fr.planet.wikimedia

July 28, 2014

Orikrin1998

Sur Wikipédia, on est bénévoles !

Cet article est simplement un coup de gueule suite à la phrase de TF1, qui aurait dit que les contenus sont validés par les salariés de Wikimédia France. Je tiens à hurler haut et fort que c’est FAUX. Sur Wikipédia, les contributeurs ajoutent, modifient et vérifient, et ce sont des bénévoles. Les salariés sont une espèce […]

by Orikrin Ywench at July 28, 2014 11:01 PM

Les échos d'en bas

Épisode de Juillet

Wikipédia en français compte 1 529 300 articles, 14 643 contributeurs actifs et 62 administrateurs actifs. Brèves du bistro Mardi. Une réflexion sur les catégories : pourquoi, comment ■ Le label me semble avant tout être une carotte pour les contributeurs et non pour l’article ■ Créer 2,7 millions d’articles par robot, serait-ce possible chez nous ? Mercredi. Wikimedia Belgium […]

by Frakir at July 28, 2014 10:41 PM

July 27, 2014

Orikrin1998

23:59:59 : pauvres PàS !

Encore un article sur les PàS, et puis après, peut-être que j’arrêterai parce que dans la blogosphère wikipédienne, c’est un sujet qui ne manque pas de souffle. Ce dont je vais parler précisément, les blogueurs l’ont sûrement déjà critiqué / relevé. Les PàS, pages à supprimer, sont les procédures lancées aux trousses de pauvres articles […]

by Orikrin Ywench at July 27, 2014 04:48 PM

July 25, 2014

CHWiki

Festicabales V: le 23 août 2014

Vous avez aimé Genève, Fribourg, Neuchâtel et Prangins. Vous êtes Wikipédien(ne) et, éventuellement, triathlète. Vous pensez que n’importe qui devrait pouvoir piloter un drone tueur.

Festicabales est pour vous!

Le 23 août prochain la cabale romande oraganise sa désormais traditionnelle sauterie -et vous y convie!

Cela se tiendra à Lausanne, en Suisse romande forcément, les 23 et 24 août 2014.

Le programme prévu:

Samedi 23:

  • Visite de la ville guidée (et privée) de la Cathédrale de Lausanne et ses combles;
  • Visite guidée (et privée) de la vieille ville. Il y aurait moyen, me dit-on, d’arranger le parcours pour passer plus particulièrement vers des endroits dont les articles sont non- (ou mal) illustrés: je vous encourage donc à potasser la catégorie:Lausanne et faire votre choix. Option B (plus simple, mieux): l’outil de Myst, qui permet de repérer les articles géolocalisés mais en attente d’illustration).
  • On y sera sûrement avant, surtout pour ceux qui veulent se baigner, mais partir de 18h00 rendez-vous sur la pelouse de Vidy pour le barbecue du jour.

Dimanche 24:

L'eau sera chaude. Promis.

L’eau sera chaude. Promis.

A huit (8) heures, c’est le départ du triathlon de Lausanne version relais. Il nous faut encore un nageur ou, mieux, une nageuse (relais mixte), et idéalement avoir plusieurs équipes pourrait être sympa. Faites vous connaître ici-même ou, mieux aussi, sur la page d’inscription wikipédienne.

Si vous êtes trop feignants pour participer, il y aura quand même moyen de vous racheter en venant nous soutenir: le départ se fait au bord du lac, où l’on se retrouvera pour les dernières activités du week-end:

  • Un nouveau barbecue/pic-nic
  • Un atelier photo de sport pour ceux qui voudraient améliorer leur technique. Je n’y connais rien, je suis content avec mon iPhone, mais apparemment on peut faire mieux.
  • Et puis la guest star, ce sera bien sûr le drone de Wikimedia CH, qu’on nous dit pas mal pour faire de jolies prises de vue d’ensemble.

Représentation quasi-réelle. Missiles en option, voir conditions en magasin.

Tout ça plus le reste (à commencer par les détails pratiques et inscriptions):

Wikipédia:Rencontres/Suisse_romande


by Popo le Chien at July 25, 2014 09:17 AM

July 24, 2014

Wikimédia France

Focus sur un partenariat : Notre-Dame de Paris

Détail du tapis (Pierre-Yves Beaudouin / CC-BY-SA-4.0)

Les monuments historiques et Wikimédia France, c’est une histoire qui dure tout au long de l’année. Le temps fort le plus visible reste Wiki Loves Monuments (qui revient le 1er septembre) mais de nombreux partenariats s’attachent régulièrement à développer les contenus sur les projets Wikimedia.

Aujourd’hui nous vous proposons de faire le point sur une action effectuée au début de l’année 2014 dans le cadre des relations qu’entretient Wikimédia France avec la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ces relations avaient déjà permis à des wikimédiens d’avoir un accès privilégié à la présentation des nouvelles cloches de la cathédrale, permettant de produire plusieurs dizaines d’images de qualité de ces nouvelles cloches.

Des images exceptionnelles …

En janvier 2014, le Tapis de chœur de Notre-Dame de Paris, tapis monumental de 200m² a été présenté au public, pour la première fois depuis 1980. À événement exceptionnel, dispositif exceptionnel, et invitation de wikimédiens à la soirée d’inauguration de l’exposition. Les wikimédiens présents, ayant pris pleinement conscience de l’intérêt de cette pièce, du caractère exceptionnel de son exposition et de la difficulté à prendre de belles images d’un objet de 200m² sans un dispositif particulier ont souhaité immortaliser cet événement de la manière la plus efficace possible.

Après discussion entre Wikimédia France et la cathédrale Notre-Dame de Paris, un groupe de wikimédiens a été autorisé à revenir faire des images en soirée, après la fermeture au public. Cette séance photo a permis la réalisation de plus d’une cinquantaine de photographies disponibles sur Wikimedia Commons et librement réutilisables.

… combinées à un bel article

À l’occasion de ces prises de vue, un wikipédien a décidé de créer, le 7 janvier à 17h17,  un article présentant le tapis en quelques lignes. En quelques jours, la magie de Wikipédia a fait son œuvre, et après trois jours, l’article avait atteint une taille honorable de trois pages au format A4, après avoir été modifié par 10 personnes différentes. Pour un sujet qui n’existait pas sur wikipédia trois jours auparavant, on peut considérer que l’invitation faite aux wikimédiens de venir voir cet objet a porté ses fruits !

Si vous êtes une institution culturelle et que ce projet vous inspire, n’hésitez pas à vous mettre en contact avec Wikimédia France.

by Sylvain Machefert at July 24, 2014 12:30 PM

Orikrin1998

Le cycle des pages de discussion

Vous, wikipédien habitué, n’avez-vous pas constaté à quel point les pages de discussion (en particulier la votre) peuvent être versatiles ? Elles peuvent aussi bien taire leurs questions pendant un temps que les cracher violemment dans une salve inattendue, brutale, qui semble n’en jamais finir…Agaçant, non ? Pour certains bénévoles, la présence du pseudo dans […]

by Orikrin Ywench at July 24, 2014 09:52 AM

July 21, 2014

Wikimédia France

Quelques femmes du numérique…

 

 

“Il était une fois… …deux passionnés viscérablement optimistes : Olivier Ezratty, consultant renommé dans les médias numériques, et Marie-Anne Magnac, fondatrice de l’agence de photographes For Company qui décidèrent de mettre en lumière le féminin dans le numérique afin d’inciter les jeunes générations à se projeter dans des métiers qui créent de la crois­sance et de la passion !

Quelques femmes du numérique !” est un projet photographique qui s’inscrit dans la durée avec pour objectif de :

  • contribuer à la construction de rôles-modèles pour casser les stéréotypes, notamment celui de la dimension masculine des métiers techniques
  • constituer la base de connaissances la plus étoffée sur les femmes du numérique et la grande diversité des métiers qu’elles exercent
  • mettre cette base au service de tous les acteurs engagés dans la valorisation des femmes dans les métiers du numérique, notamment auprès des jeunes. »

C’est ainsi que le projet « Quelques femmes du numérique ! » (QFDN pour les intimes) est présenté.

Nathalie Martin, directrice de Wikimédia France, a été sollicitée pour y participer :

“C’est un beau projet qui valorise l’investissement des femmes dans le secteur du numérique et qui peut donner des idées d’orientation aux jeunes filles, en présentant des parcours singuliers.

J’ai accepté de participer à ce projet car Wikimédia France est un bon exemple de structure qui peut offrir des perspectives très intéressantes et variées et qui donne la possibilité d’œuvrer pour une mission ayant un fort impact sociétal.”

Retrouvez le portrait de Nathalie rubrique “Media” !

by Anne-Laure Prévost at July 21, 2014 08:00 AM

July 20, 2014

Orikrin1998

Cacoo

C’est mignon, ça ne paye même pas de mine, comme nom, mais en fait, c’est pratique, efficace et sans faille. Cacoo est une plateforme / application de création de schémas en tous genres. Elle est connectable à Google Drive. Quand un logiciel fait tout ce qu’on imagine, à la lettre, n’est-ce pas que ledit logiciel […]

by Orikrin Ywench at July 20, 2014 12:11 PM

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : une toute petite réflexion

Tiens, je me faisais, comme ça, une petite réflexion. Un peu désabusée et tristounette. Le fruit d'une impression — peut-être fausse, peut-être pas — qui est celle que rien ne change sur Wikipédia. Du moins, rien sur le plan communautaire. Ou si peu. Cela fait des années maintenant (bientôt sept) que j'étudie le projet sous toutes ses coutures. Et des années qu'il se trouve les mêmes désaccords de fond, les mêmes disputes, les mêmes échanges stériles sur les apostrophes, l'admissibilité, les articles d'actualité et autres, les mêmes manigances pour dire que le méchant c'est l'autre et pas soi, les mêmes vandales qui viennent toujours mettre les mêmes idioties, les mêmes copyvios qui s'accumulent encore et toujours, les mêmes administrateurs qui bossent comme des damnés et les mêmes qui ne travaillent que pour pontifier ... Etc, etc, etc. 

Pire, j'ai même l'impression que ça ne s'arrange pas, notamment depuis ce billet qui va déjà avoir un an. À moins que — et peut-être le confirmerez-vous, ami lecteur — que c'est moi qui deviens con. Un vieux con qui en a trop vu et pousse maintenant ses soupirs de vieux con. C'est possible aussi. Voire probable. Je pense qu'il y a un peu de vrai dans les deux hypothèses : ça ne s'arrange pas et je vieillis. C'est la nature humaine qui veut cela. Tiens, mais d'ailleurs, j'y pense aussi : en fait, ce genre d'ambiance à la fois hypocrite, faussement policée, ou franchement pourrie (selon les saisons et les gens), c'est pareil qu'en vrai. Parce que là aussi, rien ne change : les patrons, les collègues, l'amour, le vent ... C'est la nature humaine.

Moui. Finalement, c'est peut-être moi qui déprime. Surtout que j'oublie l'essentiel : le travail le plus important, lui, est toujours fait. Y compris sur Wikipédia dont le contenu est quotdiennement la préocuppation première de centaines de contributeurs. Alors ça vient bien de moi. C'est ça, je suis fatigué. Et j'ai donc besoin de vacances. Et ça tombe bien : on est en juillet et je suis enfin en vacances. 

Alors bonnes vacances à toutes et tous. Et à dans deux ou trois semaines.

by Pierrot le Chroniqueur at July 20, 2014 08:12 AM

July 19, 2014

Orikrin1998

Métamorphose

Métamorphose : du latin metamorphosis : transformation, changement d’une forme en une autre. Puisqu’on fait dans les définitions de dictionnaire, c’est la tournure que je vais employer pour expliquer (une bonne fois pour toute et clairement, histoire de faire le point) ce qui se passe sur WPO en ce moment…Enfin, sur W3PO, justement. Je l’expliquais […]

by Orikrin Ywench at July 19, 2014 04:17 PM

July 18, 2014

Pierrot le chroniqueur

De la pérennité des sources sur Wikipédia [par Celette]

Si je prends la plume une seconde fois sur ce blog, avec l’aimable accord de Pierrot, c’est avant tout pour faire un état des lieux sur l’importance de la pérennité des sources sur WikipédiaIl y a quelques semaines, un utilisateur se demandait sur le Bistro ce qu’il fallait faire lorsque les liens web utilisés pour sourcer les articles disparaissaient, expiraient, se volatilisaient à la suite d’une réorganisation d’archives numériques, d’un changement d’URL ou, plus brutal, de la fermeture du site utilisé comme référence.

J’ai personnellement été assez tôt confrontée à ce genre de problème, étant habituée à voir des liens devenir obsolètes et donc à regarder, impuissante, le référençage d’un article s’effondrer. S’il est acquis que ce problème ne se pose pas pour les articles « de niche » et/ou à dominante universitaire (histoire par exemple), où la vasteté du sujet implique de recourir davantage à des ouvrages papiers (toujours consultables dans les bibliothèques publiques), le problème se fait beaucoup plus criant pour des articles dans les deux sens du terme plus « populaires » (politique, TV-réalité, Pokémon, etc.), où l’immédiateté de l’information incite à recourir aux liens web disponibles à l’instant (par exemple pour la nomination d’une personnalité politique à un poste, ou bien pour la présence de telle starlette dans le prochain show de TF1).

