les potentialités d’arbitre de Racconish réussissent à équivaloir le niveau magistral de ses médiations, le CAr pourrait alors enorgueillir d’une période bienheureuse, voire bénie. Pour s’atteler à une telle tâche, il convient d’ores et déjà de s’avérer empreint d’une puissante résistance émotionnelle alliée à un sens aigu de la mesure, du doigté, du tact et de la finesse préhensive en sus d’une recherche constante d’un juste milieu lorsque l’on est confronté aux brouillards épars de l’adversité transversale. Racconish me paraît incarner fondamentalement le profil éclairé requis. Last but not least, au-delà des orages et des tempêtes sporadiquement traversés, son affabilité exemplaire et son exquise courtoisie demeurent intactes, inaltérées, imperturbables. Un orfèvre en matière de relations humaines ! 
  • Je ne connais pas. Je n'ai aucune confiance. Sera selon toute vraisemblance mauvais.
  •  Pour : a déjà l'habitude de se faire taper dessus, donc probablement qualifié pour le poste...
  •  Plutôt pour : Pas formid' ; mon vote ici juste pour éviter l'apparition de pires arbitres.

 

Les oppositions

  •  Contre Pour tempérer le score trop consensuel.
  •  Contre Je n'ai rien contre le candidat, ne l'ayant jamais croisé, mais j'ai eu affaire au CAr, sorte de tribunal soviétique où la décision est prise avant même que l'accusé ait pu ouvrir la bouche : j'avais l'impression d'être Lucky Luke voyant entrer les jurés de Joss Jamon chargés de le juger. Je me suis toujours dit que, si ç'avait été un CAr qui eût tranché dans la querelle de la génération spontanéePasteur aurait laissé le dernier mot à Pouchet et peut-être même à Van Helmont.
  •  Contre Parce que je veux du bien à LittleTony87, que je pense qu’il est qualifié pour le poste, et que je pense qu’il va s’y faire démolir s’il y est nommé, et que ce serait dommage de perdre LittleTony87 pour une foutaise comme le CAr.
  •  Contre fort Notoirement actif comme administrateur dans les polémiques les plus interminables qu'il a contribué à faire naître et à alimenter allègrement plutôt qu'à chercher à les résoudre, en soutien régulier de trolls divers, ce qui me semble rédhibitoire pour un mandat comme celui-ci, demandant un minimum de discernement et de maturité. Je ne parle même pas de la contradiction avec son opposition au CAr. K õ a n--Zen 20 février 2013 à 11:40 (CET) (Note de Pierrot : ex-Ataraxie).
  •  Contre Il m’est très difficile d’avoir confiance. J’ai le sentiment que LittleTony est l’homme d'un réseau, et que lui fait, par conséquent, défaut la neutralité et le sens de la mesure que l’on attend d'un arbitre. --gede (d) 21 février 2013 à 02:10 (CET)
  •  Contre « Oh ! quand je dis qu'il est bien lourd et bien ennuyeux, cela ne signifie pas que je le croie incapable de remplir sa place [...] mais je restai très surpris, je l'avoue, que le prince eût accepté si légèrement [...] une place d'une si grande importance et qui entraînait avec elle la responsabilité de si graves intérêts. » — comte de La MarckCorrespondance
  •  Contre que dire d'autre que contre pour cette candidature, cela serait a juste titre pris pour du WP:PAP
  •  Contre certain croit encore au père noël.
  •  Contre La critique en creux de certains anciens arbitres et la volonté de modifier des usages pourtant récemment confirmés par une prise de décision ne m'inspire pas confiance sur la capacité d'Hatonjan à arbitrer au nom de la communauté au mieux de l'intérêt de l'encyclopédie, et pas selon sa propre vision des choses et des hommes. Puce Survitaminée (d) 18 mars 2013 à 21:18 (CET)
  •  Contre Je ne vais pas revenir sur les excellents points soulevés par Indif en discussion. J'ajouterai simplement que je suis toujours gêné par les non-contributeurs qui souhaitent intervenir dans les conflits entre contributeurs. En gros, ton apport au projet est faible, mais tu as un avis dessus (vu ta participation quasi exclusive aux pages meta et de suppression) et souhaiterais plus encore le partager. Sauf qu'on ne se présente pas "contre" quelque chose (un fonctionnement, une institution, des anciens arbitres, des soupçons qui ne manqueront pas), mais "pour" un projet (ou une facon d'aborder les conflits, de proposer des solutions que tu aurais pu baser sur l'expérience de contributeur... que tu n'as pas). Popo le Chien ouah 20 mars 2013 à 10:33 (CET)
  • « M**** au CAr ». Et vive la finesse !
  • J’ignorais que tu étais arbitre.  Contre
  •  Contre Quel intérêt de postuler à une fonction dont plus personne ne se sert sur WP ?
  •  Contre A bas tous les arbitres.
  • [...] Ou là, envisager que les arbitres puissent « refuser de rendre une décision » ce qui selon les principes du droit (cf : article 11 du règlement) est, comme je le lui ai fait remarquer, un déni de justice et constitue une atteinte particulièrement grave aux droits fondamentaux (je sais, on est sur Wikipédia, mais quand même). Bref, même si je ne nie pas le travail effectué, je ne peux pas dire être satisfaite des analyses faites par LittleTony (qui, concernant l'« auto-saisine » au moins, me paraît nettement influencé par la position d'un opposant notoire au CAr dont il est proche) et je préfère ne pas lui apporter ma voix, même si on manque d'arbitres. (Note de Pierrot : à quand la Cour intenationale de justice ?)
  •  Contre Tout comme Musicaline, j’ai voté contre pour le premier mandat et, tout comme elle, il me faut constater que mes craintes se sont réalisées. Little Tony a arbitré de manière biaisée dans l’arbitrage Simon Villeneuve-Meodudlye, comme l'indiquent les diffs de Musicaline, en dédouanant systématiquement le contributeur dont il est proche. Sans l’action des deux autres arbitres, l’arbitrage aurait été catastrophique. -- gede (d) 13 février 2014 à 21:54 (CET)
  •  Contre Mauvais arbitre (à sa décharge, je trouve qu'il n'y en a pas de bons, mais lui je le trouve vraiment mauvais)

 

Les neutres

  • J'ai presque envie de voter pour mais d'un autre côté, cette profession de foi fait un peu langue de bois de politicien avec promesses dont tout le monde sait d'avance, y compris celui qui les déclame, qu'elles ne seront pas tenues.
  • Le candidat m’est sympathique, mais j'ai déjà utilisé mon vote «  Pour lol » à la candidature d’Iluvalar… Sourire
  •  Neutre Pourquoi vouloir devenir apparatchik ? C'est une ambition qui m'est étrangère.
  • Bof bof. Mais comme le Lutin des Bois, je sème des fleurs sur mon passage.
  •  Neutre Comme de nombreux autres utilisateurs, je pense que cela est prématuré et qu'une personne ayant un peu plus d'expérience des conflits internes de Wikipédia est préférable. Un exemple ici : ta conclusion ("consensus") n'est pas totalement fausse mais son manque de diplomatie pour les 6 votants "pour" (sur 22 quand même) aurait pu entraîner quelques remous.

by Pierrot le Chroniqueur at March 24, 2014 09:41 AM

March 23, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 12 – Crimée

Wikipédia en français compte 1 488 078 articles, 16 786 contributeurs actifs et 76 administrateurs actifs. Brèves du bistro Lundi. Est-ce que Wikipédia, n’est pas en train de mal tourner, avec des pouvoirs qui se sédimentent ? Mardi. ™©®. Jeudi. Non pour une procédure de Paragraphes à supprimer. Vendredi. Image choquante en page d’accueil. Dimanche. L’œil d’admin. Discussions et activités Discussions. Labelliser […]

by Frakir at March 23, 2014 10:59 PM

Orikrin1998

Comment les wikipédiens pensent que Wikipédia disparaîtra

Grâce à mon dernier sondage, je prétends connaître (un peu) comment les wikipédiens croient que Wikipédia disparaîtra. Il a réuni 83 votants, merci à tous ! En résumé, sans compter les votes "Autre", seulement 11 (13,25 %) personnes sont optimistes sur l’avenir de l’encyclopédie (la Terre mourra avant Wikipédia !). Comme on peut le voir […]

by Orikrin1998 at March 23, 2014 01:32 PM

March 20, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : RAtages en série

Après m'être dit que les navrants événements communautaires des trois derniers jours ne méritaient pas que j'y consacre du temps — ni que je vous oblige, ami lecteur, à y consacrer le vôtre — puis avoir soupiré, devant la persistance de la chose, que j'allais peut-être finir par ne pas y couper, sous peine de perdre mon "statut" de chroniqueur patenté (et accessoirement de décevoir ceux qui m'ont réclamé un commentaire), j'ai finalement trouvé la parade. Ou du moins celle d'un autre, admirable d'ironie mordante. Et ouvrant la porte, finalement, à toutes les interprétations que l'on veut. Alors, très chers lecteurs, si vous ne l'avez pas vue (elle a vite disparu), je vous invite à admirer la non-requête de Fabrice Ferrer

On ne dirait pas mais tout y est dit.

by Pierrot le Chroniqueur at March 20, 2014 09:10 AM

March 17, 2014

User:Letartean

P.K. c’est voler (Encore un plagiat de Wikipédia)

Le plagiat de Wikipédia est chose courante. À tort, certains pensent qu’on peut prendre n’importe quel texte sur l’encyclopédie et le coller sur son site web personnel. Fait à petite échelle, ce n’est pas nécessairement choquant. Je pense que tout … Lire la suite

by letartean at March 17, 2014 05:18 PM

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : la guerre de Tanxxx

Le troll du moment est :

 

Est-il pertinent de faire figurer dans un article le nom de la personne qui en est le sujet ? Vous avez quatre heures la page de discussion, un appel à commentaires, une PàS, le Bistro, des crises de nerf sur IRC et sur Twitter et un billet de blog (au demeurant très bon) pour y répondre.

 

Ceci est, je le répète, un troll. On n'insistera jamais assez sur ce point.

by Pierrot le Chroniqueur at March 17, 2014 11:19 AM

March 16, 2014

Les échos d'en bas

Épisodes 10 et 11 – Sonder les nouveaux

Wikipédia en français compte 1 486 039 articles, 16 845 contributeurs actifs et 76 administrateurs actifs. Brèves du bistro Mardi. Saga Tan xxx : faut il retirer le nom de cette aimable artiste, à sa demande ? Les avis sont très partagés : l’information est largement présente sur Internet, mais certaines sources sont basées sur Wikipédia ou n’existent que sous forme […]

by Frakir at March 16, 2014 09:14 PM

CHWiki

Vélo-polo

Dans ma folle quête du sport à illustrer, je suis tombé sur le vélo-polo (sans me faire mal, je vous rassure), en consultant le programme de l’autre salon. Une équipe existe à Genève et s’entraîne trois fois par semaine, les mardi et jeudi soir et le dimanche après-midi, sous l’autoroute à coté du stade de Genève, à la Praille.

Non, ce n’est pas un sport avec des ponés sur des vélos. D’ailleurs, le seul rapport avec le polo semble être le maillet. Pour le reste, c’est plus vers le hockey sur glace qu’il faut regarder. Mais une vidéo vaut plus que 1000 mots, donc on clique ici.

La lumière étant vraiment mauvaise, je n’ai pas fait de photos, mais y retournerai sans doute une autre fois.

 


by Clément at March 16, 2014 07:08 PM

Pyb

Contribuez à Wikidata avec pywikibot (I)

En 10 années de présence sur les projets Wikimedia, j'ai toujours évité d'apprendre à me servir de Python et Pywikipedia. Mais pour contribuer efficacement à Wikidata sans y passer des heures, faut un robot.

Me voilà donc en train de télécharger Python pour Windows. Ça tombe bien, au même moment, Coyau tweet des vidéos de serpents.
<script async="async" charset="utf-8" src="http://platform.twitter.com/widgets.js"></script> Attention à bien télécharger Python 2.x Pywikipediabot (qui s'appelle dorénavant Pywikibot) ne fonctionne pas avec la version 3 de Python. Installez-le à la racine.

Puis téléchargez la version core de Pywikibot. Installez-le à la racine.

Dorénavant tout va se dérouler dans le fenêtre de commande qui s'ouvre en tapant
cmd
 dans la barre de recherche du menu Démarrer. Allez dans le répertoire où se trouve Pywikibot et tapez 
pwb.py login -all.

Une série de questions va vous être posée. Voici ce qu'il faut répondre :
K, N, Y, 22, votre compte utilisateur, S, N, N.

Le logiciel vous demandera votre mot de passe. Cela ne se fait qu'une seule fois. L'installation et la configuration sont terminées.


Terminons ce billet par une série de modifications grâce à l'outil claimit. Il permet d'ajouter un couple propriété-élément à toute une catégorie. Exemple : la catégorie [[Category:Bridges in Bangladesh]] sur en: (vaut mieux faire des tests sur une catégorie peu remplie ou dans le bac à sable).


La commande 
pwb.py claimit -wikipedia -lang:en -cat:"Bridges_in_Bangladesh" P17 Q902 
donne le résultat suivant



NB : pour ne plus voir le message d'avertissement au sujet de la translitération, faut ajouter une ligne dans le fichier user-config.py. Par exemple : transliteration_target = None

by Pyb (noreply@blogger.com) at March 16, 2014 03:57 AM

March 15, 2014

User:Juraastro

Wikipédien : une activité à haut risque ?

Contribuer à Wikipédia, c’est avant tout vouloir partager son savoir et en permettre sa libre diffusion. Cependant, comme dans la plupart des cas, les principes de Wikipédia sont des armes à double tranchant, car ils sont aussi bien utilisés par ses soutiens que ses détracteurs. La majorité des wikipédiens sont des personnes anonymes contribuant sur … Lire la suite

by Juraastro at March 15, 2014 07:12 PM

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : du nouveau dans les notifications

Depuis quelques mois maintenant, le système des notifications a quelque peu révolutionné les modalités de communication sur Wikipédia. Largement appréciée, l'initiative est désormais — du moins, c'est l'impression que j'ai — entrée dans les mœurs et pratiques quotidiennes. On remercie, on notifie dès qu'on veut informer quelqu'un, on est content d'être alerté, etc. Incontestablement la grande nouveauté de l'année 2013, qui permet de masquer le fiasco complet et prévisible de l'outil de retour des lecteurs. Et, par conséquent, pouquoi ne pas commencer à prévoir quelques extensions ?

Ainsi de la demande de Litlok, il y a quelque temps sur le Bistro, qui a immédiatement rencontré un écho favorable : pourquoi ne pas instaurer un système de notification des projets ? L'intérêt est évident : il permettrait de solliciter un projet dès lors que son expertise serait requise quelque part (par exemple, si une controverse éditoriale sur un sujet afférent a éclaté sur la page de discussion d'un article). Plutôt que d'aller mettre un fastidieux message sur le café du projet, ou d'alerter individuellement chacun de ses membres, il suffirait d'un petit modèle pour notifier.

Aussitôt demandé, aussitôt fait : Gratus s'est chargé de créer le modèle {{notif projet}}. Il suffit de l'insérer sur une page de discussion (comme suit : pour alerter le projet XYZ, il faut écrire {{notif projet|XYZ}}). L'effet est le suivant : un message apparaît alors en haut de la page de discussion du projet pour signaler l'alerte (et reste actif jusqu'à ce qu'un contributeur y insère le paramètre nocat signifiant que l'alerte n'a plus de raison d'être et désactivant ainsi la notification). Du moins pour les projets partenaires, c'est-à-dire ceux bénéficiant du modèle {{notif projet 2}}, créé simultanément par Gratus, et à apposer sur la page de discussion du projet. Reste donc à populariser l'initiative pour qu'un maximum de projets se mettent à utiliser cette nouvelle fonctionnalité basée sur le système des notifications, nouvelle fonctionnalité qui pourrait très bien rencontrer, elle aussi, un certain succès (ou pas ... Qui vivra verra).

Évidemment, la notification ne sera aperçue que lorsqu'un contributeur se rendra sur la page du projet. Incontestablement un petit frein à l'utilité de la procédure et à la réactivité espérée. Dans l'idéal, il faudrait que le modèle {{notif projet}} permette de directement notifier l'ensemble des contributeurs s'étant inscrit au projet en question, mais cette fonctionnalité risque d'être techniquement difficile à mettre en place. Cela dit, rien n'empêche les utilisateurs qui le désirent d'insérer le modèle {{notif projet 2}} sur leur propre page de discussion.

by Pierrot le Chroniqueur at March 15, 2014 10:22 AM

March 14, 2014

Pyb

Illustrez Wikidata en un clic

Il est possible d'ajouter un portrait se trouvant sur Wikimedia Commons en un clic à l'aide de l'outil Wikidata Free Image Search Tool (FIST).

Au préalable, vous devez autoriser l'outil à se connecter à votre compte. Les ajouts dans Wikidata se feront avec votre compte utilisateur. Cliquez sur WiDaR, puis Authorize WiDaR et enfin Allow.

Revenez à l'outil FIST.

Exemple : la requête claim[21:6581072] and claim[106:36180] permet d'afficher les fiches Wikidata des femmes écrivaines sans portrait (plus exactement, dont la propriété P18 est vide).
Placez la souris sur le portrait qui vous intéresse. Une boîte s'affiche. Cliquez sur le lien vert. C'est terminé ! L'outil insère le lien dans Wikidata.
FIST permet également d'insérer les logos, les signatures, les cartes, etc. Suffit de cliquer sur le lien bleu.

by Pyb (noreply@blogger.com) at March 14, 2014 03:53 PM

March 13, 2014

Orikrin1998

Tuer les sources, est-ce possible ?

Tuer les sources, est-ce possible ? Cette interrogation a germé dans mon esprit à la suite d’une discussion avec un wikipédien (il se reconnaîtra). Voici le déroulement de mon raisonnement : une personne qualifiée dans un domaine précis s’inscrit sur Wikipédia. Elle commence à contribuer aux articles qui se rattachent à son domaine de connaissance. […]

by Orikrin1998 at March 13, 2014 12:31 PM

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : actualité, recul et encyclopédisme [par Pic-Sou] (2)

Suite et fin du billet envoyé par Pic-Sou, dont la première partie a été publiée sur ce blog il y a deux jours.

 

Les articles d’actualité n’ont par nature pas leur place dans une encyclopédie 

Cependant, le fait que Wikipédia soit une encyclopédie, et non un simple média, entraîne bien d’autres conséquences. Tout d’abord, la notion d’admissibilité repose en grande partie sur la signification précise du concept d’encyclopédie, qui n’est pas clairement définie dans les principes fondateurs. En particulier, la question de l’exhaustivité d’une encyclopédie en ligne qui ne subit pas les contraintes matérielles de l’édition papier (peut-on tout traiter sur Wikipédia ?) n’a jamais été résolue, sinon par l’affirmation du fait que Wikipédia serait « généraliste et spécialisée ». Mais peu importe ici, car quand bien même on choisirait de traiter tout ce qu’il est possible de traiter sur Wikipédia, on ne pourrait de toute façon pas inclure l’actualité.

En effet, que l’on se réfère à l’étymologie du terme (pour les non-hellenistes : ἐγκύκλιος παιδεία, énkyklios paideía, « les savoirs qui donnent une éducation complète », ou « les savoirs mis en cercle ») ou à la définition proposée sur Wikipédia, l’encyclopédie synthétise les savoirs et en montre l’organisation, ce qui en fait donc un outil de culture générale. Conséquence immédiate : d’une part, les faits non analysés qui sont au mieux de l’information, au pire de bêtes données, mais nullement des savoirs, de la culture ni même de simples connaissances, n’ont rien à faire sur l’encyclopédie. Lorsque je vois donc, sur une PàS récente, des avis prônant la conservation au motif que les faits seraient admissible, faits dont l’organisation sur la page est d’ailleurs assez évocatrice (une liste à puces), je me demande si la notion d’encyclopédie n’est pas ici confondue avec celle de répertoire de fiches de révisions (et encore, généralement, on tente d’organiser un peu mieux les informations…).

D’autre part, et c’est sans doute là le plus important, pour organiser les savoirs, il est nécessaire d’avoir du recul à leur sujet. Comment, sinon a posteriori, être certain d’avoir cerné tous les éléments d’un contexte, tous les enchaînements ayant mené à une situation, et surtout toutes les conséquences ? Comment par ailleurs rendre le contenu stable, sinon en attendant d’avoir des informations fiables ? Dans une situation de crise, telle que celle qui dure en Crimée depuis une semaine au moment où j’écris ces lignes, les journalistes transmettent les informations qu’ils ont, les politiques divulguent celles qu’ils peuvent divulguer, sans compter sur des éléments importants passés sous silence, ce qui rend même pour les analystes géopolitiques la situation relativement floue. Peut-être la Troisième Guerre mondiale se déclenche-t-elle sous nos yeux, peut-être a-t-on affaire à un coup d’intox géostratégique. En revanche, je ne doute pas que lorsque la situation sera stabilisée, les scrutins prévus au cours des trois prochains mois dépouillés, la tension redescendue, des analyses complètes publiées, alors nous aurons matière à écrire d’excellents articles sur le sujet.

Il est des sujets traités dans l’encyclopédie sur lesquels nous ne parvenons à avoir une vision d’ensemble claire que des années après. Par exemple, il a fallu attendre la fin de la « guerre contre le terrorisme » pour comprendre à quoi ont mené précisément les attentats du 11-septembre, pour que l’analyse selon laquelle Al-Qaïda avait toute même réussi à entraîner la plus grande puissance mondiale dans une guerre qui fut pour elle une calamité prenne sens. Ou encore, aujourd’hui, les conséquences à long terme de l’accident de la centrale de Tchernobyl restent mal comprises, et bien peu de chiffres fiables ont été publiés. Cela signifie-t-il que, vingt-huit ans après, il faille encore attendre pour créer cet article sur un événement majeur de l’histoire industrielle ? Pas nécessairement, il faut bien finir par se décider à écrire des articles avec la matière disponible… En revanche, l’exigence de qualité du contenu, à défaut de véracité, impose de se donner du temps avant de créer les articles, pour éviter d’y dire n’importe quoi, ou tout du moins pour éviter de ne rien y dire mais bourrer les pages comme on le peut comme proposé suite à la naissance d’un bébé royal… Ou plus simplement, pour juger de la manière la plus opportune de traiter un sujet : avec du recul, il devient bien visible que les tempêtes de cet hiver gagneraient à toutes être traitées dans un seul article de synthèse insistant sur le caractère exceptionnel de cette succession de perturbations, plutôt que d’atomiser le contenu en articles sur des perturbations qui n’ont chacune rien de bien incroyable…

Mais dans tous les cas, cette nécessité de recul, couplée à l’interdiction des travaux inédits dans les articles, impose d’attendre la publication des sources secondaires qui se livrent à cette analyse de fond, nécessaire pour que nous puissions ensuite écrire les articles. En théorie, la publication de sources de cette nature est donc condition nécessaire pour créer de tels articles, ce qui impose donc aux Wikipédiens de ne pas se précipiter pour créer les articles comme le fairaient les webmasters de sites d’infos en continu, mais plutôt de se comporter en sages éditeurs capables d’attendre la publication d’ouvrages de qualité (sources secondaires, donc) pour baser leur travail dessus, ou tout du moins des sources de référence qui permettront de se conforter aux règles sur la neutralité du point de vue, telles que les rapports d’enquêtes officielles qui tombent rarement en une journée… Force est d’ailleurs de constater que la plupart des contenus labellisés ont une bibliographie… richement fournie ! En pratique, il est vrai qu’il arrive, parfois, que l’on connaisse l’existence de telles sources mais qu’elles ne soient pas disponibles sur-le-champ (par exemple parce que personne ne les possède), et dans ce cas, il n’y a pas de raison de supprimer l’article : ce cas arrive assez souvent, par exemple, sur des équipements lourds qui ont fait l’objet de déclaration d'utilité publique (DUP) et généralement d’ouvrages spécialisés.

Dans le cas contraire, en revanche, et en particulier pour ce qui concerne les événements récents, il est tout simplement impossible de se passer de ces sources, et d’écrire des articles à chaud. En ce sens, j’ai trouvé l’article sur le mouvement contestataire de 2013-2014 en Ukraine (Euromaïdan, quoi…) particulièrement éloquent : lorsque les événements se sont précipités fin février, l’article est devenu difficile à maintenir, et relativement fouillis, puisque les informations étaient alors ajoutées en vrac selon l’ordre dans lequel on les trouvait. Sans compter, évidemment, la problématique du choix du titre, des POV (puisqu’on ignore toujours, le 9 mars, le rôle précis de l’extrême-droite), et la précipitation des événements en Crimée, qui s’est traduite sur Wikipédia par une discussion avortée par une magnifique guerre d’éditions et court-circuitée pour imposer une PàS-vote, qui, en plus de n’avoir pas vraiment de sens ici (on parle de scission d’article), présente l’avantage d’éviter tout débat de fond et de ne pas aller plus loin qu’un vote et deux réponses par contributeur…

Il est, je trouve, regrettable qu’un petit nombre de contributeurs persiste à contourner de manière évidente la recommandation de WP:NEVENN concernant le délai de création d’un article, puisqu’une attente de quelques jours seulement permettrait déjà de s’assurer de la notoriété réelle de la plupart des événements, et que quelques mois seraient nécessaires pour pouvoir commencer la rédaction d’un article digne de ce nom. Pourquoi alors cette lutte sans fin pour imposer des articles sur des événements récents, pourquoi ces PàS chronophages puisque de véritables débats d’arguments n’ont jamais lieu avec le système actuel de PàS (ce qui permet d’augmenter le poids des avis souvent plus nombreux mais rarement correctement argumentés), pourquoi toutes ces magouilles pour imposer d’une manière ou d’une autre les articles ? J’avoue que l’analyse de Snipre sur le bistro du premier janvier m’a facilement convaincu. En revanche, je n’explique toujours pas la raison pour laquelle les contributeurs-journalistes refusent, encore et toujours, d’aller se consacrer à Wikinews… Un besoin de reconnaissance de son travail sur Wikipédia, qui est plus consultée, peut-être ?

by Pic-Sou at March 13, 2014 08:41 AM

March 11, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : actualité, recul et encyclopédisme [par Pic-Sou] (1)

Bien des sujets sont débattus de manière récurrente sur Wikipédia. Mais s’il en est un qui cristallise énormément les tensions entre contributeurs, un autour duquel on voit le plus de discussions interminables qui ne mènent souvent pas à grand chose, c’est sans nul doute le problème des suppressions d’articles, et tout ce qui en découle : critères d’admissibilité, clôtures des pages à supprimer (PàS), suppressions immédiates (SI), etc. Peut-être, comme semble le penser Bob Saint Clar, parce que ça se ramène à un problème d’idéologie politique, et que la lutte des inclusionnistes et des suppressionistes n’est autre qu’une transposition de la lutte entre les sans-culottes et les aristocrates (sérieusement…). Peut-être parce qu’il permettrait aux suppressionnistes de prendre leur pied à détruire le travail des autres, et aux inclusionnistes de prouver leur courage en partant en guerre contre cette agression intérieure… Ou tout simplement, je pense, parce qu’il s’agit d’un sujet éditorial, qui touche donc au cœur du travail que nous réalisons tous sur Wikipédia, mais qui nous implique tous : pas besoin d’être expert sur le conflit israélo-palestinien ou la mesure des distances en astronomie pour se faire une idée, lire et émettre des arguments, et donner son avis en PàS.

Et au sein de ce problème très vaste qu’est l’admissibilité des articles, un type d’articles provoque encore plus de vagues lorsqu’ils passent en PàS : il s’agit des articles d’actualités, portant sur les événements récents. Parmi les PàS sur des articles d’actualité les plus chaudes, on peut citer notamment l’affaire LéonardaClément Méric ou encore, en remontant un peu plus, les attentats d’Oslo de 2011, dont le présence sur Wikipédia ne génère plus aujourd’hui le moindre débat.

 

La notoriété n’est pas l’admissibilité 

La première question que peut se poser le lecteur étranger au fonctionnement de Wikipédia lorsqu’il fait une requête sur Google du type « attentat [Ville] » (où [Ville] désigne une localité où des attentats ont eu lieu dans les soixante-douze heures qui précèdent), trouve Wikipédia en seconde position et voit un bandeau rouge de suppression est probablement : « m’enfin, pourquoi ils veulent supprimer cet article, tout le monde a entendu parler des attentats à [Ville] qu’il y a eu avant-hier » ! D’ailleurs, nous rappellent bien souvent nos amis inclusionnistes en PàS, des sources issues de la presse de qualité (mais pas nécessairement sources de qualité pour autant, nous y reviendrons), nationales et centrées sont disponibles en quantité, généralement dans plusieurs langues et plusieurs pays. Il semble donc à peu près évident que l’événement est notoire, et parfois même, une rapide réflexion sur le contexte, les enjeux, les conséquences immédiates, laissent peu de doute sur le fait qu’il marquera durablement l’Histoire, et devra donc tôt ou tard être traité sur l’encyclopédie.

Toutefois, une courte réflexion permet immédiatement de nuancer quelques uns de ces arguments. Dans un premier temps, il peut être intéressant de réfléchir au supposé lien entre existence de sources et admissibilité d’un article, ce qu’a déjà fait Suprememangaka dans une précédente tribune, pour se rendre compte que la présence de sources, donc la vérifiabilité, n’est pas un critère suffisant pour l’admissibilité. Par ailleurs, bien qu’un phénomène ait pu « faire le buzz » sur un très court laps de temps, ou plus simplement être abondamment commenté par un grand nombre de médias, on constate que parfois, la notoriété s’effondre très rapidement : trois mois après, et alors même que les JO de Sotchi ont eu lieu entre temps, qui parle encore de l’attentat survenu en janvier dernier ? De même, alors que la côte Atlantique est balayée par les vents en continu depuis décembre, se souvient-on particulièrement de la tempête Dirk du 22 décembre, sinon pour les débats absurdes de la PàS qui a suivi ? Enfin, remontons un peu plus loin : le nom de Sierre vous dit-il quelque chose ? Pourtant, il s’agit d’un lieu où est survenu un accident d’autocar qui fît tant jaser en 2012 et sur lequel un article a bien évidemment été immédiatement créé.