J’ai bien compris que tout le monde n’avait ni le temps, ni l’envie, ni les moyens, de consulter la presse écrite quotidiennement, et il est clair qu’il est souvent beaucoup plus pratique de lire des articles condensés sur le site d’un grand quotidien plutôt que de faire la démarche d’aller chez son libraire dépenser deux euros pour un bout de papier qu’on aura jeté quelques heures après. Mais aux contributeurs qui ont cette possibilité, lorsque vous contribuez à ce genre d’article « populaires », essayez de préférer un modèle de sourçage qui permette, même si le lien web disparaît, de garder la source intacte et donc de rendre pérenne l’information initialement sourcée.

Par exemple :

  1. <ref> Jean Dupond, [www.lemonde.fr/mme-x-nommee-ministre « Mme X est nommée ministre en charge de Wikipédia »], lemonde.fr, 16 juillet 2014.</ref>
  2. <ref> Jean Dupond, [www.lemonde.fr/mme-x-nommee-ministre « Mme X est nommée ministre en charge de Wikipédia »], Le Monde, 16 juillet 2014, page 4.</ref>

Dans le second cas, même si l’encart permettant de se rendre sur le site du Monde sera supprimé, la ligne en elle-même restera, puisqu’on aura toujours le jour de publication et la page. Il sera toujours possible de vérifier l’information dans une bibliothèque conservant les quotidiens alors que, dans le premier cas, le lien sera tout bonnement supprimé. Même si ça demande un peu de place, personnellement, je conserve presque tous les articles de presse papier qui me servent à écrire des articles, au cas où j’aurais besoin d’aller vérifier un jour. Par ailleurs, et je trouve l’initiative excellente, indiquer en sous-page utilisateur les ouvrages que l’on possède afin de demander à X ou Y s’il peut aller vérifier telle ou telle information (plutôt qu’avoir à soi-même acheter le livre — quand celui-ci n’est pas tout bonnement plus disponible à la vente —) devrait être une pratique davantage mise en avant pour les contributeurs qui l'ignoreraient encore.

Comme vous l’aurez compris, je ne suis nullement réfractaire aux sources web, mais je pense qu’il est nécessaire, lorsque cela est possible, de la coupler à une source papier. Pour paraphraser le célèbre adage, « les liens web s’envolent, les écrits restent ». J’en profite pour noter, même s’il s’agit d’un autre débat, que je ne crois pas qu’on aille vers une disparition de la presse papier, comme se plaisent à l’envisager certains acteurs du livre numérique. Rappelons que lorsque la télévision apparut dans les foyers, quelques faux Cassandre avaient prédit que la radio n’aurait dès lors plus d’utilité. 60 ans après, on voit le résultat.

J’en viens maintenant à un second point : l’apparence dans la législation d’un droit à l’oubli. Rappelons brièvement ce qu’il en est : la Cour de justice de l’Union européenne a récemment obligé Google a évaluer les demandes de particuliers qui souhaiteraient voir dé-référencer certaines pages Web leur causant du tort. Dans la majorité des cas, cela concernera des personnes n’ayant aucune notoriété, ce qui n’aura donc pas d’incidence sur Wikipédia : par exemple, M. X qui aura été mêlé à un fait divers lors de ses quinze ans, et qui se rend compte que l’article de presse régionale le mentionnant, bien référencé par Google, le dessert beaucoup alors, qu’après ses brillantes études, il se voit dévisagé lors de ses entretiens d’embauche, quand le DRH lui rappelle ses frasques d’adolescents. Précisons également qu’un dé-référencement ne fait pas disparaître ladite page web, mais qu’elle sombre dans les limbes du web.

Non, ce qui nous intéresse a plutôt trait aux « célébrités ». Si dans certains cas, cela est justifié (condamnation en justice que l’on n’a plus le droit de mentionner), il apparaîtra nécessaire que le lien web disparaisse et que cela ne soit plus mentionné sur Wikipédia. Mais si cela a trait aux caprices de stars (date de naissance d’une quinquagénaire qui voudra en paraître quarante et qui a honte d’être née dix ans plus tôt), même si le lien web disparaît, le papier, lui existera toujours, et cela, on ne pourra pas l’effacer.

Plus alarmant enfin est ce que notait David Drummond, vice-président de Google en charge des affaires juridiques, qui exposait ce week-end dans Le Figaro : « Nous avons reçu des demandes d’arbitrage qui illustrent bien les prises de position auxquelles les moteurs de recherche sont confrontés : d’anciens dirigeants politiques qui souhaitent faire retirer des articles critiquant leur gestion lorsqu’ils étaient en poste, de mauvaises critiques à l’encontre de professionnels tels que les hôteliers ou des architectes ». Son premier exemple m’a tout bonnement indigné. Certes, il ne précise pas qu’il a suivi d’effet ce genre de demande, mais il est tout bonnement inacceptable que Wikipédia se plie aux souhaits d’un ancien président ou ministre, qui voudra (du moins sur le web), laisser une bonne trace de son mandat alors que des critiques aurons été émises.

La solution ? Plutôt qu’attendre que ces pages web disparaissent parce que le groupe de presse qui les aura édité aura fait faillite, ou que Google les dé-référence, essayez, dans la mesure du possible, de privilégier un média qui lui survivra quoi qu’il arrive, à savoir le papier. Le plus triste dans tout cela, c’est que les dites sources numériques sont parfois de bonne qualité. J’en veux pour preuve l’empressement de certains utilisateurs à sourcer la biographie d’un nouveau ministre ou secrétaire d’État après un remaniement, à partir du site du gouvernement ou de celui du ministère. Cela alors que si ce ministre n’est pas reconduit dans le prochain cabinet, ladite page pointera dans les minutes qui suivent vers « 404 error – cette page n’existe plus ou a été déplacée ». Oui, ça prend quelques minutes de plus de coupler votre source à un lien papier, mais c’est préférable au fait de se voir révoquer par une IP, par exemple le conseiller en communication d’un ancien ministre, qui indiquera sournoisement en commentaire de diff « cette critique n’a plus raison d’être, le lien web que vous pointez n’existe pas ».

by Celette at July 18, 2014 09:55 AM

July 17, 2014

Orikrin1998

Wikipédia – constatations diverses

Depuis le temps que je cherche à compiler certaines constatations à propos de Wikipédia, et étant donné que ça fait un moment que je n’en ai pas ajouté, il me semble qu’il est temps de les publier… Geolocator Dans le cadre de la question "Google et Wikipédia sont-ils amis ?", j’ai expérimenté un truc très […]

by Orikrin Ywench at July 17, 2014 09:38 PM

CHWiki

Championnat de France de cyclisme handisport 2014

Les 14 et 15 juin avaient lieu les championnats de France de cyclisme handisport à Bourg-en-Bresse. Un beau week-end ensoleillé, avec des athlètes. Mais très peu de public, malheureusement…

Championnat de France de cyclisme handisport - 20140614 - Course en ligne catégorie B 17
Championnat de France de cyclisme handisport - 20140614 - Course en ligne solo 1
Championnat de France de cyclisme handisport - 20140614 - Course en ligne tricycle 2
Championnat de France de cyclisme handisport - 20140615 - Contre la montre 69

 

Le line vers la catégorie qui va bien


by Clément at July 17, 2014 11:24 AM

July 15, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : faire-part d'existences

Je n'avais — honteusement — pas commis de billet, contrairement à mon habitude, au moment où il a démarré son aventure. Alors, à sa demande, je vais réparer cet oubli et vous conseiller de vous rendre sur le blog d'Orikrin1998, qui existe depuis un petit moment déjà. Mais qui, en plus, vient de quelque peu évoluer. Ce qui me donne ainsi une bonne excuse pour cette petite promotion confraternelle (entre blogueurs wikipédiens, après tout, il faut bien se soutenir).

Autre annonce (que l'on m'a notifié par mail) à faire, dans le même domaine : la naissance, cette fois, d'un nouveau blog sur Wikipédia proposé par un dénommé Superwiki. J'ignore à quel pseudonyme il se rattache (peut-être un nouveau Pierrot ?). L'avenir nous dira si son auteur sera productif.

Bonne chance, en tout cas, à tous les deux !

by Pierrot le Chroniqueur at July 15, 2014 07:58 AM

July 14, 2014

Orikrin1998

Animaux, photos…c’est beau !

Comme je l’expliquais récemment, je suis en train de changer ma façon de bloguer…Nouveauté depuis cette annonce : je cherche à exclure les articles qui ne concernent pas Wikipédia du flux Planet ; ce n’est pas encore fait mais je me renseigne… Exclure certains articles d’un flux réservé à Wikipédia me laisserait une certaine liberté…peut-être […]

by Orikrin Ywench at July 14, 2014 12:29 PM

July 12, 2014

Orikrin1998

Quelques changements bloguesques

Vous avez peut-être pu vous en rendre compte, le site blog a subi quelques changements cosmétiques récemment : déplacement des pubs, apparition du bouton Google +… Ces changements ont pour origine deux évènements : mon arrivée sur les produits Google et mon début de collaboration avec le site Corévasion. Ce premier évènement m’a permis d’ajouter […]

by Orikrin Ywench at July 12, 2014 04:47 PM

Wikipédia et sa grande métonymie

Métonymie : c’est un mot que j’ai cherché, et trouvé au bout de quelques peines, pour le mettre sur une figure de style qui me tient à cœur mais que je n’aurais pourtant su nommer. Pour faire simple, c’est la désignation du contenant pour le contenu ("boire un verre" pour "boire l’eau qui est dans […]

by Orikrin Ywench at July 12, 2014 04:02 PM

July 10, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : Les Dix Commandements ...

Du Wikipédien 

 

Mais ça, c'est juste la théorie. La communauté étant fragmentée en plein de statuts et de chapelles, voyons ce qu'il en est réellement, de ces Dix Commandements :

 

De l'administrateur

  • Tu te serviras de tes outils pour Wikipédia, c'est du moins ce que tu prétendras pour justifier toutes tes actions, surtout quand tu ne te sers des outils que pour ton confort.
  • Tu bloqueras les vandales et, tant qu'on y est, celles et ceux que tu n'aimes pas si tu trouves un bon prétexte.
  • Tu protégeras Wikipédia mais sans entraver son amélioration. Enfin, sauf si tu es suppressioniste bien sûr.
  • Tu feras preuve de prudence et t'efforceras d'être exemplaire sauf quand tu as envie de t'énerver. Et tu peux t'énerver autant que tu veux.
  • Tu n'engageras pas ton auguste statut dans les polémiques, sauf pour dire que tes amis sont gentils et à ne pas bloquer, et les autres méchants et à bloquer.
  • Tu feras briller ta médaille sur ton plastron mais tu te garderas bien, si tu n'en as pas envie, de te servir de tes outils. Comme la majorité de tes collègues, d'ailleurs.
  • Tu laisseras toutes les purges d'historique à Lomita, ce sera plus simple comme ça.
  • Tu laisseras toutes les fusions d'historique à personne (vu que personne ne s'en charge), ce sera plus simple comme ça.
  • Tu laisseras toutes les demandes de restauration de page à tes collègues spécialistes, puis tu viendras les contredire en restaurant toutes celles que tu as envie, ce sera plus simple comme ça.
  • Tu n'oublieras pas, en cas de guerre d'édition, de protéger l'article sur ta version préférée en invoquant le malheureux hasard et en rappelant que tu n'as aucun pouvoir éditorial.

 

Du bureaucrate

  • Tu n'oublieras pas de passer de temps en temps sur le Bulletin, des fois il s'y passe des trucs. Si. Un petit peu.
  • Tu expliqueras aux autres en quoi consiste ton activité. Enfin, si tu t'en souviens encore.
  • Tu laisseras tous les renommages de comptes à Céréales Killer, c'est comme ça depuis au moins 1889.
  • Tu laisseras toutes les botifications à Litlok, c'est comme ça depuis un peu moins longtemps, mais déjà une paye.
  • Tu te battras pour être celui qui clôt les candidatures au poste d'administrateur, parce qu'il faut bien que tu t'amuses un peu. Enfin, ça c'était vrai du temps où il y avait des candidatures pour être admin.
  • Tu n'oublieras pas d'user de ton pouvoir discrétionnaire, inventé on ne sait trop comment mais chut il ne faut pas le dire, pour expliquer que tes copains doivent être admins mais que 80% ne seront jamais suffisants pour ceux que tu n'aimes pas. Enfin, ça c'était vrai du temps où il y avait des candidatures pour être admin.
  • Tu n'oublieras pas de te plaindre qu'il n'y a pas assez de bureaucrates. La preuve : tu as été obligé de faire un truc il y a trois mois, alors ras-le-bol maintenant.
  • Tu n'oublieras pas de refuser quand même les candidatures pour être bureaucrate parce qu'il faut vraiment un gros soutien communautaire pour accéder à ce poste ultra-prestigieux. Parce que quand même, renommer User:Pipicaca en User:Jepuduku, ça implique une grosse légitimité.
  • Tu n'oublieras pas de militer pour que ce soit les bureaucrates qui nomment les Oversighters et les CU, plutôt que les arbitres, parce que "Pitié, je m'ennuie !". Commandement qui marche moins bien, cependant, depuis que les arbitres n'ont plus rien à faire non plus.
  • Tu iras réveiller Anthere de temps en temps. Car il faut de la solidarité entre collègues zombies.