Attention, je n’explique pas, comme on pourrait le penser en extrapolant trop rapidement, que l’encyclopédie ne devrait être constituée que de sujets que l’on aborde régulièrement, ce qui réduirait considérablement et sans justification le champ des domaines pouvant être traités : après tout, qui a déjà entendu parler du tramway de Verneuil-l’Étang à Melun, fermé en 1950 et pourtant objet d’un article de qualité ? Simplement, la notoriété immédiate et l’abondance de sources qui vient avec ne sont pas des critères suffisants pour assurer l’admissibilité. Et plus généralement, la simple notoriété d’un fait, d’une personne, d’un produit, ne suffit pas toujours pour justifier un article : un grand nombre de sujets de la vie courante, par exemple, de phénomènes auxquels nous sommes régulièrement confrontés, ou d’objets que nous utilisons tous les jours, sont de ce fait tout ce qu’il y a de plus notoires, mais je défie quiconque d’écrire un article de qualité sur les plans du métro de Paris, sur le spot Jean Mineur qui passe avant chaque séance de cinéma depuis des années ou encore sur les différents diamètres de spaghettis, la difficulté se situant bien évidemment sur la recherche des sources permettant d’écrire l’article, et non sur la justification de l’existence du sujet (d’ailleurs, l’existence d’études sociologiques très complètes a permis d’écrire un article concernant l’orientation du papier-toilette ...).

Au contraire, loin de moi l'idée de penser que toute actualité n’est qu’un fait divers dépourvu de signification et d’intérêt à long terme : plusieurs articles qui sont passés en PàS (encore que bien peu aient dû être supprimés) et pour la suppression desquels j’ai voté ne laissent aujourd’hui plus aucun doute sur leur admissibilité, à l’exemple des attentats d’Oslo en 2011 ou de ceux de Toulouse en 2012 (ce n’est pas allé plus loin qu’un bandeau admissibilité). Mais nous reviendrons sur les raisons pour lesquelles je persiste à penser que l’admissibilité de tels articles est systématiquement sujette à caution pendant un certain temps au moins, et que si les mêmes événements survenaient aujourd’hui, je voterai toujours en faveur de la suppression d’articles qui y seraient consacrés sur Wikipédia (le raisonnement valant d’ailleurs aussi pour la campagne de Pologne de 1939 ; cet exemple a été proposé récemment par Jean-Jaques Georges pour tenter de montrer l’absurdité de la suppression d’un article consacré à un épisode probablement historique survenu début mars).

 

Wikipédia n’est pas un média de masse 

Wikipédia est, d’après son premier principe fondateur, une encyclopédie, c’est-à-dire un ouvrage qui synthétise des (ou les, nous reviendrons plus tard sur la nuance) connaissances. Nous créons donc sur la Wikipédia francophone une série d’articles entre lesquels le lecteur navigue à son gré, nous n’avons pas de comité éditorial, et encore moins de ligne éditoriale sinon la neutralité du point de vue, nous ne cherchons absolument pas à « faire passer de message », nous tentons de communiquer la totalité de nos sources et ne publions pas de travail inédit, et pour finir, nous ne cherchons absolument pas à faire de l’audience ni à la valoriser par la publicité pour la simple raison que toutes ces activités s’opposent à notre unique but. Nous ne sommes d’ailleurs pas plus un média alternatif ou quoi que ce soit de cet acabit : il est par exemple intéressant de lire l’article média pour se rendre compte qu’il est bien difficile d’appliquer le modèle décrit au fonctionnement de notre projet, ainsi que WP:NOTNEWS qui réaffirme que Wikipédia n’est pas un journal d’information.

De l’autre côté de l’écran, l’internaute moyen est de plus en plus à la recherche d’information en continu. Après l’invention du journal télévisé puis le succès des radios et des chaînes d’information en continu, la diffusion massive de presse gratuite à l’entrée du métro le matin et à la sortie le soir dès 17 h, phénomène âgé de tout au plus une petite dizaine d’années, l’envoi d’alertes mail et SMS à qui les demande pour chaque événement qui retient l’intention des journalistes, l’amoncellement des dépêches AFP sur les sites qui s’amusent à rajouter un cadre à cet effet et les déclarations publiques de politiciens qui foisonnent sur Twitter dès que l’occasion se présente, sont autant d’habitudes que nous prenons : il devient aujourd’hui presque surprenant de rencontrer quelqu’un qui ne s’est pas tenu au courant de l’actualité depuis plusieurs jours (sauf en prépa, bien sûr !)… Plaisir masochiste de voir les mauvaises nouvelles arriver, voyeurisme qui consiste à chercher en permanence à rentrer en direct dans la vie des acteurs d’un événement en cours, ou simple crainte de prendre du retard sur la marche du monde quitte à voir l’Histoire se jouer partout ? N’étant pas professeur de philosophie, je ne rentrerai pas dans la question, mais je ne doute pas qu’une telle explosion de l’offre est nécessairement corrélée avec une hausse de la demande.

L’argument selon lequel Wikipédia devrait impérativement chercher à répondre à cette nouvelle demande de contenu de ses lecteurs, quitte à transgresser ses propres principes me paraît donc une solution de facilité, d’autant que la Wikimedia Foundation, consciente du potentiel que cela représentait, a créé le projet Wikinews dès 2004. On lit parfois que puisque Wikipédia est très bien référencée par les moteurs de recherche, les lecteurs, qui ne doivent manifestement pas aimer cliquer plus bas que le second lien sur une page de résultats de Google, devraient pouvoir trouver leur bonheur sur Wikipédia. Mais cet argument, basé principalement sur la confusion commune encyclopédie vs. média, est je trouve absurde (au sens logique du terme). Car si l’on admet que Wikipédia doit répondre aux attentes du lecteur, pourquoi ne pas par exemple profiter de la présence de quelques photographies d’organes génitaux et autres images érotiques sur les pages idoines pour se lancer dans l’un des secteurs où la demande est la plus élevée, la pornographie ? Après tout, il ne fait aucun doute non plus que cela répondrait à une demande d’une partie probablement pas négligeable des lecteurs… De même, pourquoi ne pas ajouter aussi des entrées de dictionnaire au site, puisque Larousse édite bien des « dictionnaires encyclopédiques », et que certains utilisateurs, considérant que la définition du sujet traité dans un article est noyée dans la masse, créent parfois de telles fiches (je me souviens avoir vu lorsque je patrouillais une page « Cyclone : définition », par exemple…).

Par ailleurs, je pense que cette recherche de la satisfaction du lecteur venu se tenir au courant de l’actualité nous a fait plonger dans un cercle vicieux dont il sera assez difficile de se sortir : d’une part parce que Wikipédia a acquis la réputation de média d’information au point que certains sites de presse en ligne n’hésitent plus à se baser sur les contenus des articles d’actualité de Wikipédia, mais surtout, remarque très judicieuse que j’ai vu passer ces derniers jours (je ne sais plus de qui), parce que supprimer des articles traitant de phénomènes récents relève d’un caractère quelque peu absurde lorsque l’on crée des liens depuis la page d’accueil du site, consultée des centaines de milliers de fois par jour (encore que je trouve que l’on pourrait tout-à-fait se dispenser de la section « Actualités » de l’accueil…). Le seul moyen que je trouve, pour sortir de ce cercle vicieux, serait de valoriser plus le projet Wikinews qui, sinon le seul habilité à traiter l’actualité, est au moins un bon complément à Wikipédia sur ce domaine. Mais je doute que cette solution puisse être mise en pratique lorsque la volonté de certains inclusionnistes les pousse à demander la suppression de Wikinews et le retrait des liens vers ce projet frère

 

To be continued ...

by Pic-Sou at March 11, 2014 04:34 PM

CHWiki

Petit vol chez Eurosport, pas bien.

Eurosport propose depuis quelques temps une chronique vidéo plutôt marrante. Elle s’appelle 90 secondes pour comprendre… avec à chaque fois un sujet différent. Hier, je regardais celle-ci, consacrée à un soucis concernant le club de football de Nantes. Comme il est possible que la vidéo ne soit plus accessible dans quelques temps, je me permets de vous en faire une capture d’écran.

Image

Cette image apparait à 1 minute et 18 secondes dans la vidéo. Et devinez donc d’où vient-elle ?

De votre médiathèque photo favorite : Wikimedia Commons. La photo s’y trouve depuis septembre 2012.

Le Tribunal arbitral du sport à Lausanne. Photo : Fanny Schertzer - CC by SA

Le Tribunal arbitral du sport à Lausanne. Photo : Fanny Schertzer – CC by SA

La vidéo ne présente bien sûr aucune mention de crédit pour quelconque image présente dans cette vidéo.

Sinon, en cherchant bien, dans ce billet se cache une belle illustration du propos du billet précédent. Vous avez trouvé ?


by Ludovic_P_ at March 11, 2014 01:26 PM

March 08, 2014

Pierrot le chroniqueur

Dans les coulisses de Vikidia [par Rome2]

Vikidia est une encyclopédie pour les enfants de 8 à 13 ans aidés par des adultes. Vikidia a été créé par Astirmays et existe en cinq langues : espagnol, français, anglais (ouverte le 28 février 2014), italien et russeCette encyclopédie fonctionne comme Wikipédia. Les statuts sont les mêmes (bureaucrate, administrateur et contributeur) avec, en plus, les statuts de patrouilleur et d'administrateur système. Les checkusers, sur Vikidia, sont directement nommés par les bureaucrates. Actuellement, il y a 22 administrateurs (11 actifs et 11 inactifs), 3 bureaucrates et 3 administrateurs sytèmes.

Les règles de Vikidia sont exactement les mêmes que sur Wikipédia même si elles sont beaucoup moins contraignantes. La politesse, le respect des autres, le respect des droits d'auteur sont présents. Le sourçage des articles est fortement conseillé, mais cela ne sera pas un critère de suppression immédiate (sauf vandalisme, canular ou publicité), et les critères d'admissibilité sont plus appropriés pour la jeunesse des contributeurs et peu nombreux ; l'article n'est pas admissible s'il s'agit d'une autobiographie, d'un groupe de musique inconnu de tous et sans sources, d'un avis personnel (il arrive que certains écrivent pour critiquer une personnalité ou donner leur avis sur le racisme, par exemple), d'une publicité, d'un article non encyclopédique ou non sourcé (dans le sens aucune source sur le Net), de charabia, si l'article est une copie de Wikipédia et si un contenu est choquant (pornographique, vandalisme, diffamation).

Vikidia présente quelques contributeurs qui ont enfin décidé de se lancer sur Wikipédia et qui semblent être plutôt bons (Lolo7433, Super10). Vikidia est aussi un bon moyen pour les jeunes d'apprendre petit à petit ce que Wikipédia est. Ils ont conscience que Wikipédia est beaucoup plus complexe que Vikidia, et que ce qu'ils ont appris sur Vikidia leur sera très utile.

Comme partout et sur tous les sites, il arrive qu'il y ait des conflits entre certains utilisateurs. En général, ils sont jugés très rapidement car, avec un message d'apaisement, tout redevient comme avant. Deux affaires ont marqué Vikidia : celle d'un administrateur de Vikidia espagnol et celle d'Antoine8338 (connu aussi sur Wikipédia).

En ce qui concerne l'administrateur de Vikidia espagnol, il s'agit de Cruz, un jeune contributeur présent depuis très longtemps sur Vikidia mais qui n'avait que très peu de problème en raison de l'absence de contributeurs. Il est entré en conflit avec un autre utilisateur (Te Gusto) qui est le deuxième administrateur de Vikidia. Cruz étant jaloux (il voulait être le seul administrateur), et s'est lancé dans le conflit et l'abus d'outil afin de bloquer Te Gusto. Cette histoire a conduit à un blocage de Cruz et à sa destitution.

Pour l'affaire Antoine8338, il s'agit d'une personne se disant agée de 12 ans, mais qui a dit être plus vieux sur IRC (chan #vikidia). Cet utilisateur s'est mis à lancer des attaques avec proxies envers plusieurs contributeurs, dont lui-même, jusqu'à ce qu'il avoue. Son compte a été bloqué temporairement, et il en a profité pour en créer un autre afin de vandaliser et de faire porter le chapeau à un de ses copains (voire à son frère). Il y a une grande partie le concernant sur le Bulletin des administrateurs en janvier et en février. Les bureaucrates ont aussi été saisisLe problème, pour cette affaire, a été la protection de certaines personnes envers cet utilisateur problématique. Tous ceux qui voulaient des sanctions contre Antoine8338 ont été considérés comme les méchants malgré le fait que ce sont ces "méchants" qui ont prévenu une dizaine de fois Antoine sans pour autant qu'il écoute. À cause de cette affaire, certains administrateurs ont été poussés au wikibreak devant les critiques virulentes, car ici le vandale était considéré comme la victime. Suite à ça, il y a eu des personnes qui ont voulu partir (mais, a priori, personne ne l'a fait). Au final, ceux qui ont protégé Antoine ont été obligés de revoir leur jugement face aux nouvelles preuves apportées, et le blocage définitif d'Antoine8338 a été prononcé, ainsi que celui de ses faux-nez. Maintenant, il est libre de contribuer sur les autres Vikidias. Mais il recommence ses "erreurs", et la question est de savoir dans combien de temps il y sera également bloqué.

Comme cela a été dit, les conflits existent comme partout mais sont très rares, et l'ambiance est pour la plupart du temps bonne. L'avantage de Vikidia, qui aide en partie à la bonne entente, est l'absence de clans. Depuis mon arrivée, il y a presque deux ans, sur Vikidia, je n'ai seulement vu que deux conflits importants.

by Rome2 at March 08, 2014 08:06 AM

March 07, 2014

CHWiki

Date et heure

Il arrive parfois que l’on prenne un ensemble de photo avec un appareil à l’horloge interne mal réglée. Certains s’en fichent, d’autres non. Et quand les autres emprunte le matériel de certains, et oublient de vérifier ce détail, c’est … ennuyeux. Surtout quand on utilise deux appareils en même temps, par exemple un Alpha 900 avec un 17-35 et un K5-II avec un 28-70 lors du salon de l’auto. Et que l’on souhaite traiter les photos dans l’ordre chronologique, pour pouvoir gérer efficacement les descriptions et titres des photos.