 

De l'arbitre

  • Tu te livreras bien sûr à une analyse juste et objective des arguments en présence, avec examen rigoureux des éléments. Non ? Bon, "lui je l'aime mais par contre lui je l'aime pas", ce n'est pas si mal finalement. Enfin, ça c'était vrai du temps où il y avait des arbitrages.
  • Tu rendras des décisions le plus complexe possible comme ça les administrateurs viendront te solliciter pour savoir comment faire. Tu auras enfin un peu de boulot.
  • Tu tireras à pile ou face pour savoir s'il faut bloquer ou juste interdire de révoquer.
  • Tu iras régulièrement pleurer sur le Bistro qu'il te faut des nouveaux collègues. Au moins deux pour pouvoir proposer une belote.
  • Tu liras toutes les archives de la mailing-list pour combattre le désœuvrement.
  • Tu feras de Popo le Chien le contre-modèle absolu. Cela ne suffit plus pour que le CAr survive mais tu pourras quand même être réélu.
  • D'ailleurs, tu ne feras aucune analyse psychologique d'un arbitré. C'est vrai que c'était marrant mais, sans déconner, la dernière fois ça s'est vraiment trop vu.
  • Tu demanderas au CU en chef (Elfix) de sélectionner lui-même les autres CU parce que vraiment tu n'y connais rien et ne suis de toute façon pas la page de RCU.
  • Tu demanderas à l'oversight en chef (Ludo29) de reconduire tous ses collègues parce que, de toute façon, tu ne sais même pas pourquoi il faut des masqueurs.
  • Tu hurleras quand même au scandale chaque fois qu'un contributeur proposera que les arbitres ne nomment plus les CU et les OS.

 

Du CU

  • Tu n'oublieras pas d'aller refaire en catastrophe ta carte d'identité que t'avais paumée il y a un an. Et oui, à la Foundation, ils disent qu'il faut être majeur.
  • Tu respecteras scrupuleusement le cadre de la requête, sauf quand tu as une ouverture pour aller plus loin (95 % des cas).
  • De toute façon, depuis l'année dernière, tu as le droit de t'autosaisir.
  • Tu refuseras les requêtes quand tu n'aimes pas le requérant ou que tu n'as pas envie de bosser. Après tout, toi aussi tu es bénévole.
  • Tu n'oublieras pas de revenir faire deux-trois vérifications juste avant le renouvellement pour garder ton poste. C'est très efficace : Mmenal fait ça depuis des années et, à chaque fois, les arbitres n'y voient que du feu.
  • Tu iras parler à Meodudlye sur IRC, petit malin, pour savoir avant tout le monde si tu es renouvelé.
  • Tu renverras un plaignant à l'Ombudsmen commission quand tu sais que tu n'as rien fait de mal.
  • Tu renverras un plaignant vers le CAr quand tu sais que t'as déconné sévère.
  • Tu n'oublieras pas de faire une vérification sur toi-même. Juste pour voir si l'outil n'est pas une grosse daube.
  • Dès que tu es complètement paumé, tu diras que c'est Lustucri ou Albion. Comme ça, les admins seront contents.

 

De l'inclusioniste

  • Tu respecteras les Principes fondateurs, sauf le premier (pour créer tous les articles que tu veux), le deuxième (pour mettre toutes les anecdotes que tu veux), le troisième (pour piller les bases de données afin d'avoir de nouveaux articles à faire sans te fouler), le quatrième (pour insulter les suppressionistes) et le cinquième (pour prétendre qu'il te donne le droit de violer les quatre premiers).
  • Tu hurleras à la destruction de Wikipédia dès que tu vois une PàS que tu n'aimes pas.
  • Tu préviendras tous tes amis par mail pour ne pas oublier le moindre avis conserver.
  • Tu expliqueras qu'un consensus pour supprimer un article, c'est 90% des avis minimum.
  • Tu expliqueras qu'un consensus pour ajouter une anecdote dans un article, c'est 1% des avis minimum.
  • Tu iras annuler les clôtures de PàS en suppression en hurlant que le clôturant fait du POINT parce que, non mais vraiment, il ose clore en suppression.
  • De manière générale, tu pinailleras de toutes les manières possibles dès que tu n'as pas la moindre source pour défendre l'admissibilité.
  • Tu expliqueras que tous ceux qui ne veulent pas de l'article sur le boulanger de ton patelin n'ont rien compris à Wikipédia et devraient être virés.
  • Tu diras que les admins qui t'ont bloqué après ta quatorzième création du boulanger de ton patelin n'ont rien compris à Wikipédia non plus et qu'ils sont des censeurs de DRP.
  • Tu dresseras un culte aux Pokémons, aux astéroïdes, aux préfets et aux monuments historiques.

 

Du suppressioniste

  • Tu te rouleras par terre en hurlant dès que tu vois un nouvel article d'actualité, des fois que ça émeuve un peu.
  • Tu diras à la moindre occasion que Wikipédia est en train de s'écrouler, en même temps que la Civilisation occidentale. Surtout quand Poulpy a lancé son bot.
  • Tu clôtureras toutes les PàS au bout d'une semaine, surtout quand tu t'aperçois que les inclusionistes ont oublié de s'y exprimer.
  • Tu expliqueras que seuls les critères d'admissibilités comptent, quand il y a des sources.
  • Tu expliqueras que seules les sources comptent, quand les critères d'admissibilité sont remplis.
  • Tu décrèteras que, de toute façon, un ouvrage d'un universitaire de référence n'est pas une source de qualité. Parce que c'est comme ça et puis c'est tout.
  • Tu mettras tous les Bistros dans ta liste de suivi. Il se passe rarement une semaine sans qu'on y dise que tu es un salaud de destructeur.
  • Tu feras au moins dix PàS par jour. Parce que sans ça, tu n'es rien qu'un loser.
  • Tu feras de Wikinews et du Wiktionnaire des projets modèles. Peu importe que tu n'y contribues jamais, ils sont un bon argument pour y envoyer des articles.
  • Et de temps en temps, tu n'oublieras pas de créer des articles aussi. Comment ça c'est quoi un article ?

 

De Poulpy

  • Tu feras tout ce que tu voudras puisque, de toute façon, personne ne te dit jamais rien.
  • Tu feras tout ce que tu voudras puisque, de toute façon, personne ne te dit jamais rien.
  • Tu feras tout ce que tu voudras puisque, de toute façon, personne ne te dit jamais rien.
  • Tu feras tout ce que tu voudras puisque, de toute façon, personne ne te dit jamais rien.
  • Tu feras tout ce que tu voudras puisque, de toute façon, personne ne te dit jamais rien.
  • Tu feras tout ce que tu voudras puisque, de toute façon, personne ne te dit jamais rien.
  • Tu feras tout ce que tu voudras puisque, de toute façon, personne ne te dit jamais rien.
  • Tu feras tout ce que tu voudras puisque, de toute façon, personne ne te dit jamais rien.
  • Tu feras tout ce que tu voudras puisque, de toute façon, personne ne te dit jamais rien.
  • Tu feras tout ce que tu voudras puisque, de toute façon, personne ne te dit jamais rien.

by Pierrot le Chroniqueur at July 10, 2014 10:32 AM

July 07, 2014

Wikimédia France

Wikimédia France au Forum mondial Convergences

<style type="text/css"></style>

 logo - Convergences Forum Mondial - centre

Dans le cadre du septième Forum mondial Convergences, Wikimédia France co-organise la session « Initiation aux nouvelles technologies : un levier pour l’inclusion sociale ? », le 10 septembre de 11 h 15 à 12 h 45 à l’hôtel de ville de Paris, qui sera modérée par Florence Devouard et accueillera Simplon.co, Emmaüs Connect, le Conseil national du numérique, ainsi que d’autres qui travaillent à réduire la fracture numérique en France, à travers diverses actions de solidarité.

Cette septième édition répondra à l’enjeu « Objectif 2030 : co-construire le monde de demain » et sera composée de trois axes thématiques majeurs.

Un partenariat mondial après 2015 pour une consommation et une production durables.

Développement durable : nouvelles pratiques, nouveaux financements.

Nouvelles technologies : outils du changement ? 

>>> Découvrez le programme prévisionnel du Forum mondial Convergences <<<

 Trois journées dédiées à la co-construction :

  • Co-creating day, le 8 septembre au Palais Brongniart : une journée dédiée à la co-construction des solutions de demain entre professionnels. Plus de vingt sessions organisées en conférences et ateliers de travail, de véritables espaces de networking, structurés et innovants. Journée réservée aux professionnels
  • Learning day, le 9 septembre au Palais Brongniart : une journée dédiée à l’apprentissage. Plus de quinze sessions rythmeront la journée, entre conférences, ateliers de travail et networking. L’accent sera mis sur le partage de connaissance et la diffusion du savoir. Journée ouverte aux professionnels et semi-professionnels.
  • Inspiring day, le 10 septembre à l’hôtel de ville de Paris : une journée de grands débats ouverte au grand public.

>>> Inscrivez-vous en ligne <<<

by Anne-Laure Prévost at July 07, 2014 12:53 PM

July 05, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : L'Éléphant se trompe énormément

Je circulais l'autre jour à bord de ma luxueuse et rapide voiture (ou presque, pour le luxe comme pour la rapidité. En tout cas, elle a quatre roues, un volant et même la climatisation. Donc ça suffit largement), en écoutant à la radio un match de la Coupe du monde de football (je ne sais déjà plus lequel), match qui est hélas interrompu par une petite plage de publicités (sur ce point, la radio est tout de même bien moins respectueuse que la télévision, même TF1, qui a généralement la décence d'attendre la mi-temps pour balancer des réclames), parmi lesquelles figure la promotion du nouveau numéro d'une revue que je ne connaissais alors ni d'Eve ni d'Adam : L'Éléphant, qui se définit comme étant la "première revue de culture générale", lancée il y a un an.

Kesako ? Pas besoin d'attendre longtemps pour le savoir, avec la présentation des sujets traités dans ce dernier opus : Alexandre Dumas, qu'est-ce qu'un trou noir, les dates clés de l'art contemporain, la philosophie dans le manga, qu'est-ce que l'existentialisme, les rouages du fonctionnement d'une monnaie, ou encore de l'histoire politique avec la période de la Restauration en France. En résumé, un joyeux fourre-tout sans aucune ligne directrice, si ce n'est de parler de "culture générale", ce qui permet effectivement d'aborder à peu près tout ce qu'on veut.

Et là, comme je suis un brin méchant, et surtout geek wikipédien assumé, je n'ai pu m'empêcher de me demander à haute voix : "quel est l'intérêt de ce type de revue maintenant qu'il y a Wikipédia ? Qui, franchement, est prêt à dépenser 15 euros (car, en plus, elle n'est vraiment pas donnée !) pour trouver des savoirs que notre projet d'encyclopédie participative favorite met en ligne gratuitement ? Dans quel monde du XXe siècle vivent encore les concepteurs de ce truc ?"

Après quoi, la publicité persistant, j'ai changé de radio pour continuer à écouter mon match.

by Pierrot le Chroniqueur at July 05, 2014 09:41 AM

July 04, 2014

Orikrin1998

Souhaiteurs d’anniversaire

Comme je ne me suis toujours pas lassé de créer des graphiques sur Excel et que j’ai eu une idée de graphique, devinez quoi ? J’ai créé un graphique ! L’estimation me paraît assez correcte ; j’avais compté en 2013, il me semble me souvenir d’une cinquantaine…En 2014 c’est la pénurie, très peu de gens […]

by Orikrin Ywench at July 04, 2014 09:34 AM

July 01, 2014

Wikimédia France

Wikipédia à l’université : quand les étudiants deviennent contributeurs

(Ce billet est un retour d’expérience rédigé par Sylvain Léauthier, webmaster éditorial & chargé des réseaux sociaux à l’Université Catholique de Lyon, et coordinateur du projet pédagogique avec le Musée des Beaux-Arts de Lyon. Il a été initialement publié sur son blog personnel et repris avec autorisation)

Certains enseignants disent que « les étudiants utilisent trop wikipédia » ; mais si on cherchait plutôt à faire en sorte qu’ils l’utilisent mieux ?
Et pour apprendre à mieux l’utiliser, quoi de mieux qu’apprendre aux étudiants à devenir contributeurs ?
Tel est le pari initié cette année par la licence de lettres modernes de l’Université Catholique de Lyon, en partenariat avec le Musée des beaux-arts de Lyon et Wikimédia France.
Objectif : faire que les étudiants en première année de licence lettres modernes écrivent les articles de 22 œuvres sélectionnées conjointement avec le musée.
Au menu : beaucoup de peintures (Jordaens, Delacroix, Janmot…), un peu de sculpture et une pincée de céramique.
Retour d’expérience.

Du temps…et des encadrants

Premier point qui m’a semblé essentiel : il a fallu du temps, et un certain nombre d’acteurs pour mener à bien ce projet.
Du temps d’abord pour organiser le projet, car entre les premières réunions avec les responsables du musée et la mise en ligne des articles la semaine dernière, il s’est écoulé un an et demi.
Du temps également pour les étudiants, afin qu’ils puissent mener à bien les différentes étapes du projet :

  • faire les recherches bibliographiques au Musée (et au dehors)
  • rédiger un dossier sur l’œuvre
  • apprendre l’utilisation de Wikipédia (3h de TD) et intégrer la synthèse de leur dossier sur les brouillons wikipédia (3h de TD + travail “à la maison”).

Ici, le fait de travailler en amont sur le fond (dossier) avant de commencer à travailler sur wikipédia est à mon avis essentiel.
Toutes ces phases étaient encadrées par différents acteurs : conservateurs du musée et un enseignant en histoire de l’art pour la recherche bibliographique et la validation du contenu, wikipédiens, webmaster du musée et moi-même pour l’intégration du contenu (textes et photos) sur wikipédia.
Il faut aussi souligner que les étudiants ont été évalués sur leur dossier et sur leur article wikipédia (deux notes indépendantes).
À l’heure où les “dispositifs éclairs” de médiation culturelle sont à la mode (Muséomix), cette expérience montre qu’il faut parfois du temps pour aboutir à des réalisations satisfaisantes.

Apprendre wikipédia : style et syntaxe

J’ai donc pris en charge les étudiants à un stade où ils avaient déjà rédigé leur dossier, références bibliographiques y compris.
Après une présentation de wikipédia (1 heure), les étudiants ont très rapidement débuté la contribution via notre page projet, après s’être crée un compte (un compte par étudiant).
Sur le style, il a fallu orienter les étudiants afin qu’ils adoptent un ton factuel, non littéraire (ce qui peut être difficile pour des étudiants en lettres modernes) et non scolaire (éviter les tournures comme “Nous avons choisi ce sujet car…”)
Sur la syntaxe, cela fut un peu plus long car elle nécessite un apprentissage : certains étudiants ont trouvé cette syntaxe complexe, d’autres non ; nous avions eu la chance, grâce aux wikipédiens locaux, d’avoir à disposition le guide de contribution en version papier, support qui a bien aidé les étudiants.

En fournissant une sélection de ressources clés, j’ai insisté sur une démarche empirique, en leur recommandant de regarder le code des autres articles d’œuvres et en s’exerçant.
Les étudiants ont ainsi rapidement compris le fonctionnement des sections, liens internes, infobox et portails, ce fut plus difficile pour les citations.
Les photos des œuvres ont été upoladées par Stéphane Degroisse, webmestre et chargé des nouveaux médias, et les wikipédiens, notamment pour des raisons de droit d’auteur.

La syntaxe wikipédia, frein ou exhausteur de motivation ?

Par choix pédagogique mais également parce que l’éditeur WYSIWYG (bouton “modifier”) n’était pas encore activé sur les pages projets que nous utilisions, les étudiants ont contribué avec l’éditeur source (bouton “modifier le code”), ce qui supposait l’apprentissage de la fameuse syntaxe wikipédia.
Même si ce mode de contribution peut être un frein pour des contributeurs occasionnels, car cela nécessite un savoir-faire supplémentaire à acquérir, j’ai au contraire trouvé intéressant de faire apprendre aux étudiants les rudiments de cette syntaxe.
D’abord dans le but d’apprendre un nouveau langage, mais aussi pour des raisons de motivation : les développeurs et intégrateurs le savent bien : il y a un aspect tout à fait grisant à travailler sur une interface que seul le créateur voit et connaît puis, d’un seul coup, voir le résultat que le public verra. Ce passage de l’atelier à la scène (ou à la salle d’exposition), de la maquette à l’objet est sans doute une source motivationnelle supplémentaire.

Chercher le sens, et non l’erreur

Certaines personnes font parfois remarquer qu’il y a des fautes dans certains articles wikipédia.
Mais plutôt que de dénoncer les erreurs (il y a sans doute une part de snobisme à dire que l’on trouve des fautes sur un support devenu une référence), et si on les corrigeait ?
Il est sans doute nécessaire aussi de relativiser l’importance des erreurs : à l’heure du fact-checking et de l’omniprésence (qui devient croyance ?) de la “data”, on oublie souvent que le sens est parfois plus important que des données.
J’avais particulièrement apprécié la remarque de Rémi Mathis, président de Wikimédia France, à ce sujet, dans une interview accordée à Lyoncapitale (1) :

Une erreur ne veut tout simplement rien dire. Dans les articles de sciences humaines ou historiques, vous pouvez avoir des sujets qui sont complètement nuls et n’avoir aucune erreur factuelle. Alors que des articles qui posent les bons enjeux, mais qui vous disent que tel événement s’est passé en 1611 et non pas en 1612, c’est une erreur, mais on s’en fiche. Ce qui est important, c’est le déroulé, le sens.

Cette idée s’est confirmée dans ce projet : c’est l’analyse d’une œuvre, la description de son contexte de création et la qualité des sources qui font la qualité d’un article ; les coquilles, erreurs d’orthographe n’altéreront pas le sens de l’article et seront d’ailleurs rapidement corrigés par un(e) wikipédien(ne).

Évaluer le contenu plutôt que l’auteur

En parlant avec lui de notre projet, un enseignant me demandait si les articles publiés porteraient la mention qu’ils ont été créés dans un cadre universitaire.
Une question qui soulève un point central du fonctionnement de l’encyclopédie collaborative : contrairement aux encyclopédies traditionnelles et aux publications universitaires dans lesquelles l’auteur ou le support font la crédibilité du contenu, c’est au contraire la somme des contributions qui fait la qualité d’un article sur wikipédia.
Je trouve très intéressant d’apprendre aux étudiants que la crédibilité d’un contenu n’existe pas par défaut et qu’elle n’est pas binaire (l’idée qu’il y a des experts et des amateurs, de bons auteurs et de mauvais, des supports de références et des médiocres) mais qu’elle est plus subtile (un expert peut rédiger de bons et de mauvais articles, sur un même support peuvent co-exister des contenus plus ou moins qualitatifs, un même article peut avoir des contenus de qualité variables) et que l’enjeu (sur wikipédia mais comme sur toute ressource qu’elle soit en ligne ou non, participative ou non) est bien d’acquérir la capacité à évaluer, pour chaque contenu, sa qualité.
Sur wikipédia, l’historique des contributions d’un article, sa bibliographie et ses sources constituent des indicateurs intéressants.

L’étudiant contributeur : médiateur, chercheur ?

Les travaux d’étudiants ne sont généralement lus que par une seule personne : l’enseignant correcteur. Dans cette expérience, leurs travaux seront lus par un très grand nombre de personnes, et certainement sur une longue période.
Cette responsabilité, permise par l’audience de wikipédia, est évidemment une source de motivation essentielle pour les étudiants (la “perception de valeur” décrite par Rolland Viau (2) ).
Pour autant, elle n’est pas non plus anxiogène et bloquante pour les étudiants comme pour les encadrants, car les articles sont modifiables à tout moment.
En faisant sortir le travail de l’étudiant du cadre du cours et du périmètre de l’université, l’étudiant devient un agent de médiation (culturelle, dans ce projet), avec peut-être également une posture de chercheur, puisque l’étudiant a créé et publié de la connaissance, même si celle-ci est souvent la synthèse d’autres publications.

Contribuer à wikipédia : un don de soi ?

La dimension du don est donc également présente dans l’action de publier son travail sur wikipédia, puisque l’ensemble de son contenu est sous licence libre.
Cette notion de désappropriation du travail effectué est à mon avis très intéressante.
La notion de partage, si souvent galvaudée sur les réseaux sociaux, prend ici tout son sens.
J’ai d’ailleurs remarqué que tous les acteurs du projet se remerciaient à l’issue d’une rencontre : étudiants, wikipédiens, enseignants, conservateurs, webmestres…
Remercier l’autre est toujours un bon signe : cela signifie qu’on pense qu’il nous a aidé, qu’il nous a apporté.
Quand tout le monde se remercie, cela signifie sans doute que chaque acteur du projet a le sentiment d’avoir reçu quelque-chose.
J’en profite donc une nouvelle fois pour remercier tous les acteurs de ce beau projet.

Sylvain Léauthier

Voir la page du projet:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet:Projet_Lettres_Modernes_UCLy_%26_Mus%C3%A9e_des_Beaux-Arts

Références

(1) Lyon capitale, Wikipédia n’est pas un encyclopédie, Interview de Remi Mathis, Président de Wikimedia France – 1er juin 2013
https://www.lyoncapitale.fr/Journal/France-monde/Actualite/Dossiers/Wikipedia-a-la-loupe/Wikipedia-n-est-pas-une-encyclopedie

(2) Conférence de Rolland Viau sur le motivation en octobre 2013 à l’université Catholique de Lyon.
http://www.youtube.com/watch?v=30h3q-jai9I

Ressources

by Jean-Frédéric at July 01, 2014 12:00 PM

June 30, 2014

Pierrot le chroniqueur

June 29, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 26 – Juin

Wikipédia en français compte 1 519 142 articles, 15 446 contributeurs actifs et 74 administrateurs actifs. Brèves du bistro Dimanche. Quand la communauté wikipédienne perd le contrôle… Mardi. L’insupportable bureaucratie sur Wikipédia. Vendredi. L’astuce pour être ici longtemps, c’est de contribuer dans des sujets non polémiques où il n’y a presque personne. Discussions et activités Discussions. Admissibilité : Catégorie:Souffre-douleur, Métro […]

by Frakir at June 29, 2014 08:41 PM

June 26, 2014

Pierrot le chroniqueur

800

800, la boucle infinie qui se termine néanmoins par deux zéros, semble représenter à la fois le passé vers lequel s'apesantir et l'avenir, l'Histoire, qui jamais ne doit cesser. Un fort joli nombre. 800, c'est :

  • en Histoire de France, l'année d'une grandeur, celle de Charlemagne, sacré empereur d'Occident en la basilique Saint Pierre de Rome
  • en mathématiques, un nombre Harshad
  • en balles, le nom d'un film ou une somme à prêter au pote qui est encore en rade de voiture
  • en supermarchés, le nombre de Dia en France
  • en T, le petit nom technique d'Arnold Schwarzenegger
  • en téléphonie mobile, le nom d'un Nokia Lumia
  • en grec, le complément de l'alpha
  • en nationalisme breton, l'année de naissance du tout premier roi
  • en voiture, le nom d'une Rover (pour les riches) ou d'une Maruti (pour les moins riches)
  • en droit civil français, du travail à fournir pour le pauvre héritier éploré
  • en euros, le prix d'un bon ordinateur, ce que coûte un chien par an, ou le loyer mensuel d'un petit appartement à Paris
  • en mètres, le parent pauvre de la course d'athlétisme, inacessible aux sprinters et méprisé par les semi-fondeurs
  • en Wikirigoler, le nombre de billets publiés sur le présent blog.

Bah oui, c'est là où je voulais en venir. Parce que, mine de rien, je ne suis pas peu fier du travail accompli depuis bientôt sept ans. Voilà pour le passé, regardons maintenant vers l'horizon infini et, peut-être un jour, fêter le millième billet. Qui vivra verra.

by Pierrot le Chroniqueur at June 26, 2014 07:59 AM

June 23, 2014

Pierrot le chroniqueur

June 22, 2014

Orikrin1998

editer.wikipedia.free.fr : éditer Wikipédia, enfin facile ?

Éditer Wikipedia, c’est le nom tout simple, mais peut-être bientôt célèbre dans le milieu wikipédien, d’un site pouvant aider n’importe quel nouveau à effectuer n’importe quelle action de base, et la lui apprendre durablement. Créé et maintenu par Frakir et maintenant complet, le site adopte un graphisme simple, presque rétro. Le bas de gamme de […]

by Orikrin Ywench at June 22, 2014 12:35 PM

Pierrot le chroniqueur

Je sers Wikipédia et c'est ma joie

Je suis tombé, grâce à un twitt de l'ami Juraastro, sur un billet publié dans la revue Pour la Science par la naturaliste et historienne Valérie Chansigaud. C'est ici, sur le lien kivabien, qu'on peut le trouver. Le titre, "Wikipédia et l'Encyclopédie des Lumières, pourquoi vouloir les comparer ?", est alléchant, et la suite de l'analyse n'est — du moins, c'est mon humble avis — pas décevante du tout. En particulier sur le rapport à l'actualité : dire que Wikipédia n'est pas l'Encyclopédie de Diderot est l'un des arguments-bateau préférés de celles et ceux qui veulent à tout prix que notre projet bien-aimé soit aussi un site d'informations en ligne. Je vous laisse apprécier, ami lecteur, la démonstration, par Chansigaud, de l'incohérence majeure — pour na pas dire l'incompréhension fondamentale — que porte en elle cette théorie. Ce fut très agréable à lire, merci à elle.