Une fois rentré à la maison, les photos dépotées sur le pc, on lance son logiciel de post-traitement favori, on choisit “Trier par date/heure” et patatra, tous les ARW sont décalés d’une heure et douze minutes (1h12) par rapport aux DNG. Pas très pratique, pour traiter dans l’ordre chronologique. C’est le moment de sortir le couteau suisse du photographe: Exiftool

Exiftool est un programme qui permet de lire les metadonnées enregistrées dans l’image, comme par exemple la date de création du fichier. Il permet également de les modifier. Dans le cas présent, on va lancer une commande qui va décaler les dates (toutes les dates) d’une heure et douze minutes:

pipo@lapin:~/Salon$ exiftool -AllDates-=1:12 *.ARW

Et c’est magique, les dates sont modifiées:

pipo@lapin:~/Salon$ exiftool DSC02037.ARW | grep Date
File Modification Date/Time : 2014:03:06 18:42:06+01:00
File Access Date/Time : 2014:03:06 18:42:09+01:00
File Inode Change Date/Time : 2014:03:06 18:42:06+01:00
Date/Time Original : 2014:03:05 08:07:57
Create Date : 2014:03:05 08:07:57
Modify Date : 2014:03:05 09:19:57

Sauf la Modify Date, qui reste à l’heure décalée. Grrrr. On farfouille un peu, et bam! Exiftool ne gère pas les valeurs doubles. Si il y a deux Modify Date, il n’en affiche qu’une, il faut lui demander de tout afficher.

pipo@lapin:~/Salon$ exiftool -a DSC02037.ARW | grep Date
File Modification Date/Time : 2014:03:06 18:42:06+01:00
File Access Date/Time : 2014:03:06 18:42:09+01:00
File Inode Change Date/Time : 2014:03:06 18:42:06+01:00
Modify Date : 2014:03:05 08:07:57
Date/Time Original : 2014:03:05 08:07:57
Create Date : 2014:03:05 08:07:57
Modify Date : 2014:03:05 09:19:57

Il y a deux Modify Date, la première est bien modifiée, mais pas la deuxième… Serait ce un tag différent avec le même nom ? Affichons les tags.

pipo@lapin:~/Salon$ exiftool -s -a DSC02037.ARW | grep Date
FileModifyDate : 2014:03:06 18:42:06+01:00
FileAccessDate : 2014:03:06 18:42:09+01:00
FileInodeChangeDate : 2014:03:06 18:42:06+01:00
ModifyDate : 2014:03:05 08:07:57
DateTimeOriginal : 2014:03:05 08:07:57
CreateDate : 2014:03:05 08:07:57
ModifyDate : 2014:03:05 09:19:57

Non, c’est le même tag. Ils doivent être dans un groupe différent…
pipo@lapin:~/Salon$ exiftool -G1 -s -a DSC02037.ARW | grep Date
[System] FileModifyDate : 2014:03:06 18:42:06+01:00
[System] FileAccessDate : 2014:03:06 18:42:09+01:00
[System] FileInodeChangeDate : 2014:03:06 18:42:06+01:00
[IFD0] ModifyDate : 2014:03:05 08:07:57
[ExifIFD] DateTimeOriginal : 2014:03:05 08:07:57
[ExifIFD] CreateDate : 2014:03:05 08:07:57
[IFD1] ModifyDate : 2014:03:05 09:19:57

Bingo. On va donc pouvoir modifier le tag ModifyDate du groupe [IFD1], qui n’est pas géré par le raccourci AllDates, en écrasant la valeur par la CreateDate.

pipo@lapin:~/Salon$ exiftool "-IFD1:ModifyDate<CreateDate" *.ARW

Et voila, nos images sont à la bonne heure, et on va pouvoir commencer à les traiter. Dans l’ordre chronologique.

Exiftool permet beaucoup plus de choses, c’est un outil puissant, à manier avec précaution, donc :)


by Clément at March 07, 2014 08:51 PM

March 04, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikimedia : comment lutter contre les contributions rémunérées ?

Vous l'avez sans doute vu, ami lecteur, grâce à la bannière intrusive d'information que vous ne pouvez rater à chaque fois que vous allez sur Wikipédia, un débat est actuellement en cours sur Meta-wiki — le wiki de coordination de la Wikimedia Foundation, où se traitent tous les éléments communs à l'ensemble des wikis (règles générales, vandalismes cross-wiki, etc.), et où opèrent notamment les stewards — dans le but de modifier les conditions générales d'utilisation (CGU) des sites de la Foundation afin d'y traiter du cas des contributions rémunérées. Ces dernières ne seront toujours pas interdites (même si c'est discrètement encouragé puisque la proposition précise qu'il ne sera pas interdit à chaque projet local d'aller plus loin que le minimum commun qui sera prévu) mais il est suggéré de rendre obligatoires, pour les utilisateurs payés pour contribuer, les éléments suivants :

  • Ils devraient indiquer qu'ils sont payés
  • Indiquer par qui ils sont payés et/ou employés
  • Indiquer les contributions concernées

Trois moyens alternatifs seraient alors à la disposition de ces contributeurs :

  • une déclaration et un listing sur leur page utilisateur
  • une annonce sur la page de discussion de l'article concerné et modifié
  • une explication circonstanciée en commentaire des modifications rémunérées.

Cette proposition de l'équipe juridique de la Foundation, qui recueille pour l'instant un assez large assentiment, est probablement une réaction aux diverses affaires ayant défrayé la chronique, ces derniers mois, sur la Wikipédia anglophone, des 250 comptes suspendus pour avoir réalisé, et contre rémunération, des centaines d'articles à vocation promotionnelle à l'affaire Sarah Stierch, du nom d'une salariée de la Wikimedia Foundation renvoyée il y a deux mois pour avoir arrondi ses fins de mois. En revanche, elle continue de contribuer sur Wikipédia EN et y demeure même administratrice.

Il m'a semblé utile de vous signaler cette information, tout de même assez importante pour la vie des communautés et des projets. Le sujet ne m'inspire pas nombre de commentaires développés (il faut dire que je ne suis pas concerné, n'ayant jamais touché un centime pour contribuer, et pas davantage pour tenir le présent blog ...) mais je vais tout de même apporter ces quelques observations en vrac :

  • Je ne vois pas très bien comment pourront être appliquées, si elles sont retenues, ces nouvelles dispositions. Il n'est vraiment pas évident d'établir si tel ou tel contributeur est payé pour son travail wikipédien, et il est fort peu probable que les sociétés en communication qui sévissent de plus en plus sur le projet d'encyclopédie en ligne feront grand cas de cette modification des CGU qui ne les rendront sûrement pas plus transparentes ...
  • Je suppose que l'introduction de cette règlementation dans les CGU aura surtout pour intérêt de faciliter l'ouverture de procédures en responsabilité civile, comme c'est d'ailleurs explicitement évoqué : les contributeurs concernés ne pourront plus, en effet, s'abriter derrière une prétendue ignorance du fait que ces pratiques ne sont pas vraiment tolérées sur Wikipédia et auront, dès lors, expressément violé les conditions d'utilisation du site. L'intérêt semble donc, en réalité, bien plus répressif que préventif.
  • Pour ma part, j'ai toujours considéré que la gratuité du travail est un élément constitutif de la contribution sur Wikipédia car elle est inextricablement liée à l'obligation de neutralité de point de vue (on n'est jamais neutre quand on est payé par quelqu'un ou quelque chose ...), et que la découverte de telles rémunérations devrait être immédiatement sanctionnée d'un bannissement. Dès lors, toute autre considération me semble, finalement, assez inutile.

by Pierrot le Chroniqueur at March 04, 2014 09:31 AM

March 02, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 9 – Débats d’admissibilité

Wikipédia en français compte 1 481 702 articles, 17 254 contributeurs actifs et 74 administrateurs actifs. Brèves du bistro Lundi. Un wikipédien mort en Ukraine. Mardi. Les catégories génèrent elles trop de travail par rapport à ce qu’elles apportent ? Mercredi. Un wikipédien admin menacé de procès, nombreuses réactions. Jeudi. Wikipédia discrimine les cultures de tradition orale, qui ne connaissent pas […]

by Frakir at March 02, 2014 06:11 PM

March 01, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : comme un petit manque de courage ...

Je m'en faisais l'écho il y a quelques jours sur Twitter, avant même qu'un nouveau cas défrayant un peu trop la chronique ne vienne troubler la quiétude du bureau politique Bulletin des administrateurs (BA) de Wikipédia, il y a, ces derniers temps, une certaine déferlante de comptes jetables, proxys ouverts et autres IP mystérieuses qui viennent jeter le plus d'huile possible sur les feux communautaires du moment. On peut citer un certain nombre d'exemples : ici, ici, ici, ceci, ce genre de compte, ou cela, ainsi que cette saillie, pour parler des derniers miracles en date.

Comme je l'indiquais sur le célèbre site de microblogging, il est difficile de ne pas remarquer que ces interventions assez méprisables tirent toujours dans le même sens, et avec un clair rattachement à une certaine organisation clanique que j'exposais tantôt. Il s'en trouve certains, je le sais, pour justifier ces expédients avec un argument qui laisse pantois : la crainte de supposées et hypothétiques représailles. Je suis désolé mais, quand on veut insulter et incendier, on assume ses actes. En résumé, ces méthodes sont lâches et déloyales. Je ne suis d'ailleurs pas le seul à le relever : Goodshort et Esprit Fugace, chacun à leur manière, ont bien ciblé le problème.

En théorie, effectuer des vérifications sur ces comptes est difficile : les vérificateurs ne vont pas à la pêche, et le cadre d'investigation nécessite toujours d'être solide et précisé. Il n'empêche que la multiplication, ces dernières semaines, de ces lamentables initiatives n'est pas loin de tourner à la désorganisation quotidienne de l'espace communautaire du projet. Il faudrait peut-être songer à y réagir, non ?

by Pierrot le Chroniqueur at March 01, 2014 08:34 AM

February 28, 2014

Wikimédia France

Vikidia in English opens today, let’s build a children wiki encyclopedia!

Résumé en français en bas de page

Vikidia in English opens today!

Vikidia is the equivalent of Wikipedia for children: an online encyclopedic project, for 8 to 13-year-old readers, open to contributors of any age.  It was launched in November 2006 in French, then in Spanish, Italian, Russian and now English. It aims both at offering a suitable corpus of knowledge for children and letting some of them, as well as teenagers, be involved in building it. It is very closed to Wikipedia in its aim and functioning, except the readers age range.

Such wikis have proven their sustainability, relevance and success, the two biggest ones following  this model being Vikidia in French and WikiKids.nl in Dutch, with respectively 16000 and 14000 articles and hundreds of thousands readers every month.

Many children already use Wikipedia daily, for the substantial content and the well known convenient way it is to find material on any subject. However, the level of Wikipedia articles makes them hardly accessible  for children — and even other people on some subjects — who may well read them for lack of a better resource.
There are television programs for children, books and movies for children, even some newspapers and magazines for children. We believe that they can make a great use of a children encyclopedia. Many children really need and appreciate it when a more readable content is available to them. They tell it on the French Vikidia guest book, on which the main remarks are that they like it and that they would like to find more articles and more content in most articles. Vikidia however is not designed only for children but for everybody who wants a simple explanation on a subject. That means that the content must be suitable for 8–13 years old children, based on the general perception of what is or not considered as possibly offensive for this age range. That also means that we take each subject seriously in order to build a quality and substantial documentary resource.

Offering children and teenagers to be active in the process of building such a resource is obviously also a matter of empowerment. The mere possibility to add something may also change one child’s motivation for the content as a reader.

Everybody is invited to edit Vikidia without age restrictions. There are no mandatory nor forbidden roles or status related to the users real ages. Vikidia both needs grown-up contributions and enable children and teenagers to write and to be involved in building the encyclopedia.
Young people can also be involved within educational activities organised by schools. They will gain some digital media literacy by learning about the functioning of a resource they will use extensively a few years later, namely Wikipedia. Although the goal is still the “knowledge resource” benefit of such a project: school projects are welcome provided they consider the rules and content objectives of the wiki.

  • Adults’ involvement is essential for building content that is of quality and significance, fostering basic maintenance: to watch and ensure a certain stability in the functioning of the wiki.
  • Children’s involvement, even when they don’t produce very long articles, let appear works on subjects that interest their peers. It responds to their aspirations and their desire to participate and they definitely take their share both in growing the content and in maintenance tasks.
  • Older children, teenagers that don’t (yet) edit Wikipedia can have the chance to do it here, and to make a good work. The advantage is both the amount of work they can bring, and what this work can bring to them, like for the younger ones and like any Wikipedia editor.

See Vikidia:For children or by children?

Vikidia representatives used to work on a proposal to be adopted within a multilingual Wikikids as a Wikimedia Foundation sister project. They no longer ask for it and decided to remain it independent from the Wikimedia Foundation and now to open a Vikidia in English.

Vikidia is handled by the Association Vikidia, a non-profit organisation located in France. It is supported by Wikimédia France.  The wiki is hosted by Tuxfamily, that hosts free software and free content projects in France.
Vikidia is free according to the principle of Free Knowledge. The content is published under the general license CC-BY-SA.
Vikidia especially implements and complies with the articles 12, 13 and 17 of the Convention on the Rights of the Child.

Join us to built Vikidia in English!

—-
Summary in French — Résumé en français :

Vikidia ouvre une version en anglais.

Vikidia, dans sa présentation la plus simple, est l’équivalent de Wikipédia pour les enfants. Ses objectifs, ses bases et son fonctionnement, très proches de ceux de Wikipédia, sont à la fois de proposer un contenu de qualité et d’être ouverte à la participation des enfants et adolescents pour sa construction et dans la plupart des aspects de son fonctionnement. C’est ce qui se passe effectivement avec une distribution très intergénérationnelle des contributeurs.
Ouvert depuis sept ans, ce wiki réunit maintenant 16 000 articles et reçoit 600 000 visiteurs uniques par mois pour sa version initiale en français. Son homologue WikiKids.nl en néerlandais connaît un développement similaire avec plus de 14 000 articles. L’un et l’autre montrent la viabilité du modèle et les nombreux messages sur le livre d’or de Vikidia en français indiquent l’utilité du contenu que ces wikis permettent d’élaborer.

Des communautés plus modestes sont également actives sur les Vikidia en italien et en espagnol, ouvertes plus récemment.

Bien qu’ayant développé la proposition d’adoption de Vikidia par la Wikimedia Foundation, l’équipe de Vikidia a abandonné ce projet dont l’issue et les implications étaient incertaines. Cela permettant du même coup moins d’interférences avec la version de Wikipédia en Simple English quant à l’ouverture de Vikidia en anglais.

Vikidia est détenue par l’association du même nom, avec le soutien de Wikimédia France et est hébergée par Tuxfamily.

by Astirmays at February 28, 2014 12:15 PM

February 26, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : vers la restauration d'une bonne entente ?

Ami lecteur, vous l'aurez peut-être remarqué, la page de requête en restauration de page (DRP) dispose désormais d'un nouveau guide explicatif censé mettre noir sur blanc les principes de fonctionnement de l'instance. Fonctionnement, j'ai plusieurs fois abordé ce point ces dernières années, qui ne va pas sans certaines polémiques (le plus souvent des plus artificielle). C'est Azurfrog, l'un de principaux protagonistes de cette page, qui est à l'origine de cette tentative pour le moins ambitieuse. Une de plus, ai-je envie de dire, pour formuler des principes ou, hélas, parfois les imposer. Ce n'est pas une première, j'en parlais encore dans un billet récent.

Il n'aura pas fallu beaucoup de temps avant que cette page, portant sur un sujet sensible s'il en est, ne crée de forts clivages entre contributeurs. Le principal point d'échauffement concerne la gestion des désaccords entre administrateurs. À cet égard, Azurfrog remet au goût du jour une ancienne proposition de Gede, dont je parlais dans un récent billet, consistant à établir que dès qu'un désaccord apparaît, et que donc un seul administrateur est favorable à la restauration, celle-ci doit forcément être exécutée, et ce même en présence d'une précédente décision communautaire (PàS). Il s'agissait donc tout simplement de mettre fin au principe du consensus qui existe de longue date sur DRP ... Un unique administrateur pourrait ainsi décider d'une restauration, même face à de fortes oppositions contre lui. Certains ont défendu cette proposition, pourtant peu respectueuse de l'obligation de consensus qui préside à toute action (c'est un principe important sur Wikipédia), au motif — à mon sens peu convaincant — que les obligations d'argumenter, de débattre et de discussions demeuraient présentes. Cela dit, comme relevé justement dans les échanges, dès qu'un administrateur se sera déclaré favorable à la restauration, toute discussion deviendra alors inutile, le sort de la requête étant irrévocablement scellé. Oubliez alors les débats contradictoires, les demandes de sources ou autres discussions étant pourtant l'essence même, et depuis longtemps, de DRP.