Note : Comme il n'y a pas que les encyclopédies et les articles de revues scientifiques dans la vie, le titre du présent billet contient une référence hautement culturelle, à apprécier à sa juste valeur. Savez-vous, ami lecteur, à quelle œuvre il est fait référence ?

PS : Comme le rappelle Thesupermat sur Twitter, Valérie Chansigaud, même si elle écrit ici en qualité de chercheuse, n'est pas étrangère à Wikipédia puisqu'elle y fut (il y a un bon moment) une administratrice et contributrice prolifique, sous le pseudonyme de Valérie75.

by Pierrot le Chroniqueur at June 22, 2014 10:04 AM

June 21, 2014

Orikrin1998

Wikipédiens actifs, très actifs, administrateurs…graphiques de 2002 à 2010

En réalité, ces deux graphiques ne sont que la matérialisation de ce tableau. Si ça intéresse quelqu’un d’y ajouter les images, on peut les téléverser sur Commons sous licence CC BY 3.0.

by Orikrin Ywench at June 21, 2014 02:07 PM

Les échos d'en bas

Épisode 25 – La course aux articles

Wikipédia en français compte 1 517 231 articles, 16 118 contributeurs actifs et 73 administrateurs actifs. Brèves du bistro Mercredi. Il serait plus facile de modifier Wikipédia depuis sa tablette ■ Candidature arbitre qui tourne à la farce. Jeudi. Et si un robot s’occupait de gérer les guerres d’édition ? ■ Du ménage sur l’article d’Areva. Vendredi. 10 000 $ pour améliorer […]

by Frakir at June 21, 2014 01:53 PM

June 20, 2014

Orikrin1998

Labelliser les listes : un débat très partagé

Je suis content de mon idée de sondage ; le sondage parfait n’est-il pas celui qui souligne qu’il est très difficile de trancher une question ? La question…en question était la suivante : labelliser les listes sans leur accorder un label spécifique, d’accord ou pas d’accord ? Avant de vous inonder de baratin statistique, voici […]

by Orikrin Ywench at June 20, 2014 09:44 PM

Wikimédia France

Wikimédia France a fêté ses 10 ans dans ses nouveaux locaux

Wikimédia France - Rue de Cléry -Inauguration 01 CC-BY-0 Louvre pour Tous

Wikimédia France – Rue de Cléry -Inauguration 01
CC-BY-0
Louvre pour Tous

Samedi 14 juin avaient lieu les portes ouvertes de Wikimédia France afin de fêter deux événements : les dix ans du chapitre français du mouvement Wikimedia, et l’installation dans de nouveaux locaux situés à Paris, dans le quartier du Sentier.

Au fil de la journée, près de 200 personnes  – wikipédiens actifs, personnes plus novices et simples curieux – ont pu se rencontrer et échanger autour de Wikipédia et des autres projets Wikimedia.

Chaque pièce du 40 rue de Cléry accueillait un atelier pour l’occasion:  à la Wikipermanence, les visiteurs ont pu découvrir et comprendre Wikidata, Wikisource, Wikimédia Commons et Wikipédia. La salle Cabale a permis d’incarner les projets portés par les membres: la Non-Cabale de l’Ouest était représentée, le projet Sèvres mis en valeur, les actions autour de la photo de sport illustrées et expliquées, ainsi que deux concours: Wiki Loves Monuments et le Wikiconcours lycéen. En salle Méta, une présentation générale du mouvement et de Wikimédia France a pemis à tous les intéressés de poser leurs questions et de lever quelques incompréhensions récurrentes dans cet univers … Tous ont été accueillis dans le Forum des Nouveaux, future salle dédiée aux membres de passage à l’association, et le Bistro a permis un échange convivial tout au long de la journée.

Un des ateliers proposés aux vsiteurs -  CC-BY-SA 3.0 The supermat

Un des ateliers proposés aux vsiteurs -
CC-BY-SA 3.0
The supermat

Présentation aux projets Wikimédia -  CC-BY 2.0 Louvre pour Tous

Présentation aux projets Wikimédia -
CC-BY 2.0
Louvre pour Tous

Au terme de la journée avait lieu la remise des insignes de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres à Rémi Mathis, président de Wikimédia France. La médaille lui a été remise par Alain Seban, président du Centre Pompidou, avec qui un partenariat avait été signé en 2013.

Wikimedia France - Rue de Cléry - Inauguration - 013 CC-BY-SA 3.0 The supermat

Wikimedia France – Rue de Cléry – Inauguration – 013
CC-BY-SA 3.0
The supermat

La cérémonie a été suivie d’une réception à laquelle le maire du 2e arrondissement et de nombreux invités prestigieux ont eu la joie de participer.

Vous pouvez retrouver les photos de l’événement en ligne sur Wikimedia Commons !

by Remi Mathis at June 20, 2014 12:07 PM

June 18, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : comment améliorer les PàS ?

À mon tour d'entrer (brièvement, parce que j'ai des choses plus importantes et plus intéressantes à faire) dans les débats d'un des marronniers du moment — ou même, en réalité, depuis des années et des années ... — de Wikipédia : les Pages à supprimer (PàS), et comment les réformer ou les améliorer.

Un petit point préliminaire d'abord. Je trouve qu'une question à se poser en priorité et au préalable est (et aurait dû être) : est-il nécessaire de réformer les PàS ? Le point a été soulevé par un certain nombre de contributeurs lors des débats ayant animé le Bistro ces derniers mois : les PàS où les choses se passent mal (ou simplement avec quelques menues difficultés) se comptent, par mois, sur les doigts d'une seule main. Proportionnellement, le taux de PàS problématiques est donc finalement très faible. Y a-t-il, dans ces conditions, une franche urgence et nécessité de "réparer" quelque chose qui ne semble de toute façon pas cassé ? Personnellement, j'en doute (j'essaie toujours d'être pragmatique) mais ça fait longtemps que je ne me pose plus ce genre de questions sur Wikipédia. Les débats existentiels aux conséquences inflammatoires pour les fondements de diptères y pullulent depuis tellement longtemps que je n'arrive même plus à m'en étonner. Quand des contributeurs ont décidé de s'enguirlander sur des points sans intérêt, sans importance, ou en voyant des problèmes inexistants, on n'arrivera, tout bonnement, jamais à les en empêcher. C'est ainsi : l'état d'esprit ambiant a décidé qu'il fallait réformer les PàS. On ne sait pas pourquoi, ni comment, mais il faut réformer. C'est presque un slogan politique : réforme, réforme, réforme. Quand je dis d'ailleurs que les sphères de la communauté wikipédienne ressemblent à une arène politique ...

Donc réformons, mes bons. Je propose tout simplement (efficacité et concision) deux mesures à prendre, qui seront largement suffisantes pour éviter les psychodrames (en théorie. En pratique, les extinctions de feux ne marchent jamais sur Wikipédia) et renforcer les PàS dans leur essence éditoriale :

  • Il faut supprimer les numérotations et même les paragraphes (conserver, supprimer, neutre, etc.) des PàS. Une idée qui n'est pas neuve et qui semble d'ailleurs, quoique difficilement, faire son chemin. Sur une PàS, il ne faut pas voter mais donner des avis argumentés (au regard des principes fondateurs et des règles de sourçage et d'admissibilité) pour permettre un échange éditorial.
  • Et d'ailleurs, il faut durcir et imposer les conditions de validité d'un avis. Puisque c'est à l'admissibilité d'être démontrée, il faut exiger de ceux qui prônent la conservation d'un article de produire des sources conrrespondant aux critères d'admissibilité. Au moins une. Si ce seul point n'est même pas rempli, une suppression pourra se faire de plein droit. S'il est rempli, un débat peut enfin avoir lieu.

Simple, non ? Un peu trop, c'est vrai. Ça ne fait pas assez wikipédien, du coup. Envisager cinq prises de décisions, la création d'un nouveau statut (ainsi que les cinquante-trois alinéas de quinze paragraphe permettant de le contester), sans oublier de s'interroger sur le rôle (forcément inévitable) des administrateurs, des arbitres et du cul de la crémière au passage, c'est quand même beaucoup plus rigolo. Surtout sur un coin du comptoir du Bistro.

On avait dit quoi, déjà ? La PàS, ce débat éditorial sur le contenu et les sources. Ah ah ah, qu'elle est bien bonne. Dans l'arène politique wikipédienne, je viens finalement de trouver mon rôle : Coluche.

by Pierrot le Chroniqueur at June 18, 2014 09:42 AM

June 17, 2014

CHWiki

Foot – Préparation de l’équipe d’Algérie

Il ne vous aura pas échappé que la Coupe du monde de football 2014 a débuté la semaine dernière au Brésil. Ou alors je ne peux plus rien pour vous.

Qui dit Coupe du monde, dit matchs de préparation et mise au vert. Le Valais étant une destination prisée des équipes de foot, les semaines qui précédèrent la compétition brésilienne furent pour nous l’occasion de suivre l’équipe d’Algérie dans sa préparation.

31 mai – Algérie – Arménie – Stade de Tourbillon, Sion

Algérie - Arménie - 20140531 - Stade de Tourbillon

Un match à peine égayé par quelques spectateurs pressés qui souhaitaient sans doute changer de tribune sans faire le tour du stade, malgré l’appel de coach Vahid avant le coup d’envoi.

Algérie - Arménie - 20140531 - 04

3 – 1 à la fin du match, des joueurs qui courent pour rejoindre les vestiaires dès le coup de sifflet final, et un envahissement de terrain.

4 juin – Algérie – Roumaine – Stade de Genève, Genève

Enfin de l’action !

Quelques visiteurs lors de l’échauffement des équipes, deux-trois fumigènes, la soirée s’annonçait sportive. Une légère ondée rappelant la mousson avant le début du match provoquait quelques inquiétudes chez les photographes présents sur le bord du terrain, mais cela n’arrêtait pas les joueurs…
#icigrandsoleil #FürDieFreikultur #lumpenfotograf

Algérie-Roumanie - 20140604 - 05

… jusqu’à la 43ème minute. L’arbitre, lassé des projectiles divers et atteint par une bouteille de Yop et dans son honneur, siffla la rentrée au vestiaire. Après de longues palabres et un message (encore !) de coach Vahid au micro, le match pu continuer. Après 15 minutes de pause, les joueurs reprirent le même côté qu’en première mi-temps pour 2 minutes, puis changèrent de côté pour finir le match. Après un autre moment de flottement suite à un supporter souhaitant tirer le corner à la place de son attaquant, le match parvint à sa fin sur le score de 2 à 1. Et de nouveau des joueurs qui courent se réfugier dans les vestiaires et un envahissement de pelouse. L’organisation essayera bien de lancer l’arrosage automatique pour vider la pelouse, mais ça ne sera pas très efficace…

La conférence de presse fut brève, les médias étant plus interessés par la zone mixte que par le coach roumain.

Conférence de presse du sélectionneur roumain. #AlgRou

Les catégories qui vont bien:

Algérie – Arménie

Algérie – Roumanie


by Clément at June 17, 2014 10:56 AM

June 15, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 24 – Mondial

Wikipédia en français compte 1 515 392 articles, 16 431 contributeurs actifs et 73 administrateurs actifs. Brèves du bistro Lundi. Le style de certains articles les voue à devenir obsolète. Mercredi. Revoir le système des catégories masculin/féminin ? ■ Une conséquence des départs de contributeurs : les articles de leur liste de suivi ne sont plus pris en charge. Vendredi. […]

by Frakir at June 15, 2014 07:08 PM

June 13, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia, logique, quand tu nous tiens ...

On ira là où l'encyclopédiste n'est jamais allé (et on se demande bien pourquoi).

On ira là où l'encyclopédiste n'est jamais allé (et on se demande bien pourquoi).

by Pierrot le Chroniqueur at June 13, 2014 09:07 AM

June 12, 2014

Litlok

Pour faire court...

Un petit billet qui me servira aussi de bloc-notes {{qui|Chacun}} sait que quand il s'agit d'interagir avec une machine, la souris est un des moyens les moins efficaces possibles, simplement dépassé par la bordée d'insultes adressées à un écran qui n'en peut mais. Pour interagir plus facilement[...]

June 12, 2014 08:33 AM

June 10, 2014

Wikimédia France

Inauguration des nouveaux locaux le 14 juin prochain

Comment contribuer à Wikipédia ?
Qui fait quoi au sein de Wikimédia France ?
Dans quels projets les membres s’impliquent-ils et comment ?

Informations, ateliers, rencontres :  venez passer une tête pendant cette journée portes ouvertes pour échanger ! Découvrez les différentes facettes de l’association en visitant chaque pièce du 3e étage du 40 rue de Cléry.

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE : il suffit de vous inscrire ici !

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

[[WMFr:Forum des nouveaux]] – 10 h – 18 h
Le forum des nouveaux est le point d’accueil et d’information où vous pourrez retrouver l’espace adhérent et découvrir les projets de Wikimédia France.

[[WMFr:Meta]]
La salle meta vous permettra de découvrir les différents projets Wikimedia via des ateliers.
11 h : atelier découverte de Wikisource / 14 h : atelier découverte de Wikimédia Commons / 16 h : atelier découverte de Wikipédia.

[[WMFr:Wikipermanence]] – 10 h – 18 h
À la wikipermanence vous pourrez retrouver une présentation générale du mouvement et de l’association Wikimédia France.

[[WMFr:Le Bistro]] – 10 h – 18 h
Le bistro est le lieu où vous pourrez manger un morceau, boire un verre, discuter avec des membres du conseil d’aministration, des salariés ou d’autres membres de l’association.

[[WMFr:La Cabale]] 10 h 30 – 13 h et 14 h 30 – 17 h
La cabale est le lieu idéal pour appréhender, comprendre et échanger autour des actions de Wikimédia France.

Nous vous attendons nombreux !

by Jean-Philippe Kmiec at June 10, 2014 12:00 PM

Pierrot le chroniqueur

June 08, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 23 – Conseils aux journalistes

Wikipédia en français compte 1 513 260 articles, 17 180 contributeurs actifs et 71 administrateurs actifs. Brèves du bistro Mardi. Plus de 100 000 articles ont été créés par traduction (74 % depuis l’anglais). Mercredi. † : dague ou croix ? ■ Que penser du topic-ban (interdiction de contribuer dans un domaine ou espace) par les admins, sondage en préparation. Vendredi. […]

by Frakir at June 08, 2014 12:06 PM

June 07, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : les administrateurs sont-ils devenus trop autoritaires ?

Voilà une question existentielle — comme je les affectionne — pour le moins sensible. Mais qui n'est même pas de mon fait : en la posant, je m'apprête en réalité à répondre à une suggestion de billet que l'on m'a adressé à la suite de diverses péripéties communautaires ces dernières semaines (débats sur la page de requêtes aux administrateurs (RA), sur le bulletin des administrateurs (BA), ou encore quelques contestations du statut de sysop). Ces derniers temps, trois questions en particulier ont semblé cristalliser un certain nombre de tensions : comment prendre la décision de blocage d'un contributeur chevronné, la modération des pages communautaires (en particulier le BA et RA) et, enfin, l'extension des prérogatives des administrateurs en y ajoutant la possibilité de décider de sanctions moins globales que le simple blocage, en particulier un topic ban (c'est-à-dire l'interdiction pour un contributeur d'éditer certaines pages en particulier uniquement, pages bien entendu prédéfinies).

La première interrogation n'a rien de nouveau. Poids communautaire et prime à l'ancienneté obligent, le blocage d'un contributeur autopatrolled, et éventuellement présent depuis longtemps, a toujours nécessité bien plus de délicatesse, et suscité bien plus de tensions potentielles, qu'une sanction frappant un simple vandale de passage. Surtout quand la politique et l'affect s'en mêlent. Un usage plutôt bien établi depuis quelques années veut que ce genre de mesures soient prises de manière collégiale (par exemple avec un joli tableau sur le BA), que ce soit pour prendre la décision ou pour la contrôler a posteriori, afin justement de désamorcer les tensions dont je parlais, et aussi parce qu'il est probable que la sanction d'un contributeur bien implanté soit motivée par un problème qui n'a rien de trivial (en principe, un tel Wikipédien ne se met pas à écrire "pipi caca" sur les articles ...), et dont l'examen doit donc, de préférence, être réalisé par plusieurs personnes. Je dirais même par plusieurs points de vue. Il est vrai que, ces derniers temps, la collégialité n'a pas toujours été automatique. Et qu'on retrouve souvent les mêmes administrateurs à avoir agi de manière plutôt unilatérale. Maintenant, il est vrai aussi que ces administrateurs sont ceux qui s'intéressent encore au traitement des requêtes, espace de plus en plus déserté par nombre de sysops. Sont-ils vraiment trop autoritaires, ces admins, ou leur attitude moins multilatérale n'est-elle pas avant tout la conséquence de leur isolement de fait par leurs collègues aux abonnés absents ? Pourquoi, c'est vrai, demander leur avis aux autres admins s'il est probable que ceux-ci n'apporteront même pas de réponse ? Je ne suis pas certain de la réponse à ma question (je dirais bien "oui mais", comme un bon Normand). Mais je continue de penser qu'il faudrait toujours, autant que possible, privilégier le collectif et la collégialité à l'action individuelle et unilatérale. Surtout sur un projet fonctionnant au consensus.

Le deuxième cas me semble plus discutable. Sans témoigner d'une véritable visée autoritariste des administrateurs, mais plutôt d'une volonté de favoriser énergiquement la paix des ménages et la lisibilité des requêtes portées à leur attention, le pouvoir de modération des espaces RA/BA, que les sysops ont mis en place il y a à peu près un ou deux ans, peut évidemment poser des problèmes d'application. Il est déjà une entorse à un principe de base : l'égalité des contributeurs les autorisant, sauf exception légitime, à intervenir partout où ils le veulent. On peut toujours arguer qu'il s'agit ici d'une exception légitime, il n'empêche que son applicabilité dépend volontiers du sens du vent, de l'âge du capitaine et de la subjectivité des uns et des autres, et qu'il n'est pas impossible qu'un certain nombre de péons puissent en concevoir une certaine amertume, surtout dans le cadre d'un modèle participatif. De là à y voir de l'autoritarisme chez les admins, il y a un pas. Mais, ce qui est sûr, c'est qu'elle donne l'impression que les admins souhaitent avant tout traiter les choses dans leur cénacle fermé. Pourtant, la communauté leur donne des jolis boutons, mais pas le pouvoir de fonder s'ériger en conseil des sages ... Bref, je ne suis pas très emballé par le principe de la mesure (et je ne trouve pas qu'elle ait arrangé les choses) même si elle n'est pas forcément le symptôme d'une dérive qui tendrait à devenir préoccupante. Je pense qu'elle est avant tout la marque d'une approche pragmatique, quand bien même sa mise en œuvre peut souffrir de certaines maladresses.

Et c'est — quelle belle transition — la même conclusion que je ferai à propos du troisième problème actuellement débattu autour du rôle des administrateurs : le (nouveau) pouvoir du topic ban, dont la nature a suscité des débats (et des désaccords entre les admins eux-mêmes) à l'occasion d'une énième section du BA consacrée à Patrick Rogel. Même conclusion puisque la dimension pragmatique de ce nouvel outil dont souhaitent se doter quelques administrateurs est évidente : il s'agit de pouvoir appliquer une alternative au blocage général, bête et méchant, lorsque le problème est circonscrit à un domaine en particulier. Dans un certain sens, le pouvoir des administrateurs s'en trouve presque réduit dans son effet. C'est intéressant et pragmatique donc, mais là aussi terriblement maladroit sur la forme. Je pense en particulier à Akeron qui semble avoir voulu passer en force pour imposer la légitimité de cette mesure. Mais légitime, elle ne l'est pas. Kelam et SM ont mis le doigt sur le gros problème de forme : il n'y a pas d'aval de la communauté pour cela alors que la possibilité d'une telle mesure ne figure pas dans les fonctions des administrateurs. SM a raison de souligner que, puisque les administrateurs n'ont pas d'outil technique pour appliquer un topic ban, ils n'ont aucune raison d'en décider de la pertinence ... Sauf si la commnauté donne cette autorisation. Il a été pète-sec (comme souvent), ce qui nuit à l'efficacité de son message, mais il avait raison sur le fond, et j'ai surtout eu le sentiment qu'il tendait exprès, justement, une perche énorme en parlant de la possibilité d'un sondage (qui serait — ou pas — dans les starting-blocks). Akeron ne l'a pas saisie, tant pis pour lui. Et tant pis pour Patrick Rogel qui s'est donc retrouvé intégralement bloqué, pas seulement sur les PàS.

Pour terminer, je formulerai tout de même une observation plus générale. Je ne crois donc pas que les administrateurs soient, dans leur ensemble, devenus des tyrans (il y en a peut-être deux ou trois qui ont la grosse tête mais ça n'a rien de nouveau ...). Mais il est vrai aussi qu'un certain nombre s'autorise plus d'audace dans les idées ou dans l'application de mesures. Je me demande si, paradoxalement, ce n'est pas un effet (pervers ? En tout cas paradoxal) de la mise en place de la procédure de contestation. On a pu considérer qu'elle pouvait conduire à inhiber, donc à paralyser, les administrateurs dans leur action. C'est parfois vrai mais il y a aussi eu la conséquence inverse : certains administrateurs, très clairement, se disent désormais qu'ils peuvent presque tout se permettre et que, si ça ne va pas, on n'aura qu'à les contester. "Conteste-moi si tu n'es pas content" est d'ailleurs devenu une réponse assez courante dès lors qu'une de leurs actions est critiquée. Et c'est peut-être surtout là que réside un possible risque de dérive ...

by Pierrot le Chroniqueur at June 07, 2014 07:28 AM

June 06, 2014

David Monniaux

Et gnagna erreurs dans les articles de Wikipédia

Un énième buzz sur les erreurs dans Wikipédia et les dangers de cette encyclopédie en ligne collaborative sans contrôle est sorti. Comme d'habitude, la presse française paraphrase sans trop de recul des articles américains.

Je me permets donc un billet puant d'élitisme (comme d'habitude).

Parmi les commentaires sous le billet de blog, un interlocuteur reprend des thèmes maintes fois ressassés :

Un vrai argumentaire se fonde sur des publications sérieuses, des encyclopédies. Notre professeur d’histoire au collège rigolait bien de la soi-disant omnipotence d’Internet. ... J’ai moi-même écrit des débilités sur des articles pointus de wikipedia, elles y sont toujours. Le Quid n’était pas rédigé par les camarades de science po, Dieu merci !

Première remarque : un vrai argumentaire se fonde sur des publications sérieuses, c'est-à-dire des traités spécialisés (pour faire pédant : des monographies) écrits par des universitaires spécialisés ou des articles de recherche publiés dans des revues ou compte-rendus de conférences validés par un comité éditorial; et encore, dans ce dernier cas, il faut souvent préférer les articles de revue qui résument l'état de l'art aux articles « sur le fil de la science » qui peuvent très bien proposer des résultats erronés (exagérés, mal interprétés, etc.). Personne ne fait reposer les arguments principaux d'un travail ayant une prétention de sérieux (je n'inclus pas ici les « exposés » de collège ou de lycée, qui sont sans enjeu réel) sur des articles d'encyclopédie grand public.

La consultation de toutes ces sources impose de toute façon un certain recul : par exemple, s'agissant d'articles ou d'ouvrages anciens, il faut savoir faire la part de ce qui est intemporel, de ce qui est améliorable, et de ce qui est (potentiellement) obsolète. Un théorème de mathématiques prouvé il y a 50 ans est encore valable, des considérations sur comment programmer efficacement l'algorithme dont la correction est prouvée par le théorème sont probablement largement dépassées..

En aucun cas un vrai argumentaire de niveau universitaire ne s'obtient par copie d'une encyclopédie grand public (du moins dans les disciplines que je connais, mais je suppose que c'est pareil chez les autres). J'ai déjà expliqué comment Universalis retarde de 40 ans sur certains sujets, ou comment Britannica confie la rédaction d'articles à des non spécialistes, avec âneries toutes les deux phrases. Je ne sais pas si la qualité est meilleure en histoire, mais pour ce que je peux en juger, c'est clairement insuffisant.

Enfin, je ne suis pas sûr que le « professeur de collège » soit la référence ultime en matière de rédaction universitaire. Malgré tout mon respect pour l'enseignement secondaire (je soupçonne que je ne pourrais jamais supporter les élèves trop longtemps), je relève que le CAPES est un concours très scolaire. Je ne peux pas m'exprimer sur l'ensemble des matières, mais pour certaines, on peut très bien l'avoir avec un niveau de connaissances moyen et sans avoir produit quoi que ce soit qui relève d'une recherche ou d'une réflexion un tant soit peu sérieuse.

Deuxième remarque : on ne sait pas qui rédigeait le Quid.