Il était alors prévisible que cette proposition ne fasse pas consensus. La précédente  et identique proposition de Gede avait d'ailleurs déjà été rejetée. Un autre intervenant régulier de DRP, Guillaume70, a alors mitonné une contre-proposition plutôt qu'un refus pur et simple (qui pouvait se concevoir) : en cas de désaccord, la restauration, propose-t-il, ne pourrait avoir possiblement lieu que s'il n'y a consensus dans aucun des deux sens, et après une discussion impérative. Cette suggestion est finalement approuvée à l'unanimité. Malgré tout, on peut quand même regretter la disparition de cette nécessité d'obtenir un consensus pour restaurer. Surtout dans quelques cas très particuliers. Par exemple lorsqu'une précédente décision communautaire a été prise en PàS : la suppression nécessitant (généralement) un consensus, il paraissait logique que, par parallélisme des formes, l'action inverse de restauration implique ce même consensus. Heureusement, la communauté a toutefois échappé au pire, c'est-à-dire à la proposition initiale, qui aurait validé une pratique peu consensuelle (et largement désapprouvée) de restauration unilatérale, qui s'était occasionnellement exercée dans le passé, causant d'ailleurs moults conflits et contestations. À titre d'exemple de ce qu'une restauration non consensuelle peut donner, je vous rappelle le débat autour de Diablox9, qui laissait tellement peu de place au doute que la PàS a du être interrompue douze heures après son lancement ...

Un autre sujet récurrent a été soulevé lors de cette discussion : quelle est la place des péons sur DRP ? Ici, la nouvelle page d'aide semble instaurer un "entre-deux". Car si, d'un coté, le droit d'exprimer leur avis est reconnu, il en est conclu, de l'autre, que ce dernier ne peut avoir le poids de ceux des administrateurs (qui restent maîtres de la décision). À ce titre, je ne peux que me réjouir : les dispositions prises rappellent les préconisations que je développais ici-même il y a deux ans, à savoir que les interventions des péons expérimentés sont les bienvenues en DRP et doivent être prises en considération, dans leur contenu (surtout s'il est pertinent), par les administrateurs. Sans pour autant avoir force d'avis : une DRP est une requête aux administrateurs, ce sont eux qui décident en dernier ressort. À ce sujet, je ne m'appesantirai pas plus longtemps que nécessaire sur la kafkaïenne proposition de Ludo29 qui, apparemment indigné que les seuls administrateurs puissent clore des requêtes (c'est sans doute une nouveauté intolérable), a proposé de laisser le pouvoir de clore à toutes et tous. Menu problème qui se pose alors : comment fait-on quand la requête nécessite de réaliser une tâche technique, bien que conclue par un péon ? Conscient de cette petite difficulté matérielle, Ludo29 propose de demander une deuxième fois la restauration ailleurs, en RA sans doute. Simple comme bonjour et bien évidemment si peu bureaucratique ... Un bon résultat final à peine parasité, heureusement, par les échanges extrêmement agressifs entre Ludo29 et SM (mais pour eux, s'envoyer des gnons semble être un mode de communication usuel et mutuellement apprécié, qu'ils exportent volontiers vers autrui, qui plus est ...).

Pour le reste de mes avis sur le fonctionnement de DRP, et en conclusion, je vous renvoie, ami lecteur, à ce billet, mes opinions en la matière n'ayant pas fondamentalement changé.

by Pierrot le Chroniqueur at February 26, 2014 10:11 AM

February 25, 2014

Orikrin1998

Dernières nouvelles wikipédiennes – Ukraine et notifications

Où les notifications vont-elles fonctionner ? Mon article sur les espaces de noms sur lesquels les notifications fonctionnent sera bientôt obsolète ; en effet, les très utiles notifications (fonctions de remerciement, mention de son pseudo, etc.), et en tous cas sa branche qui permet d’être averti quand son pseudo est utilisé quelque part, fonctionnera bientôt sur tous […]

by Orikrin1998 at February 25, 2014 12:07 PM

February 24, 2014

User:Juraastro

Développons le système Wikimedia

L’un des grands défauts de notre société, c’est de se focaliser sur un point précis d’un système bien plus vaste qui devrait être considéré dans son intégralité. Le système wikimédien n’échappe pas à cette règle avec une fixation des médias et des gens sur le projet Wikipédia, en oubliant les projets-frères de l’encyclopédie libre hébergés … Lire la suite

by Juraastro at February 24, 2014 08:44 PM

February 23, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 8 – Le sens des priorités

Wikipédia en français compte 1 479 293 articles, 17 757 contributeurs actifs et 71 administrateurs actifs. Brèves du bistro Mercredi. Des appels à tout ce qu’il manque : arbitres (ils ne sont plus que 3 : n’importe qui peut récuser un arbitre et échapper à l’arbitrage), patrouilleurs (à certaines heures personne ne surveille les modifications récentes), contributeurs, testeurs de l’éditeur […]

by Frakir at February 23, 2014 10:36 PM

February 22, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : brèves de Bistro

Le Bistro — l'antre wikipédienne de la débauche ... d'énergies à parler de tout et surtout de rien — n'a pas raté l'information (dont j'ai également parlé sur Twitter — une autre antre de futilités verbales que je ne fréquente que trop — ces jours derniers) : une société allemande a décidé d'imprimer, en mille volumes, l'intégralité de la Wikipédia anglophone. Tous les articles, sans exception. Nos piliers de comptoir s'interrogent à juste titre sur l'intérêt de l'opération, en-dehors de l'éventuel coup marketing. Car, niveau coût, je pense que peu de gens vont se ruer pour un contenu dont ils peuvent disposer gratuitement sur Internet. Et niveau cou, on risque le torticolis du côté de la salle des rotatives : et oui, pour réaliser l'ambition d'imprimer tout Wikipédia, il faudra une réédition complète toutes les secondes ... Je galèje, évidemment. Mais il me semble que cette blague illustre à merveille l'inintérêt total de l'opération. À part peut-être, trouvaille de Bzh-99, permettre une comparaison plus simple avec la Wikipédia de dans quelques décennies (si le projet existe encore). Moui ...

Car il est vrai que Wikipédia bouge beaucoup. Avec instantanéité et réactivité. C'est l'une de ses raisons d'être après tout. Tout le monde veut être sur le coup (encore un) afin d'améliorer le projet. Même le ministère de l'Intérieur et les Hôtels de région. Surtout à quelques semaines des élections. Il ne faut pas manquer le coup ... (bon d'accord, j'arrête la métaphore filée avant que vous ne me lynchiez. De chagrin, bien sûr). Enfin, du moment que les fonctionnaires ne sont pas payés exprès pour ça, tout va bien dans le meilleur des mondes.

Wikipédia bouge, c'est certain. Parfois un peu trop, surtout pour accompagner un mouvement chaotique et en perpétuelle (r)évolution. Le titre de l'article consacré aux événements ukrainiens est inadapté nous dit Hégésippe, l'un des chefs cuistots de la maison. Et même pas, tout se perd, parce qu'il contiendrait des signes cabalistiques. Non, le plat n'est simplement plus à la carte et doit être changé : les avis des clients du Bistro sont requis. En serait-on là si le principe de précaution, qui aurait voulu qu'on attende les bons ingrédients pour écrire la carte, avait prévalu ? Faute d'être fixés, nos serveurs devront attendre pour hurler cette commande

Comme je le disais, sources à la main, au Bistro on parle de tout et surtout de rien.

by Pierrot le Chroniqueur at February 22, 2014 03:53 PM

February 21, 2014

Wikimédia France

Retour sur l’ « editathon » Femmes de Sciences sur Wikipédia

Claudie Haigneré ouvrant la journée « Femmes de science » le 1er février 2014 - Photo X-Javier - CC-BY-SA

Claudie Haigneré ouvrant la journée « Femmes de science » le 1er février 2014 – Photo X-Javier – CC-BY-SA

Le 1er février 2014, nous avons organisé le premier « editathon » consacré aux femmes de sciences sur Wikipédia. Ce projet a été mené avec la Fondation L’Oréal pour les femmes et la science et la bibliothèque d’histoire des sciences de la Cité des sciences et de l’industrie.

Cet editathon est le fruit d’une réflexion menée avec nos partenaires sur la faible visibilité des femmes de science dans Wikipédia : après des siècles de quasi-invisibilité historique (hormis quelques grandes figures), il n’est pas étonnant que cet état de fait soit également répercuté sur Wikipédia, aggravé probablement par le faible nombre de contributrices (environ 90% des contributeurs de Wikipédia sont des hommes).
Cette journée a donc rassemblé à la bibliothèque d’histoire des sciences de la Cité des sciences et de l’industrie une quinzaine de boursières de la Fondation L’Oréal, doctorantes ou post-doctorantes repérées et aidées en raison de l’excellence de leur parcours et de leur potentiel, volontaires pour apprendre à contribuer et particulièrement sensibilisées à ce sujet ; les bibliothécaires de la Villette, qui ont préparé une documentation fournie et adaptée à la rédaction de biographies de femmes de sciences historiques ; ainsi que des bénévoles de Wikimédia France prêts à guider les nouvelles contributrices dans leurs premiers pas sur Wikipédia.
La journée a été ouverte par Claudie Haigneré, présidente d’Universcience, qui regroupe la Cité des sciences et de l’industrie et le Palais de la découverte, qui a rappelé l’importance d’une meilleure présence des femmes scientifiques sur Wikipédia pour améliorer de façon générale la représentation des femmes et inciter les futures scientifiques à se sentir à leur place, en tant que femmes, dans ce milieu. Aude Desanges pour la Fondation L’Oréal et Nathalie Martin, directrice exécutive de Wikimédia France, ont également rappelé combien ce type de projet entrait dans les objectifs des deux structures.
Ensuite, la matinée et l’après-midi ont été consacrées à l’apprentissage à la contribution. L’excellence de la préparation par la bibliothèque, l’enthousiasme et la compétence des boursières, l’ambiance joyeusement studieuse ont permis de beaux résultats : une douzaine d’articles ont été largement améliorés ou créés, permettant ainsi de mieux connaître et comprendre la vie et l’action de femmes de science aussi diverses que :

Contributrices à l'œuvre pendant l'Editathon - Photo X-Javier - CC-BY-SA

Contributrices à l’œuvre pendant l’Editathon – Photo X-Javier – CC-BY-SA

  •  Dominique Langevin, physico-chimiste et grand prix de l’Académie des sciences, née en 1948 ;
  •  Marie-Antoinette Tonnelat, physicienne spécialiste de la théorie de la relativité, qui travailla avec Einstein et Schrödinger ;
  • Marie Meurdrac, alchimiste du XVIIe siècle ;

    Sophie Brahe (1556 - 1643), astronome danoise - P. Hansens

    Sophie Brahe (1556 – 1643), astronome danoise – P. Hansens “Illustreret Dansk Litteraturhistorie” – Domaine public

  • Rosalind Elsie Franklin, biologiste moléculaire anglaise, auteur de travaux déterminants pour la découverte de la structure à double hélice de l’ADN ;
Les contributrices formées le 1er février ont été invitées à continuer leurs contributions. Chacun est invité à faire de même, afin que la place des femmes de science soit plus équilibrée sur Wikipédia.

by Adrienne Alix at February 21, 2014 10:59 AM

February 19, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : un peu de "pub" pour celles et ceux qui veulent se faire connaître

Pour l'occasion — et ça fait du bien de temps en temps — ce n'est pas moi qui ai sué sang et eau travaillé avec un immense plaisir à la rédaction d'un billet de blog, mais ma collègue blogueuse Theoliane (administratrice, comme vous le savez ami lecteur, sur Wikipédia) qui a publié il y a deux jours un très bon (et, je trouve, assez drôle) billet sur celles et ceux qui veulent assurer leur autopromotion sur notre projet favori.

Tout y est : du narcissisme de ces personnes — on imagine si bien, comme le relève avec facétie Theoliane, l'auteur se vanter négligemment auprès de ses proches avoir un article qui lui est consacré ... mais qu'il a lui-même écrit — à leur furia devant le bandeau de suppression (qui, immanquablement, finira par fleurir leur article) leur faisant une publicité négative et contre-productive, en passant par la violation plus que probable, dans 90 % des cas minimum, des deux premiers principes fondateurs (Wikipédia est une encyclopédie et l'obligation de neutralité de point de vue).

Je vous invite donc à aller le lire. Pour ma part, je n'ai rien à y ajouter : je suis à 100 % d'accord avec ce qu'a écrit Theoliane.

by Pierrot le Chroniqueur at February 19, 2014 12:57 PM

February 17, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : vers l'agonie des labels ?

C'est ce court échange sur Twitter entre Ælfgar et LittleTony87 sur le manque de votants frappant désormais les procédures de labellisation (Articles de qualité (AdQ) et Bons articles (BA)) qui m'a fait prendre conscience de ce problème croissant. Force est d'avouer, en effet, que les propositions se font de plus en plus rares, tout comme les votants. Les BA surnagent bien, avec globalement une moyenne d'une proposition par jour. Encore ceci est-il permis par la persévérance de certains rédacteurs : à eux deux, Tsaag Valren et Ælfgar sont les auteurs de six des quinze propositions en cours ...

Alors qu'à une époque, les votes pouvaient survenir dans l'heure ou presque, permettant à un article bien ficelé d'atteindre le quorum en quelques jours, certains attendent désespérément un avis pendant des jours. On relèvera cependant un taux de réussite qui reste très élevé, signe que, globalement, les propositions ne sont pas incongrues.

J'avais souligné il y a deux ans la progression des AdQ. Il s'agit désormais plutôt d'une Bérézina. On compte ainsi 18 votes en cours dont un en second tour, c'est à dire 18 procédures lancées en six semaines. Et encore doit-on en réalité parler de dix procédures, car huit d'entre elles ont été lancées à la chaîne par un contributeur qui n'avait vraisemblablement pas compris le principe de la procédure (exemple ici). Lorsque l'article est bon, les votes et remarques arrivent certes en plus grand nombre, mais certains articles peinent à obtenir leurs hui votes nécessaires, même lorsqu'ils ne souffrent d'aucune opposition.

Pénurie de votants et de proposants, donc, avec une conséquence gênante sur les articles mis en lumière en page d'accueil : alors qu'un article labellisé passait en page d'accueil deux à trois mois plus tard il y a quelques années, et ce alors que les Bons articles passaient par deux, nous n'avons désormais plus que onze jours de décalage, et les BA passent seuls. Il y a cependant depuis quelques jours un bon regain car, il y a encore quelques semaines, le délai était parfois inférieur à une semaine.

Certes, le processus de validation des labels est parfois problématique. Il est dommage qu'un vote idiot, qu'il soit pour ou contre la labellisation, ait autant de poids qu'un vote constructif et étayé par des suggestions. Il est dommage que certains votants ne relisent pas les articles, et inversement que d'autres utilisent la labellisation pour tenter de promouvoir leur vision de ce que devrait être l'encyclopédie.

Toutefois, la labellisation des articles reste importante, car il s'agit avec le Wikiconcours du seul endroit, probablement, où les rédacteurs peuvent s'illustrer, et être remerciés pour leur travail. Moi le premier, nous avons trop tendance à nous concentrer, dans le commentaire, sur les aspects sociaux de Wikipédia (les guerres, les conflits ...) et à trop souvent oublier ces fourmis, souvent solitaires, qui travaillent pour produire des contenus de qualité, parfois contestable, mais de qualité tout de même. Voila pourquoi je veux remercier chaleureusement toutes celles et ceux qui continuent à en produire, toutes celles et ceux qui les relisent assidument, et enfin les administrateurs qui se chargent de clore les procédures et de gérer les "Lumière sur" : Gemini1980, Christophe95 actuellement, et, avant eux (même si Gemini est en fonction depuis très longtemps), d'autres comme UdufruduhuSardur, Rémih ou encore Cédric Boissière (et j'en oublie sûrement), qui assurent, ou ont assuré, avec régularité la maintenance de ce secteur parfois trop peu valorisé (malgré la page d'accueil) de Wikipédia.

Il faut continuer à tirer ainsi l'encyclopédie vers le haut et à créer, peu à peu, des oasis de qualité au sein de l'encyclopédie. Sans forcément, et ce sera le mot de la fin, les proposer au label : certains n'y voient qu'une carotte ou une médaille sans intérêt. Je peux le comprendre même si je vois aussi les avantages de la procédure (en particulier des relectures garanties). Chacun fait comme il le souhaite car l'important, après tout, est d'amener de la qualité.

by Pierrot le Chroniqueur at February 17, 2014 09:12 AM

February 16, 2014

Pyb

Wikipedia en 3 colonnes

Je viens de découvrir un css pour Wikipedia sur Twitter. Réalisé par Magnus Manske, il met en forme les articles de Wikipedia en 3 colonnes. La colonne de gauche accueille la table des matières et les images. La colonne centrale contient l'article. Et la colonne de droite contient les images, l'infobox, les liens vers les autres projets Wikimedia.



Le code se trouve dans common.css. Conçu pour la Wikipedia en anglais, le code nécessite des adaptations pour fonctionner sur la Wikipedia en français. Il faudrait aussi limiter la mise en page à l'espace de nom article.

Mise à jour 1. Voici le code pour que la fenêtre d'édition ne soit pas impactée et limiter le CSS aux articles (espace de nom 0).

by Pyb (noreply@blogger.com) at February 16, 2014 06:48 PM

CHWiki

30th St. Moritz Polo World Cup on Snow

Parce que nous ne reculons devant rien. Parce que St. Moritz. Parce que polo sur neige sur un lac gelé. Parce que.

Nous voila partis pour 4 jours de polo sur neige à St. Moritz, plus ancienne des stations suisses. Et sans doute aussi la plus chère…

Les genevois partent du bout du Lac le jeudi soir et récupérent le vaudois au passage, direction Zurich, où nous sommes gentiment hébergés pour la nuit par Mister Kiwix. Après une bouteille d’Appenzeller et une courte nuit, nous reprenons la route vers les Grisons.

La sortie de Zurich fut un peu chaotique (merci Simone). Est-il obligatoire d’être sous acide pour faire le plan de circulation d’une ville ? Ça fait partie du cursus ? Je me pose la question.

Je passe sur la traversée des riants cantons de Zurich, Schwyz, Glaris et Saint-Gall. Après Thusis, nous quittons le confort des autoroutes pour la route de montagne, qui nous mène au Julierpass, col qui culmine à 2284m. Une montée tranquille, à peine perturbée par une perte totale de visibilité au sommet, sous l’action combinée du vent et de la poudreuse.

Le lac est bien gelé, les tribunes et le terrain de jeu sont sur le lac. Mais le temps n’étant pas idéal, le match de l’après-midi est annulé et remplacé par une séance de tirs au but, longue et pas très passionnante. Après quelques photos, nous nous replions sur l’auberge de jeunesse où nous allons passer 4 nuits, avant de partir à la recherche d’un cadeau pour le birthdayboy qui doit nous rejoindre le soir.

Saint-Moritz

Nous visitons le centre de St. Moritz, découvrons qu’une manche de la coupe du monde de ski a lieu ce même week-end dans la station (bravo l’orga !), manche déplacée de Garmisch vers Saint-Moritz, où l’enneigement est meilleur (il est tellement meilleur que la descente du samedi a été annulée pour cause de trop de neige). Petit passage à la piste de bob et au Cresta Run, puis Nusstorte à l’hotel Bären (Ours!! \o/). On récupère the Human Torch au train de 20h et nous mettons à la recherche d’un restaurant accessible à nos bourses. Faire une recherche de restaurant sur Tripadvisor pour Saint-Moritz est une expérience… Nous trouvons finalement un gastro pas trop cher et assez bon (meilleurs pizokels de Saint-Moritz).

Après une bonne nuit réparatrice pour certains (mais pas tout le monde, apparemment), nous nous dirigeons vers le lac, en espérant que les conditions climatiques (neigeuses) permettront la tenue des matchs prévus. Nous assistons à deux matchs de haute tenue.

Il y a une manche de la coupe du monde de descente là-haut ce matin. #ilsvonttousmourir
30th St. Moritz Polo World Cup on Snow - 20140201 - BMW vs Deutsche Bank 3
30th St. Moritz Polo World Cup on Snow - 20140201 - Cartier vs Ralph Lauren 9

Le repas du soir est l’occasion d’une petite vengeance mesquine.
Il a perdu. #steackdecheval

Un petit jeu de société, et au lit.
un jeu très très bien (ie. j'ai gagné)

Dimanche, on remet ça.
30th St. Moritz Polo World Cup on Snow - 20140202 - BMW vs Deutsche Bank 2
30th St. Moritz Polo World Cup on Snow - 20140202 - Cartier vs Ralph Lauren 18
30th St. Moritz Polo World Cup on Snow - 20140202 - Cartier vs Ralph Lauren 16

Le lundi est le jour du départ…mais pas selon la voiture, qui a besoin d’un peu d’encouragement pour démarrer. Et parce que c’est fun, les deux courageux restants (les autres nous ayant abandonnés pour rentrer en train) décident de mettre la voiture sur le train.
I'm on a train. in my car. on a train.

La catégorie Commons qui va bien.

Bonus 1: Heidiland !!!
La chèvre de Heidi !!!

Bonus 2: point neige.
#teamchaleur #FürDieFreikultur #lumpenfotograf


by Clément at February 16, 2014 06:22 PM

Les échos d'en bas

Épisode 7 – Le réglement

Wikipédia en français compte 1 477 022 articles, 17 996 contributeurs actifs et 77 administrateurs actifs. Brèves du bistro Lundi. Citation : La tradition Wikipédienne veut que nous ne soyons jamais d’accord, sinon, nous ne pourrions pas débattre et nous écharper ■ Discussion de la semaine : sur le fonctionnement des demandes de restaurations de pages, avec un essai. Que faire […]

by Frakir at February 16, 2014 09:45 AM

February 14, 2014

Calimaq

Mettre en partage une marque : la Wikimedia Foundation montre que c’est possible

Vous vous souvenez sans doute comment l’an dernier, le Parti Pirate français avait récolté un bad buzz mémorable en déposant une marque à l’INPI. J’avais à ce moment réagi en essayant de réfléchir à la manière dont on pourrait essayer de retourner la logique du droit des marques, pour pouvoir mettre des signes distinctifs en partage de manière contrôlée. Car à vrai dire, la question se pose pour les initiatives qui œuvrent dans le champ de la Culture libre : ouvertes au niveau des contenus par le biais des licences libres qu’elles utilisent ; elles peuvent éprouver le besoin de réguler l’usage de leur marque, mais faut-il pour cela en passer par l’application pure et dure de ce que prévoit le cadre classique de la propriété intellectuelle, au risque de tomber dans la contradiction ?

Le logo de Wikipédia est protégé par le droit des marques (Image par Mypouss. CC-BY. Source : Flickr)

Le logo de Wikipédia est protégé par le droit des marques (Image par Mypouss. CC-BY. Source : Flickr)

Je m’étais alors demandé s’il n’était pas possible d’envisager la création "d’Open Trademarks" : une sorte de "Creative Commons du droit des marques", dans le but de renverser la logique, en réservant seulement certains usages et poser largement des libertés. L’entreprise ne me paraissait pas impossible, même si elle est relativement complexe.

Or il se trouve que la Wikimedia Foundation a annoncé hier sur son blog une nouvelle politique de marque extrêmement intéressante, dans un billet intitulé : "Nous lançons une politique de marque non-conventionnelle en faveur de la coopération ouverte".

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le montrer, la Wikimedia Foundation n’est pas propriétaire du contenu de l’encyclopédie collaborative ; elle ne fait que l’héberger et par l’effet de la licence CC-BY-SA sous laquelle il est placé, personne en réalité ne possède de droit de propriété sur le contenu de Wikipédia conçu comme un tout, ce qui en fait un des exemples les plus aboutis de Bien Commun de la Connaissance. Mais la Wikimedia Foundation est par contre titulaire d’un droit de propriété intellectuelle sur la marque Wikipedia, le logo de l’organisation, ainsi que des appellations et des emblèmes des projets satellites de Wikipedia (Wikimedia Commons, Wikisource, etc).

Jusqu’à présent, l’exercice de ces titres de propriété était gouverné par une politique de marque relativement classique (dont l’application avait d’ailleurs pu parfois faire grincer des dents…). Mais la Wikimedia Foundation a décidé de changer d’orientation pour que sa politique de marque "reflète la nature collaborative du projet". L’idée a donc été de produire une politique "centrée sur la communauté" (Community-Centered Trademark Policy) qui me paraît assez proche de l’Open Trademark à laquelle j’avais pu songer.

Cette politique liste trois séries d’usages auxquels s’appliquent des règles différentes.

La première concerne les usages "libres", avec d’une part des usages autorisés par définition, de par le jeu du droit des marques lui-même (faire des liens hypertexte, rapporter des informations, parler d’un site de Wikimedia, créer des oeuvres littéraires, artistiques ou politiques se rapportant à un site Wikimedia) ou certains usages par les membres de la communauté (organiser un édithathon ou un atelier Wikipedia, former de nouveaux contributeurs, produire des produits dérivés portant la marque Wikipédia, mais sans les vendre).

La seconde concerne des usages pour lesquels une licence reste nécessaire, mais selon deux modalités différentes. Pour organiser un événement GLAM (c’est-à-dire lié aux partenariats avec les bibliothèques, archives ou musées) ou un concours de photographies (comme Wiki Loves Monuments), les membres de la Communauté pourront utiliser un système de "Quick Licences", qui consiste à envoyer un mail à une adresse de l’organisation pour la prévenir simplement de la tenue de l’évènement. Pour organiser un évènement plus formel, comme une conférence, pour faire apparaître la marque à la télévision, dans un livre ou au cinéma, ou pour vendre des produits portant cette marque, une licence classique doit être conclue avec la Wikimedia Foundation (on revient alors au jeu classique du droit des marques).

Enfin, il existe une catégorie d’usages que la Wikimedia Foundation interdit, comme par exemple, le fait de créer des sites miroirs qui donnent l’illusion d’être sur le site d’origine (ce qui n’empêche nullement de "forker" Wikipédia, mais pas en s’appropriant sa marque), d’utiliser la marque pour pointer vers des sites qui ne sont pas ceux de Wikimedia ou de donner l’impression que Wikimedia s’associe à des causes sans l’avoir expressément décidé.

On obtient donc une gradation d’usages, du plus ouvert au plus fermé, qui repose en partie sur le même système que ces licences Creative Commons, à savoir accorder des libertés a priori, sans avoir à demander des autorisations préalables, à condition de respecter les principes posés par celui qui accorde la faculté de faire.

On peut relever aussi l’effort réalisé pour traduire graphiquement ces trois cercles d’usages et simplifier les termes employés pour exprimer cette politique, qui là aussi rappelle la démarche des Creative Commons.

marque

Simplification du langage, réduction du nombre de mots, utilisation d’un code- couleurs, autant de moyen de rendre intelligible la politique de marque, qui rappellent les Creative Commons.

On n’est donc pas encore complètement en présence de "Creative Commons du droit des marques", mais la nouvelle politique de Wikimedia constitue ce qui s’en rapproche le plus à ma connaissance. Et ça tombe bien, par cette politique de marque a elle-même été placée sous licence libre, afin de pouvoir être reprise, développée et adaptée. En lui donnant un plus haut niveau d’abstraction et en la simplifiant, on arriverait peut-être à instaurer un système de marque partageable, destinée à favoriser la collaboration ouverte de communautés autour d’un projet. Un tel instrument – des "Open Trademarks" – pourrait sans doute s’avérer utile aux acteurs du mouvement des Biens communs.

En 2013, j’avais participé à un Labolex ouvert par ShareLex à propos des "marques collectives" où nous avions commencé à débroussailler ces questions. La politique de marque de Wikimedia pourrait être une source d’inspiration pour aller plus loin.


Classé dans:Quel Droit pour le Web 2.0 ? Tagged: Biens Communs, Creative Commons, droit des marques, logo, marques, trademark, Wikimedia, wikipédia

by Lionel Maurel (Calimaq) at February 14, 2014 09:18 AM

February 12, 2014

Pierrot le chroniqueur

Affaire Bluetouff : pour aller un peu plus loin ...

Pour prolonger un peu le questionnement — en particulier ses aspects juridiques, évidemment difficiles à appréhender lorsque l'on n'a pas les codes nécessaires (mauvais jeu de mot assumé sans aucune honte ni vergogne) — que j'ai apporté dans mon précédent billet, dédié à l'affaire Bluetouff, je vous invite, ami lecteur et wikipédien, à découvrir cette analyse d'une autre blogueuse : Eve Matringe, docteur en droit privé (avec qui j'ai discuté sur Twitter). Elle apporte des précisions et commentaires très intéressants, notamment sur la détermination et la caractérisation du "maintien frauduleux" de Bluetouff sur le site extranet de l'ANSES. Selon elle, si les magistrats de la Cour d'appel de Paris ont bel et bien retenu l'aveu en ce sens, pendant sa garde à vue, de Bluetouff, leur analyse est critiquable car le blogueur a simplement reconnu qu'il avait découvert dans l'arborescence des répertoires des nécessités d'authentification via mot de passe (qu'il avait pu contourner grâce à l'indexation de Google). Les juges en ont déduit que Bluetouff ne pouvait dès lors nier avoir connaissance du caractère privé des informations qu'il consultait. Mais il ne s'agit pas d'un aveu direct. 

Par conséquent, Eve Matringe pense que l'intention de Bluetouff de se maintenir frauduleusement dans le système est soumise à "équivoque" et insuffisamment démontrée. Surtout que les textes et données en question étaient bien publics car accessibles sans devoir rentrer le moindre mot de passe. Pour la juriste blogueuse, il est donc possible que la Cour de cassation annule finalement l'ensemble de la décision. Qui vivra verra.

 

by Pierrot le Chroniqueur at February 12, 2014 01:23 PM

Wikimédia France

L’ossuaire de Douaumont, lauréat de Wiki Loves Monuments, retiré de Wikimedia Commons

Vue sur le cimetière qui se trouve face à l’ossuaire
(Hans A. Rosbach, CC-By-SA 3.0)

À la veille des célébrations du centenaire de la Première Guerre mondiale, le droit d’auteur s’invite dans la discussion.