Troisième remarque : la principale source d'information du grand public, ce ne sont pas les encyclopédies et encore moins les traités spécialisés, ce sont la TV, les journaux et magazines grand public, et l'édition grand public. Le moins que l'on puisse dire, c'est que sur les sujets scientifiques, ce n'est souvent pas brillant (et des témoignages de professionnels de diverses branches me disent que c'est pareil dans d'autres domaines).

On va encore me taxer d'élitisme, mais il m'est arrivé plusieurs fois d'avoir des journalistes au bout du fil ou du mail et d'avoir une très claire sensation qu'ils ne savaient absolument pas de quoi ils parlaient et qu'ils ne faisaient que se paraphraser les uns les autres ou recopier des communiqués de presse en rajoutant des commentaires et jugements sans intérêt.

Quand un journaliste me contacte pour un sujet sur la comparaison entre la loi de Moore et l'évolution biologique, et que je me rends compte qu'il ne sait pas ce que c'est qu'une exponentielle, c'est-à-dire le sujet central de son article, j'ai un peu de mal à le prendre au sérieux (j'avoue que mon réflexe d'ex-bon-élève est que ça serait bien au moins qu'ils prennent quelqu'un avec le niveau bac scientifique pour traiter de sujets de sciences.) Quand une journaliste, qui plus est du Monde, me parle d'art et qu'elle ne semble pas comprendre qu'il y a un droit d'auteur sur l'art et qu'on ne peut pas prendre des photos de tableaux et les coller n'importe où, j'ai du mal à la prendre au sérieux.

Alors, quand on parle des dangers de s'informer sur les maladies sur Wikipédia, j'aimerais bien que l'on m'explique qui rédige les « informations » médicales que l'on trouve sur Doctissimo.fr, AuFeminin.com, et tutti quanti, ce y compris quand il ne s'agit pas de forums mais d'articles « officiels ».

Et pitié, pitié, pas encore les « une étude américaine ». Une étude, c'est des auteurs nommés, un titre, une revue ou un site officiel.

Quant à l'édition grand public, vu qu'un présentateur de météo à la TV peut publier un ouvrage sur le climat, une chanteuse un traité de médecine naturelle, un acteur de théâtre un ouvrage d'histoire, il faut admettre l'évidence : on publie ce qui se vend, pas ce qui a une quelconque valeur scientifique.

Donc voilà. Expliquer qu'il y a des erreurs dans Wikipédia (sans d'ailleurs se pencher sur la méthodologie de l'étude), ça n'a aucun sens si on ne compare pas aux autres sources accessibles au grand public.

PS On me signale le cas du journaliste et présentateur TV Franck Ferrand, qui après un DEA d'histoire a publié divers ouvrages d'histoire grand public, et que l'on invite dans les plateaux et journaux à égalité avec des historiens de carrière... Il est vrai que les commentaires expliquent

« Qui croire? Ce ne sont pas les titres qui donnent plus de poids à ces "experts". »

Cet exemple, comme d'autres, me démontre que les médias admettront que l'on puisse parler de n'importe quel sujet à condition d'être journaliste ou publié par un éditeur avec pignon sur rue (ce qui, rappelons-le, est une question commerciale et non scientifique).

Rappelons que le statut de journaliste professionnel (au sens de la « carte de presse ») est accessible sans condition de qualification ; le critère est de percevoir la majorité de ses revenus d'une activité de journalisme au sens large. Rappelons également que n'importe qui peut publier ou éditer un livre, à condition d'en avoir les moyens financiers et commerciaux.

by David Monniaux at June 06, 2014 06:26 PM

June 03, 2014

Pierrot le chroniqueur

Oui, Wikipédia est un mauvais docteur

Comme vous l'avez sûrement constaté, ami lecteur et Wikipédien (d'autant plus qu'on en a abondamment parlé sur le Bistro), une étude américaine, menée par le Journal de l'association américaine d'ostéopathie, a fait le buzz (comme l'on dit de nos jours) en proposant l'évaluation, par deux médecins, d'une sélection d'une dizaine d'articles de la Wikipédia anglophone consacrés au domaine médical. La conclusion de cette étude est sans appel : neuf articles sur dix sont, selon les éminents spécialistes qui se sont penchés dessus, entachés d'erreurs plus ou moins importantes. La presse, y compris française, s'est emparée du sujet pour asséner une nouvelle fois ce message si politiquement correct : Wikipédia n'est décidément pas fiable. Et il vaut mieux ne pas la consulter quand il s'agit de se renseigner sur des maladies ou des symptômes. Pour reprendre le titre, par exemple, du dernier numéro du Journal du dimanche : "Wikipédia est un mauvais docteur".

Si ce n'est que ça, je confirme : Wikipédia est un mauvais docteur. Déjà parce que ce n'est pas un docteur, ni même un site médical ou de consultations en ligne, mais un projet d'encyclopédie, généraliste qui plus est. L'on pourra alors m'objecter que cette pirouette n'atteint pas la validité de la critique : une encyclopédie doit être fiable et, si une étude démontre qu'elle ne l'est pas sur un sujet, c'est évidemment dommageable. Certes. Mais encore faut-il que la critique soit également fiable pour avoir un minimum de crédibilité et d'impact. Sur ce point, un certain nombre de commentaires peut être apporté, comme l'a bien expliqué mon collègue blogueur Alexander Doria dans son dernier billet. Je n'y reviendrai donc pas.

En admettant même la validité de fond — très possible, voire probable — du procès en fiabilité, une réponse doit y être apportée. Wikipédia n'a jamais prétendu se substituer à un médecin ou à une expertise médicale. Le projet n'est pas non plus responsable de l'éventuelle inconséquence d'un malade qui privilégierait l'auto-diagnostic forcément aléatoire, en se basant sur ce qu'il lit et en dépit de son manque de connaissances, à la nécessaire visite chez son médecin traitant. Et ce d'autant plus que, théorique et généraliste, l'encyclopédie n'a pas de possibilité de traiter un cas particulier, chaque patient étant unique, avec ses propres spécificités et, éventuellement, contre-indications. Wikipédia apporte des savoirs, non des réponses aux questions (elle n'est même pas faite pour le lecteur, en tout cas pas un lecteur en particulier). Pour faire un parallèle, son but n'est pas davantage de remplacer l'avocat ou le magistrat, ce qui ne l'empêche pas de traiter le droit comme n'importe quelle thématique encyclopédique. Avec une possibilité d'erreur et d'obsolescence naturelle et quantifiable statistiquement, qui est hélas inéluctable et inhérente à son fonctionnement et même à sa nature.

Il existe un outil, par ailleurs de plus en plus contesté ces derniers temps, où il y a effectivement des contributeurs qui apportent des réponses à des questions : c'est l'Oracle. Mais, justement, les interrogations portant sur le domaine médical se voient systématiquement rejetées sans réponse, et l'internaute est invité à se rendre à une consultation en bonne et due forme. Il y a même un bandeau dédié. On peut d'ailleurs s'interroger sur l'opportunité de l'apposer sur tout article médical. Pourquoi pas mais, encore une fois, les Wikipédiens ne sont pas responsables de l'imprudence de leurs lecteurs ...

À vrai dire, et en conclusion, le chiffre qui m'a le plus interpellé n'est pas vraiment celui qui a été le plus rapporté et amplifié par les médias (sans doute parce qu'il ne permet pas de porter une critique directe à Wikipédia, réelle ambition de la popularisation à visée marronnière de l'étude) : de l'aveu même du responsable de l'enquête scientifique, une bonne moitié au moins des médecins et des étudiants en médecine se base sur Wikipédia dans le cadre de leurs activités estudiantines ou professionnelles. En lieu et place des cours de leurs professeurs ou de leurs dictionnaires médicaux professionnels. Une tendance qui, finalement, va de pair avec l'évolution générale de la société, encline à utiliser Wikipédia comme étant sa première source d'informations. Il n'empêche que cette donnée-là, je la trouve personnellement bien plus inquiétante que le reste ... Il faudra que j'interroge mon médecin traitant sur le sujet, tiens.

by Pierrot le Chroniqueur at June 03, 2014 09:24 AM

June 02, 2014

CHWiki

Fête de l’Espoir 2014

Fin mai avait lieu la seizième édition de la Fête de l’Espoir. Oh tiens, aucun article sur Wikipédia au moment où j’écris ces lignes. Au fait, on écrit « Fête de l’espoir » ou « Fête de l’Espoir » ? Ca y est, Wikipédia en général, et la typographie en particulier ont contaminé mon esprit. Mais ce n’est pas le sujet…

Je m’y suis rendu pour faire quelques photos d’ambiance, lors d’un après-midi très ensoleillé. Comme il n’y avait rien sur Commons, j’ai pris quelques clichés, on ne sait jamais, ça pourra servir un jour. Et on ne pourra pas dire qu’il pleuvait « comme d’habitude pour la Fête de l’Espoir » (ou « espoir » ? rho zut)

 

Aperçu de la Fête de l'Espoir 2014 à Genève

 

Ah oui tiens, et on croise aussi des artistes venus jouer au foot !

Bouge de là ! (air connu)

Bouge de là ! (air connu)

 

Comme de coutume, la catégorie Commons qui va bien !


by Erdrokan at June 02, 2014 07:46 PM

June 01, 2014

Wikitrekk

Erreurs médicales sur Wikipédia : un effet de boomerang ?

Depuis quelques jours, la presse française parle beaucoup d'une nouvelle étude américaine sur la fiabilité de Wikipédia. Le sujet est grave et le constat sans appel : sur 10 articles consacrés à des problèmes de santé majeurs, 9 sont entachés d'erreur. Or, médecins et patients se réfèrent fréquemment à Wikipédia : l'encyclopédie participative nuirait-elle à la santé publique? Ces conclusions

by Alexander Doria (noreply@blogger.com) at June 01, 2014 11:19 PM

Les échos d'en bas

Épisode 22 – Se soigner grâce à Wikipédia

Wikipédia en français compte 1 511 048 articles, 17 255 contributeurs actifs et 71 administrateurs actifs. Brèves du bistro Lundi. Et si les PàS difficiles étaient closes par les admins, suggère Azurfrog ■ Citation : Je crains que les articles culturels ne relèvent essentiellement du blog collectif. Mercredi. Votre médecin est plus fiable que Wikipédia, qui l’eut cru ? Vendredi. Le […]

by Frakir at June 01, 2014 12:06 PM

May 31, 2014

Pierrot le chroniqueur

May 27, 2014

Wikimédia France

Emménagement dans le quartier du Sentier

Wikimédia France a déménagé la semaine dernière !

En effet les deux pièces situées près de Gare de Lyon devenaient trop exiguës pour accueillir une équipe de neuf personnes. Nous pensions ne pas avoir trop d’affaires mais en réalité…

(Photos par Ania Szyszka)

Finalement, nous avons réussi à tout vider dans la convivialité. Des meubles vont arriver la semaine prochaine, ce qui va nous permettre de finir d’emménager.

Et c’est avec grand plaisir que vous pourrez venir observer le résultat lors de l’inauguration du 14 juin de 10 h à 18 h.

Si vous n’êtes pas disponible ce jour-là, n’hésitez pas à nous rendre visite à un autre moment ! En effet, une salle a été aménagée spécialement pour les bénévoles.

À très bientôt donc,

Nathalie

 

by Nathalie Martin at May 27, 2014 12:00 PM

Pierrot le chroniqueur

Exclusif : Wikipédia accusée d'avoir provoqué une crise au Parisien

Selon les informations de notre stagiaire médias, une très grave crise interne couve actuellement au sein de la rédaction du journal Le Parisien. La rédactrice en chef Isabelle Spaak aurait été particulièrement outrée par une indélicatesse de sa rédaction, qui lui a souhaité son anniversaire à la mauvaise date et en la rajeunissant de cinq ans alors qu'elle se félicite d'être une femme d'âge mur dirigeant des hommes. Des mesures de licenciement pour faute grave seraient sur le point d'être engagées.

Sous le choc, les journalistes coupables ne peuvent que déplorer les dégâts. "Nous avons pourtant tout vérifié, comme s'il s'agissait d'une enquête, avec tout notre sérieux habituel", déplore l'un d'eux, tandis que l'un de ses collègues renchérissait : "ouais voilà, nous sommes allé sur Wikipédia quoi. Apparemment, ce n'est pas la bonne date, je ne comprends pas comment ça se fait ! Et maintenant on va être virés !"