Un passé commun à mettre en valeur

L’ossuaire de Douaumont est un monument symbolisant un événement extrêmement fort de l’histoire de la Première Guerre mondiale. Dans ce sanctuaire reposent les corps de plus de 130 000 soldats de toutes nationalités, ayant péri lors de la bataille de Verdun. Inauguré le 17 septembre 1927, le bâtiment créé par Léon Azéma, Max Edrei et Jacques Hardy est une vaste structure de béton surmontée d’une tour monumentale.

Cette nécropole avait fait l’objet d’une mise en lumière en 2011 : une photographie avait en effet frappé le jury du concours Wiki Loves Monuments, présidé par Yann Arthus-Bertrand. Elle avait été une des dix lauréates du concours français, puis avait été plébiscitée par le jury européen qui la classait dixième du concours international. Un cliché d’une qualité exceptionnelle était donc librement mis à disposition de tous, à la fois pour ses qualités esthétiques et en tant que document de mémoire.

Le droit d’auteur contre la mémoire ?

Malheureusement, cette image, ainsi que ses semblables, n’est plus disponible à cette heure sur Wikimedia Commons. En cause : le droit d’auteur français qui stipule que les droits de l’auteur d’une œuvre s’éteignent 70 ans après la mort de ce dernier. Les architectes de ce monument n’entrant pas dans cette catégorie puisque décédés dans le courant des années 1970. Les wikimédiens avaient d’abord estimé que l’ossuaire était suffisamment accessoire sur l’image pour que cette dernière puisse être conservée (exception “de minimis”, confirmée par une consultation communautaire lors du concours). En seconde analyse, ils en ont décidé autrement.

Les projets Wikimédia proposent en effet des ressources libres et autant que possible garanties comme telles. Il n’est pas possible de faire prendre des risques aux éventuels réutilisateurs de ces clichés en acceptant des photos sur lesquelles des tiers pourraient revendiquer des droits d’auteur. La réutilisation constituerait en effet alors une contrefaçon, ce qui est puni d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison. Dans le doute, le cliché est donc supprimé. Wikimedia Commons conserve tout de même une copie d’archive, qui sera remise en ligne lorsque les droits d’auteur auront expiré, en 2049.

Une solution pour en sortir par le haut

Cet enjeu a été traité dans la plupart des pays européens par une exception au droit d’auteur appelée « liberté de panorama ». Cette dernière stipule qu’une œuvre de l’esprit (bâtiment d’architecte, sculpture…) présente de manière permanente dans l’espace public n’est pas soumise au droit d’auteur. C’est pourquoi il est légal de publier sur Internet un bâtiment contemporain qui se trouve en Angleterre, aux États-Unis ou en Chine… mais pas en France, un des rares pays européens qui a refusé d’intégrer cette exception dans sa législation, bien qu’elle ait été proposée aux États dans la directive européenne de 2001.

Hormis une photographie tolérée sur Wikipédia, dont la légalité n’est pas clairement établie, il n’existe plus de photos de ce lieu chargé d’histoire sur les projets Wikimédia. À la veille de la commémoration de cet événement majeur de l’Histoire du monde, Wikimédia France s’étonne de l’absence de réflexion autour du droit d’auteur portant sur les bâtiments publics faisant partie du patrimoine. D’autant plus dans un cas où les auteurs, morts depuis plus de 30 ans, n’ont certainement pas réalisé cette œuvre pour en toucher les droits d’exploitation mais simplement pour rendre hommage à tous ces hommes et rappeler sur quoi peut déboucher la folie humaine.

Article rédigé de manière collaborative par des membres de Wikimédia France.

by Sylvain Machefert at February 12, 2014 01:00 PM

February 11, 2014

User:Letartean

Cet étrange revirement de responsabilité

Certaines histoires méritent d’être notées pour qu’elles puissent servir de référence. J’aimerais prendre une petite pause de la discussion sur le comité d’arbitrage pour relater quelques événements s’étant produits dans les derniers jours. Ils sont des manifestations d’un drôle de … Lire la suite

by letartean at February 11, 2014 09:06 PM

Orikrin1998

Pierrot le chroniqueur

Les enseignements de l'affaire Bluetouff

Une fois n'est pas coutume, je vais m'éloigner de l'environnement wikimédien pour vous parler, ami lecteur, d'une affaire que j'ai suivie ces derniers jours et qui, à mon sens, pose un certain nombre de questions sur un ensemble de sujets importants (le droit à l'information, l'interprétation extensive de la notion de "piratage", l'applicabilité d'un système juridico-moral ancien à Internet, le contrôle de ce dernier, etc.) : l'affaire Bluetouff. Du pseudonyme d'un blogueur qui a été condamné, le 5 février dernier, par la Cour d'appel de Paris, pour "accès frauduleux dans un système de traitement automatisé de données" et "vol" à une amende de 3 000 euros.

 

Les faits

Que s'est-il passé exactement ? La lecture de cet article de Numerama vous fournira tous les éléments nécessaires à la compréhension du déroulement des événements. En résumé (pour les flemmards qui ne veulent pas cliquer sur les liens) : Bluetouff a été condamné pour avoir publié sur son blog des documents confidentiels extraits de l'extranet de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES). Jusque-là, rien d'anormal me direz-vous de prime abord : il pirate, il est donc condamné (même si l'on pourrait tout à fait discuter d'une exception possible qui est celle de l'information délivrée au public. Là n'est pas la question cependant). Sauf qu'en fait de piratage, Bluetouff a simplement su se servir ... de Google. Les documents méga-confidentiels (limite secret d'État à en croire la très importante et secrète ANSES) étaient tout simplement indexés par le moteur de recherche, et Bluetouff n'avait plus qu'à cliquer sur les liens pour accéder à leur contenu. Sans cracker des mots de passe, sans passer en force brute, sans faire quoi que ce soit qui pourrait s'apparenter à l'œuvre d'un hackeur ... Autrement dit, le site extranet de l'ANSES n'avait tout bonnement aucune sécurité digne de ce nom. Les questions qui se posent dès lors sont : faut-il condamner Bluetouff pour avoir délivré des informations d'intérêt public auxquelles il a eu accès rien qu'en tapant quelques mots dans Google ? Ne faut-il d'ailleurs pas considérer que ces données, compte-tenu de l'immense faille de sécurité, pouvaient être considérées comme publiques ? Et, devant la réponse de la justice à ces deux questions, se moque-t-on de nous et de nos libertés ? Et peut-on être un délinquant sans rien faire de mal ?

Il est commode, en effet, comme l'ont fait Numerama et nombre de commentateurs indignés, d'en conclure que la décision de la Cour d'appel de Paris est une honte, que les juges, ces vieilles barbes d'un autre âge, n'ont sans doute rien compris à ce qui s'est passé, et qu'une fois de plus la justice pilonne le Web sans réfléchir en partant du préjugé qu'un internaute n'est qu'un hackeur en puissance. C'est une interprétation logique à la lecture des faits, sans entrer dans les détails de l'arrêt de la Cour. C'est une lecture fausse, en réalité, et ces personnes se trompent de combat. Le problème n'est pas vraiment les juges. Le problème, en l'occurrence, fut une petite partie de la loi Godfrain, que les magistrats sont bien obligés d'appliquer.

 

La contre-argumentation de Maître Eolas

L'avocat blogueur Maître Eolas, interpellé sur le sujet par de nombreux Twittos (dont votre serviteur), a accepté d'analyser cette décision et d'en livrer un commentaire sur son blog. Et les nuances considérables qu'il apporte avec beaucoup de rigueur s'avèrent très importantes. Comme vous pouvez le constater. Voilà, je peux donc clore mon billet. Mais ... Vous avez encore la flemme, n'est-ce pas ? Surtout quand Maître Eolas écrit des pavés encore plus gros que ceux de Tonton Pierrot ? Bon, très bien ... Je vous résume sa prose. Déjà, énorme idée reçue démontée en deux coups de cuillères à pot par l'avocat : non, Bluetouff n'a pas été condamné pour avoir accédé à ces documents rien qu'en utilisant Google. Les magistrats de la Cour d'appel, comme ceux du tribunal correctionnel avant eux (qui avaient relaxé Bluetouff mais le parquet avait fait appel), reconnaissent qu'il n'y a eu aucun comportement délictueux pour accéder à ces documents très mal protégés, et que dès lors il n'y a aucune intentionnalité malveillante de la part du blogueur. Sur ce chef précis d'accusation, les juges ne suivent pas le parquet et relaxent donc Bluetouff. Il est en conséquence inexact, explique Maître Eolas, de conclure que Bluetouff a été condamné simplement pour s'être servi de Google.

Mais le blogueur, pourtant, a bel et bien été condamné. Sur quoi se sont donc fondés les magistrats parisiens s'ils reconnaissent que l'accès aux documents n'est pas entaché d'un piratage ou d'une quelconque manœuvre frauduleuse ? Sur deux points précis, rapporte Maitre Eolas. Le premier le fait mourir de rire : le vol. La juridiction d'appel explique qu'en téléchargeant ces données pour les mettre plus tard sur son blog (après les avoir vainement proposées à des journalistes spécialisés qui ont préféré décliner ...), Bluetouff les a tout simplement volées. Comme on vole des bonbons chez le boulanger quand on a sept ou huit ans. Pour Eolas, il s'agit d'une grave faute de droit : le vol, et la Cour de cassation l'a affirmé à de nombreuses reprises, nécessite la dépossession d'un bien pour la victime, et son appropriation par le voleur. Or le téléchargement de données ne dépossède personne car il s'agit d'une duplication et non d'une soustraction. Bluetouff s'étant pourvu en cassation, l'avocat blogueur ne doute pas que l'arrêt de la Cour d'appel sera annulé sur ce point.

Mais le second point est beaucoup plus gênant car, sur le strict plan juridique, Maître Eolas donne raison aux juges. Bluetouff, bien que mis hors de cause pour ce qui concerne l'accès aux documents (du à une faute de sécurité de l'ANSES) est cependant déclaré coupable de l'infraction d'"accès frauduleux dans un système de traitement automatisé de données". Pourquoi ? Simplement parce que l'article 323-1 du Code pénal français ne se contente pas de punir le strict accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données. Il sanctionne également le maintien frauduleux dans ce système. Une fraude qui se caractérise par la prise de conscience du fait qu'on ne devrait pas avoir accès, et donc ne pas lire, ce qu'on est en train de lire. Par exemple, si l'on a par hasard accès à des données classées secret défense et qu'on finit par se rendre compte de la classification, il faut immédiatement cliquer sur la petite croix en haut à droite. Sinon on commet un délit. Cette petite partie de l'article de la loi est évidemment absurde. Et c'est elle qu'il faudrait plutôt dénoncer. Même si elle est simple à contourner : il suffit de dire aux policiers et aux juges qu'on n'avait pas du tout conscience de la situation, et il leur sera naturellement impossible de prouver le contraire. Du moins en théorie. Car, dans le cas présent, Bluetouff, sans doute mal conseillé par son avocat, a benoitement avoué aux juges lors de sa garde à vue (merci à Apokrif d'avoir repéré cette petite erreur) qu'il avait très vite compris de quoi il s'agissait et que c'est justement pour ça qu'il était resté et avait téléchargé les données, tout impressionné qu'il était par ses découvertes. Signant ainsi sa perte aux yeux des magistrats, le "maintien frauduleux" étant alors établi par aveu de l'accusé.

 

Pour conclure

Il me vient soudain un petit parallèle. Je disais en introduction de ce billet que, pour une fois, je n'allais pas du tout parler de Wikipédia. Il y a tout de même un point commun : même si c'est en raison d'arguties juridiques qu'il a été condamné, Bluetouff n'en est pas moins à l'amende pour avoir publié des données soi-disant secrètes mais accessibles publiquement. Et, en plus, c'est une certaine DCRI qui a mené les investigations, plaçant même le blogueur en garde à vue. Ami lecteur et wikipédien, ça ne vous rappelle rien ?

by Pierrot le Chroniqueur at February 11, 2014 09:15 AM

February 09, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 6 – Réseau social

Wikipédia en français compte 1 474 512 articles, 18 082 contributeurs actifs et 78 administrateurs actifs. Brèves du bistro Lundi. Outil de retours des lecteurs : la désactivation pourrait être totale, même si des exceptions sont proposées ■ Le cycle de vie du bénévole : activité, maturité et déclin ? Mardi. Un moyen de savoir qu’un article rejoint une catégorie ! […]

by Frakir at February 09, 2014 08:56 PM

February 07, 2014

User:Letartean

Parlons CAr (partie 2)

Dans mon précédent billet, j’ai expliqué pourquoi je considérais que les critiques portant sur l’auto-saisine dans la décision du CAr à laquelle j’ai participé dernièrement ne me paraissent pas fondées. J’aimerais maintenant répondre à deux autres critiques qui ont été … Lire la suite

by letartean at February 07, 2014 09:17 PM

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia à nouveau sur le grill

Le journaliste Olivier Postel-Vinay est revenu, il y a quelques jours, à de vieilles amours : la critique — qui se veut certes un peu plus contructive que chez nombre de pamphlétaires patentés — de Wikipédia. Sans faire renaître pour autant sa fameuse rubrique Wikigrill, en sommeil depuis quelques années maintenant, le fondateur du magazine Books a récemment remis le couvert dans une tribune publiée sur BibliObs (le site littéraire du Nouvel Observateur), et titrée "Wikipédia est de plus en plus obsolète". Ne prêtons pas attention aux arrières-pensées quelque peu vengeresses de l'auteur — largement visibles dans le premier paragraphe de son papier, lorsqu'il tient à rappeler que "nous avons beaucoup pesté contre Wikipédia", et que certes, "le projet est superbe et à bien des égards réussi" et reste une "belle idée", mais que quand même "sur les sujets importants [...] les articles de l'encyclopédie gratuite en ligne sont le plus souvent mal ficelés, tendancieux et parfois clairement manipulés" — pour se concentrer sur le fond de son propos. Qui reste assez sommaire, n'apporte pas vraiment d'approfondissement, mais rappelle des constats intéressants et ouvre quelques petits horizons de réflexion.

Son affirmation de l'obsolescence de Wikipédia repose essentiellement sur un constat : la chute du nombre de contributeurs. Du moins sur la Wikipédia anglophone (vingt mille de moins en sept ans) car le phénomène n'a pas encore touché notre version francophone. Il y a eu, c'est vrai, un petit décrochage tout dernièrement (je l'ai évoqué) mais rien de structurel ne peut pour l'heure être établi. Ce qui permet déjà de relativiser l'observation préalable d'Olivier Postel-Vinay. Autre bémol, mais de taille, à apporter (et que l'auteur évacue) : le nombre de visites sur le site, lui, ne souffre pas. C'est-à-dire que Wikipédia compte moins de contributeurs, mais pas moins de lecteurs. Et ce malgré la nouvelle "concurrence" de Google qui, on le sait, reprend maintenant l'essentiel d'un article de Wikipédia pour nombre de recherches dans son moteur. Une belle performance qui, à mon sens, n'est pas à ignorer. Le constat qu'il opère est-il donc suffisant en lui-même pour conclure à une supposée obsolescence du projet ? À mon avis, fort des rectifications que j'ai apportées, non. Pour autant, il ne faut pas se mettre des œillères et faire comme si le nombre d'éditeurs ne diminuait pas. Certes, ce recul ne démontre pas la fin d'une Wikipédia prétendûment devenue has been, mais il mérite qu'on s'y attarde. Et l'auteur apporte quelques explications de son cru.

Pour Olivier Postel-Vinay, un certain nombre de facteurs, certains peu pertinents à mon sens, d'autres qui nécessitent examen, existent :

  • Sans même parler du nombre général de contributeurs, ce serait surtout les nouveaux qui poseraient problème par leur nombre, insuffisant, et par leur assiduité, trop courte. Ils s'évanouiraient aussi vite qu'ils viendraient. Pour le projet anglophone, je n'en sais rien (une telle affirmation mériterait sans doute d'être étayée par des statistiques très précises) mais, pour ce qui est de son pendant francophone, je ne suis pas certain de la véracité du constat. On le voit avec les mémoriaux que je publie : de nombreux anciens prennent chaque année la tangente. Pourtant, le nombre de contributeurs demeure globalement stable (mise à part la petite baisse fin 2013 dont j'ai déjà parlé). J'en déduis qu'il y a un apport relativement suffisant de nouveaux pour combler les départs. On peut d'ailleurs saluer les efforts qui ont été réalisés par la communauté pour aboutir à ce résultat, qu'il s'agisse des Wikipermanences ou du Forum des nouveaux.
  • Deuxième constat, en s'appuyant sans plus de détails sur des propos de Sue Gardner qui juge elle-même le modèle obsolète, Wikipédia perdrait des contributeurs et des nouveaux en raison de sa trop grande technicité et d'une bureaucratie croissante. Sur ce second point, il y a sans doute une part de vérité. J'ai déjà parlé des risques d'une approche qui se rigidifierait trop et des problèmes induits par l'emploi d'un jargon compris des seuls contributeurs. Mais là encore, le gros travail d'accueil des nouveux permet de gommer, au moins partiellement, ces aspérités. Cette critique, formulée ainsi, pourrait être pertinente. J'emploie le conditionnel puisque cet apport est mien. En réalité, Olivier Postel-Vinay ne stigmatise que les administrateurs (coupables d'on ne sait trop quoi. Mais la formulation témoigne d'une certaine méconnaissance des rouages wikipédiens puisque les administrateurs n'ont aucune emprise éditoriale) et les robots (qui formeraient une armée décourageante). Simpliste, voire risible.
  • Autre facteur, beaucoup plus général : l'idéal sous-tendant le projet serait dépassé. En clair, Wikipédia correspond à une vision d'Internet empreinte d'altruisme, de libre et de gratuité qui n'aurait plus cours aujourd'hui sur une Toile dominée par l'égotisme des réseaux sociaux. Et qui n'aurait donc plus la cote, d'où le manque croissant de contributeurs. Là encore, l'analyse manque de profondeur mais l'affirmation ne peut être balayée d'un revers de main. Assurément, elle aurait besoin d'une véritable étude mais ce billet ne s'y prête pas. J'y penserai peut-être prochainement.
  • Quatrième facteur identifié par Olivier Postel-Vinay : les sources. Trop hétéroclites et sujettes à caution, et avec une exigence de qualité inexistante selon lui. Cette critique est à mon sens infondée. Il est vrai que nombre d'articles souffrent d'un déficit de sources, mais ces dernières sont justement requises pour tendre vers la complétude. Déplorer ce constat est valable, mais les conclusions qu'il en tire sont erronées. Premièrement, il y a bien une exigence de qualité des sources à présenter. Deuxièmement, l'auteur néglige une dimension importante : Wikipédia, neutre, doit se faire le réceptable de tous les points de vue à proportion de leur importance. Par conséquent, les sources sont évidemment hétéroclites et elles n'ont de toute façon aucun besoin d'être neutres. C'est leur synthèse sur l'article qui doit l'être.
  • Enfin, dernière critique : la dénonciation du "culte de l'amateur", autrement dit du fait que les contributeurs ne sont pas forcément d'une grande expertise ni compétence. Je pourrais me contenter de répondre que c'est un peu le principe de base du projet, et m'arrêter là, mais il semble nécessaire d'aller plus loin. La critique d'Olivier Postel-Vinay se fait sur ce point précise : ce culte de l'amateur, selon lui, a pour effets que les sujets de culture populaire sont très correctement nourris alors que ceux "impliquant une profondeur de champ" seraient en déshérence. Avec une subtilité : une exception notable pour les sujets techniques et scientifiques. Pour le coup, je suis assez d'accord avec son constat (et j'en ai déjà parlé). Mais pas sur ses causes. Ce qui explique cette réalité indéniable, ce n'est pas (ou c'est de manière marginale) le manque d'expertise sur les sujets de sciences humaines. C'est avant tout l'exigence de neutralité qui est extrêmement difficile à appliquer dans ces domaines précis, surtout quand chacun entend défendre son bout de gras. Une exigence mécaniquement moins prégnante pour les sujets de sciences exactes.

L'article d'Olivier Postel-Vinay pose des questions intéressantes mais y apporte, du moins c'est mon avis, de mauvaises réponses. Et occulte surtout, et je voulais terminer par là, des raisons bien plus notables pour expliquer les constats qu'il a réalisés. La plus importante c'est la progression de Wikipédia. Qui, aujourd'hui, compte des millions d'articles dont une partie est déjà très développée. Ce qui reste principalement à faire (et sur lequel on devrait se concentrer), c'est peaufiner ces articles plutôt que de continuer les créations à grande échelle. Et là, il devient nécessaire d'avoir des connaissances de plus en plus pointues. Ce qui explique sans doute une partie des départs et la chute du nombre de contributeurs (sur le projet anglophone), c'est probablement que les partants estiment ne plus pouvoir apporter beaucoup d'éléments. Et c'est sur ce point, essentiellement sur ce point, qu'il faudrait s'interroger sur la possibilité d'une obsolescence du modèle wikipédien : lui qui s'est construit avec l'apport de tous les bénévoles qui le voulaient, sans condition aucune, a désormais clairement besoin d'un peu plus d'experts. C'est peut-être maintenant que la critique formulée de longue date ("Wikipédia ce n'est pas fiable parce que tout le monde peut y écrire") devient un peu plus pertinente. Pas sur son fondement mais parce que le projet d'encyclopédie en ligne est en train de connaître une nouvelle étape de sa vie, et se trouve probablement à la croisée des chemins. Dommage que Postel-Vinay soit passé à côté de ça.

by Pierrot le Chroniqueur at February 07, 2014 05:11 PM

February 06, 2014

Framablog

Entretien avec le fondateur de Vikidia, l'encyclopédie libre pour les enfants

Vikidia, dans sa présentation la plus simple, est l’équivalent de Wikipédia pour les enfants. Ouvert depuis 7 ans, ce wiki réunit maintenant 16 000 articles et reçoit 600 000 visiteurs uniques par mois pour sa version première en français. Vikidia est détenu par l’association du même nom, avec le soutien de Wikimédia France et est hébergé par Tuxfamily. Des versions ont été ouvertes en espagnol, en italien et en russe.

Ses objectifs, ses bases et son fonctionnement très proches de ceux de sa grande sœur comprennent l’ouverture à la participation des enfants et adolescents pour sa construction et dans la plupart des aspects de son fonctionnement. C’est ce qui se passe effectivement avec une distribution très intergénérationnelle des contributeurs.

Orikrin1998, actif sur ces deux wikis a conduit cette interview d’Astirmays (Mathias Damour), le fondateur de Vikidia et également wikipédien. Celle-là a été complétée et actualisée pour être publiée sur le Framablog.


Vikidia


Entretien avec Astirmays (Mathias Damour)

Orikrin1998 : Bonjour Astirmays, et merci de m’avoir accordé le plaisir de t’interviewer.

Astirmays : Bonjour !

Orikrin1998 : Avant tout, peux-tu te définir tel que tu es dans la vie réelle, ce que tu fais, tes passions …?

Astirmays : J’habite à Annecy, je travaille dans un service chargé de l’application de la réglementation sur l’environnement, et les cours d’eau en particulier. Je profite du lac où je vais me baigner une bonne partie de l’année. Mon travail n’a donc pas de lien avec l’éducation, mais je me suis intéressé à ces questions à la fin et suite à ma propre scolarité.

Orikrin1998 : Comment as-tu découvert Wikipédia et eu envie d’y participer ?

Astirmays : Je me souviens qu’à l’été 2005, j’ai appris ce que sont les bases de fonctionnement de Wikipédia (ouvert à tous) et ça m’a tout de suite paru intéressant. Quelques mois plus tard, j’ai fait quelques modifications sous IP, et je me suis inscrit en janvier 2006, quand j’ai eu l’ADSL, en fait avec tout de suite l’intention d’y participer, peut-être pas massivement, mais disons sérieusement.

Orikrin1998 : Tu es le fondateur de Vikidia ; comment t’es venue l’idée de créer un tel site, et pourquoi ?

Astirmays : J’ai eu connaissance du projet Wikipédia Junior, sans m’y pencher plus que ça en premier abord, je participais à la discussion qui a mené à la création du label “bon article” comme variante d‘“Article de qualité”. En relisant les discussions de Wikipédia Junior et en commençant à y participer, j’ai vu rapidement que le projet n’était pas ce que j’avais imaginé d’abord, et qu’il y avait lieu de créer un wiki “junior” qui ait sa vie propre plutôt qu’une simple sélection d’articles. Certaines références en matière de pédagogie me permettaient de voir en quoi c’était possible de plusieurs points de vue : production de contenu, mode de gouvernance wiki. Un Wikipédia pour enfants pouvait être rapproché de certaines pratiques de classes ou d’écoles plus ou moins répandues, mais qui ont néanmoins fait leurs preuves, comme l’élaboration de ressources documentaires en pédagogie Freinet, l’école de Summerhill en Angleterre, qui fonctionne depuis 90 ans : les élèves et le personnel y tiennent une assemblée chaque semaine où peuvent être votées de nouvelles règles pour l’établissement. Je me suis aperçu par ailleurs que l’idée d’un tel wiki avait déjà été émise, et même mise en œuvre en néerlandais (WikiKids.nl ouvert début 2006) mais que personne ne semblait déterminé à mener un tel projet en Français ou comme projet international au sein du mouvement Wikimédia. Ayant une bonne représentation de ce qu’un tel projet pouvait être, j’ai alors décidé de l’ouvrir sans plus attendre !

Orikrin1998 : Cela a-t-il été dur ? Étais-tu seul au tout début, ou bien des proches ou des futurs vikidiens t’aidaient-ils déjà ?

Astirmays : Du temps, du travail certainement, mais dur, non. Le projet a été investi dès son lancement par un groupe de Wikipédiens, et on a eu la chance qu’ils s’impliquent comme ça, adhérant largement au projet, avec quelques tâtonnements et interrogations au début mais surtout beaucoup d’initiatives. Le lancement de Vikidia a certainement bénéficié de la dynamique du projet auquel il succédait : Wikipédia Junior, et en pratique c’était même pendant quelques mois un bandeau d’évaluation sur la page de discussion de près de 2000 articles de Wikipédia qui permettait d’annoncer ce wiki. On a eu de la chance également que les contributeurs se succèdent sans “trou d’air” important, jusqu’à aujourd’hui.

Orikrin1998 : T’attendais-tu à ce que Vikidia devienne ce qu’il est aujourd’hui ?

Astirmays : Je n’étais pas du tout certain que ça fonctionne, mais je l’espérais à peu près comme ce à quoi il ressemble maintenant, pas dans les détails bien sûr ! S’il y a un décalage par rapport à ce que j’imaginais dans le meilleur des cas, c’est d’une part que du côté participation, c’est régulier mais loin d’être massif, les contributeurs forment une communauté limitée. À l’inverse, je ne pensais pas à la qualité du résultat telle qu’on peut la mesurer notamment à travers les appréciations des lecteurs sur le livre d’or, qui sont maintenant déposées régulièrement.

Orikrin1998 : En ressens-tu de la fierté ?

Astirmays : Certainement oui, comme j’en ai ressenti à mon premier (et seul) article de qualité sur Wikipédia, et comme j’espère qu’en ressentent beaucoup de contributeurs de Vikidia en voyant le produit de leur travail intégré dans cette ressource !

Orikrin1998 : Quelles ont été, quelles sont et quelles seront tes contributions sur Vikidia ? Tiens-tu toujours un rôle de « fondateur », ou bien la masse d’utilisateurs t’a-t-elle supplanté sur ce plan là ?

Astirmays : Je ne suis pas un très gros rédacteur, mais il y a quelques articles dont je suis fier aussi. Quant à mon rôle, la communauté n’est pas si importante qu’on s’y perde ! Chaque contributeur compte. Pour employer un mot que je ne connaissais pas au lancement du wiki, je suis de fait comme un gestionnaire de communauté (« community manager »).

Orikrin1998 : Quels sont les objectifs du site maintenant ? De quel œil vois-tu l’éventuelle insertion de Vikidia dans la fondation Wikimédia ? Les utilisateurs sont nettement partagés sur ce point de vue.

Astirmays : Concernant les objectifs du site, les commentaires laissés par les lecteurs sont assez éclairants, on a beau avoir rédigé une masse déjà considérable d’articles, ils veulent encore plus de contenu, plus de sujets traités !

Après avoir travaillé au projet d’adoption de Vikidia par la Wikimedia Foundation, plusieurs raisons nous ont fait changé notre fusil d’épaule. La communauté Wikimédia internationale était peu réactive sur ce projet, et j’ai vu passer au cours du temps des objections assez radicales, portant par exemple sur la capacité des enfants à une participation constructive ou sur les obstacles légaux et juridiques supposés. Ces objections auraient certainement émergé à nouveau en cas d’avancée de la proposition. Une part des vikidiens voyaient plutôt avec enthousiasme une éventuelle adoption de Vikidia par la fondation qui détient Wikipédia, mais le scepticisme montait également de la part de participants plutôt anciens qui y voyaient un risque de perte de certains aspects de notre fonctionnement, sans avantages décisif en face. Les avantages d’une fusion comme une meilleure visibilité paraissaient moins convaincants au stade de développement où nous en étions arrivés. Enfin la Wikimedia Foundation, quoiqu’elle respecte une autonomie poussée de la communauté de chaque wiki, a selon moi un fonctionnement très centralisé pour tout le reste. Peut-être les grosses organisations qui ont réussi ne sont pas les mieux placées pour développer les innovations suivantes ! On a donc interrompu la démarche de demande/offre d’adoption de Vikidia par la Wikimedia Foundation.

Un sujet annexe devait être pris en compte, c’est l’existence de la version de Wikipédia en Simple English, selon un modèle qui n’a été copié dans aucune autre langue : viser un niveau de langage plus simple tout en se défendant d’être destiné aux enfants, ou bien en maintenant l’ambiguïté sur ce point. Dans l’optique de l’adoption de Vikidia comme projet ayant une vocation multilingue, la présence de Simple English Wikipedia ne facilitait pas la tâche puisque chaque option imaginable avait ses inconvénients ou ses difficultés : par exemple réorienter l’objectif de Simple English Wikipedia (y a-t-il quelque chose de plus difficile que de faire changer d’avis ou même d’identité tout une communauté ?) ou reprendre son contenu qui aurait été une sorte de fork interne à l’organisation… Abandonner le projet d’être adopté par la WMF nous libère sur cet aspect et nous avons décidé simultanément d’ouvrir une version de Vikidia en anglais, qui sera lancée à la fin du mois de février !

Orikrin1998 : Merci d’avoir répondu à ces quelques questions, et bonne continuation sur Vikidia !

Astirmays : Merci à toi, bonne fin d’après-midi !

by aKa at February 06, 2014 08:49 PM