Remontée, la société des rédacteurs du Parisien a décidé de porter plainte contre la Wikimedia Foundation, exigeant que toute la lumière soit faite sur cette affaire. La fondation se refuse pour l'heure à tout commentaire. "Je commence quand même à m'interroger sur le sérieux de Wikipédia, c'est comme si tout le monde pouvait la modifier", glisse en réclamant l'anonymat l'un des stagiaires du journal. "On avait déjà eu des problèmes d'âge avec Arielle Dombasle à cause d'une erreur de Wikipédia. Je trouve que ça commence à bien faire !" 

by Pierrot le Gorafieur at May 27, 2014 09:33 AM

May 25, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 21 – Buzz

Wikipédia en français compte 1 508 604 articles, 17 072 contributeurs actifs et 74 administrateurs actifs. Brèves du bistro Mardi. Polémiques dans la presse : Camille Lepage privée de fiche Wikipédia ? Mercredi. Citation : on a laissé s’incruster tout un tas de types qui détestent Wikipédia en général et les sujets d’actualité en particulier. Jeudi. Face à la pénurie […]

by Frakir at May 25, 2014 08:53 PM

May 23, 2014

Pierrot le chroniqueur

Quand Wikipédia a (injustement) mauvaise presse

Comme d'habitude, il s'en est trouvé pour le créer immédiatement, cet article d'actualité. Et comme d'habitude, celui-ci a eu droit à une PàS immédiate. Comme d'habitude, la mise en PàS a été critiquée par certains parce que jugée trop rapide. Et comme d'habitude, "certains" ont feint d'oublier qu'il n'y a jamais de conséquence sans cause. Comme d'habitude, inclusionistes et suppressionistes se sont écharpés. Et comme d'habitude, les premiers ont, un peu plus que les seconds, expliqué que Wikipédia, c'est eux et pas l'Autre.

Cet article, vous l'aurez deviné ami lecteur, c'est celui consacré à la photojournaliste tragiquement décédée la semaine dernière, Camille Lepage. Mais il y a eu un peu plus que d'habitude, cette fois-ci : c'est l'intervention d'une petite partie de la presse qui, sans doute en mal de sujets et même de marronniers (qu'ils aillent donc faire un tour sur notre Bistro), s'est emparée de l'affaire, y voyant une "polémique". Autrement dit, et le parti-pris est évident, envisager simplement la suppression de la page tiendrait du scandale potentiel. Ou de la froideur d'une orange mécanique. C'est au choix. Bon, il faudrait, je le concède, relativiser la portée de cette indignation face au "scandale" : seuls le journal Ouest France et France 3 Pays de la Loire se sont en réalité penchés sur la PàS. Et il semble peu probable que Le Canard enchaîné ou Mediapart la relaient un jour ou l'autre ...

Par contre, il y a encore une autre habitude qui s'est hélas confirmée : c'est celle de l'indigence de nos scribouillards nationaux (les exceptions sont rares) dès qu'il leur prend l'envie de parler de Wikipédia. J'ai déjà maintes fois évoqué le sujet de manière théorique, il est donc inutile d'y revenir. Je me contenterai, pour ce cas précis, de deux observations : 

  • La première, un grand classique (encore vu récemment dans l'ouvrage critique de Daniel Ichbiah), est la propension du journaliste à voir des administrateurs partout. Une erreur très révélatrice de l'incompréhension persistante, pour le quidam, du principe de contribution égalitaire et collective qui préside à Wikipédia. Figé dans un schéma traditionnel de pensée, aussi bien en ce qui concerne la conception théorique d'une encyclopédie que le fonctionnement classique d'un site web, le journaliste va spontanément et inconsciemment (sans chercher à vérifier, ce qui est un peu gênant dans la profession) considérer qu'un participant enregistré au projet est forcément plus haut dans la hiérarchie. Et aboutir au paradigme : contributeur avec un pseudonyme et connaissant les arcanes de Wikipédia = administrateur. D'office.
  • La seconde remarque porte sur les accusations (voilées ou non) d'indécence, et même de "cruauté", portées à l'encontre de Wikipédia pour cette procédure de suppression. Bon, à la décharge des intéressés, certains contributeurs se sont aussi laissés aller à de telles considérations dans l'expression de leur avis ... Mais, là encore, l'essence d'une telle critique témoigne d'une grande incompréhension de ce qu'est le projet. Il suffit de rappeler ce qui est fondamental, et en une phrase : Wikipédia est un projet d'encyclopédie neutre. Ce qui veut dire qu'elle se rédige (froidement) sur la base de sources (devant avoir une qualité suffisante) et en fonction de critères permettant de garantir ce qui est encyclopédique ou non. Sa neutralité l'oblige à n'avoir aucun affect : les émotions n'ont pas à entrer en ligne de compte. 

De toute façon, l'indécence est justement une question de point de vue. Camille Lepage, je vous parie toute ma fortune, n'aurait toujours pas d'article si elle n'était pas tragiquement décédée. Et elle serait toujours inconnue du grand public, aussi. N'y a-t-il pas, en premier lieu, une certaine forme d'indécence à ne louer cette femme et la qualité de son travail, et plus simplement à ne parler d'elle, qu'aujourd'hui ? C'est juste une question comme ça ...

by Pierrot le Chroniqueur at May 23, 2014 08:49 AM

May 22, 2014

Wikimédia France

Lauréats du concours Sémanticpédia

Le projet Sémanticpédia, plateforme de collaboration entre le ministère de la Culture et de la Communication, Inria et Wikimédia France, a pour but de réaliser des programmes de recherche et développement appliqués à des corpus ou des projets collaboratifs culturels, utilisant des données extraites des projets de Wikimédia.

Dans le cadre de ce projet, un concours a été organisé sous la forme d’appel à projets. Une douzaine de personnes y ont répondu en proposant des projets à caractère innovant.

Trois lauréats ont été récompensés lors de la soirée de remise des prix du concours Sémanticpédia, mardi 29 avril 2014. Le jury du concours, composé de représentants de l’association Wikimédia France, du ministère de la Culture et de la Communication et d’Inria, a remis trois prix d’une valeur respective de 3 000 euros :

  • au projet Atlasmuseum de Virginie Pringuet et Magali Guyou, pour la catégorie « création d’outils pour Wikipédia » : http://www.publicartmuseum.net/
  • au projet CROTOS de Benoît Deshayes, pour la catégorie « valorisation de données culturelles et linguistiques » : http://www.zone47.com/crotos/
  • au projet Musées en France de Gautier Poupeau et Julien Homo, pour la catégorie « réutilisation et diffusion de ressources Wikipédia » : http://labs.antidot.net/museesdefrance/
Gautier Poupeau, projet Musées en France

Gautier Poupeau et Julien Homo, projet Musées en France

 

Virginie Pringuet, projet Atlasmuseum

Virginie Pringuet et Magali Guyou, projet Atlasmuseum

 

Benoît Deshayes, projet CROTOS

Benoît Deshayes, projet CROTOS

by Mathieu Denel at May 22, 2014 12:43 PM

May 20, 2014

Pierrot le chroniqueur

Vous êtes universitaire ? Wikipédia est intéressée

J'ai lu avec grand intérêt le billet sur Framablog reprenant, en le traduisant, un article de l'historien Stephen W. Campbell, paru dans la dernière édition de la revue Perspectives on History, de l'American Historical Association. Je vous le conseille : il se trouve ici.

Je ne vais pas le commenter plus avant : il se suffit à lui-même. Surtout que j'ai déjà abordé ces thématiques plusieurs fois, et ce témoignage, tout comme les préconisations de l'auteur, recoupe essentiellement ce que j'ai déjà pu dire. J'en profite donc simplement pour rappeler ce billet-là, ainsi que celui-ci.

by Pierrot le Chroniqueur at May 20, 2014 08:39 AM

May 19, 2014

Orikrin1998

May 18, 2014

Les échos d'en bas

Épisode 20 – Trop injuste

Wikipédia en français compte 1 506 323 articles, 16 773 contributeurs actifs et 72 administrateurs actifs. Brèves du bistro Lundi. Eurovision : “No interviews. Except for Wikipedia!” (résultat). Mardi. « ajoutez alors une pincée de chlorure de sodium dans votre préparation »  Vendredi. Patrouille RC : Assigned mission : search and destroy ■ Concours de wiki-maintenance : le gagnant est Julien1978 avec plus de […]

by Frakir at May 18, 2014 07:10 PM

May 16, 2014

Pierrot le chroniqueur

Wikipédia : actualisation de la liste de suivi [par Aratal]

Suite à cette question posée par Kormin sur le Bistro du 3 janvier dernier, et vu que cela peut s’avérer utile à tout un tas d'autres pages, voici la marche à suivre pour que la liste de suivi s'actualise de manière automatique.

 

Principe général

Les pages de Wikipédia ne communiquent pas avec le serveur : il n'y pas d'auto-refresh comme pour Twitter par exemple. Pour la technique cela n'a pas l'air compliqué, il faut juste que la page web utilisée contienne un code du genre <code> <meta http-equiv="refresh" content="5" > </code>. Seulement voilà, nous, pauvres Wikipédiens lambdas, n'avons pas la main sur les pages qui nous sont envoyées par les serveurs de la Wikimedia Foundation (Bon là, je dis peut-être une connerie...) ; il faut donc modifier la page web de notre côté afin d'ajouter le code magique qui va rafraîchir la page selon un intervalle kinouvabien !

Il est probable que l'on puisse le faire avec du JavaScript (Vous savez, le fameux Projet JavaScript), mais moi je ne connais pas ce langage. Il me faut donc un truc tout fait que j'ai juste à paramétrer comme il me siéra. Et ça existe déjà et cela se nomme Greasemonkey ! Initialement fait pour Firefox, ces petits bidules ont été adaptés à tous les (ahem) "grands" navigateurs (ou browsers, fureteurs, butineurs, brouteurs, arpenteurs, fouineurs, explorateurs, navigateurs Internet, voire même logiciels de navigation, c'est comme vous voulez !)

 

Firefox 

Pour pouvoir utiliser les scripts, il faut installer une extension répondant au doux nom de Greasemonkey (\o/). Normal : à la base c'est fait pour Firefox (Je l'ai déjà dit ! Suis un peu bon sang !). Tu la trouveras ici. Il faut l'ajouter à Firefox (le gros bouton vert !), ensuite il faut redémarrer le navigateur. Et là maintenant tu as une petite tête de singe (mais pas toi ! Dans le navigateur) qui est apparue au bout de la barre d'adresse (petite astuce : le fait de cliquer sur la tête active/désactive l'extension).

Ensuite, il faut aller récupérer les scripts sur ce site. Comme je suis un mec relativement sympa, je te file le lien kivabien. Hop tu cliques sur "Install" (le bouton verdâtre en haut a droite). C'est bon, c'est installé ! 

Étape suivante : va sur l'onglet avec ta liste de suivi et ajoute <code> ?sec=XX </code> à la fin de l'URL (où XX, représente un nombre de secondes, partons sur 60). Ce qui devient :

<code> https://fr.wikipedia.org/wiki/Sp%C3%A9cial:Liste_de_suivi?sec=60 </code>.

Attention, cependant, si tu as des paramètres déjà présents dans ton URL, tu dois ajouter <code> &sec=60 </code>. Par exemple, si je masque mes propres contributions dans ma liste de suivi, cela donnera :

<code> https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sp%C3%A9cial:Liste_de_suivi&hideOwn=1&sec=60 </code>.

L'idée étant que la liste des paramètres commence par un ? et que les suivants se séparent par un &.

Et voilà, c'est fini. Te voilà le roi du pétrole (enfin, non, faut pas déconner non plus !).

 

Google Chrome

Bon, pour Chrome, le principe est le même. Installation d'une extension, puis import du script, et, enfin, configuration du bouzin. L'extension se trouve ici. Pour le script, c'est le même donc tu relis ce qui est écrit au-dessus, et roule ma poule (et, pour la maigre configuration à faire, c'est pareil hein ! Mais tu l'avais deviné...).

 

Opera

A priori, c'est possible mais j'ai la flemme de le faire, et puis bon, t'es grand, tu cherches un peu (Allez, au hasard ici).

 

Internet Explorer

Alors là, non, ça va pas être possible. Peut-être avec IE7Pro mais sans moi, merci !

 

Safari

Non, mais, tu le fais exprès : j'ai dit que ça n'allait pas être possible, n’insiste pas !

 

Conclusion

Et voilà ! La page concernée se recharge toute les XX secondes, tu peut donc soulager ta touche F5 !

Je me demande quand même si tout cela ne serait pas réalisable avec un bout de code JS (le même que le script ?) que l'on pourrait importer dans WIkipédia. Si un membre du projet JavaScript passe par là...

by Aratal at May 16, 2014 08:29 AM

May 15, 2014

Wikimédia France

Cabale lyonnaise: en route pour la diffusion libre de contenus

<style type="text/css"></style> <style type="text/css"></style>

Le 25 et 26 avril dernier, Nathalie Martin et Pierre-Antoine Le Page ont pu rencontrer certains des contributeurs Lyonnais. Cette visite programmée de longue date a permis de faire connaissance, mais aussi de réaliser un état des lieux des projets existants et d’échanger sur des idées pour la suite.

Depuis 2011, des groupes de contributeurs se retrouvent régulièrement à Lyon. Que ce soit pour représenter l’association lors des Journées du logiciel libre ou pour former jeunes et moins jeunes à la contribution sur Wikipédia, les bénévoles lyonnais s’investissent pour la diffusion de la connaissance libre. Le vendredi soir, une quinzaine de personnes, membres ou non de l’association, étaient présentes.

.

Rencontre  avec la Cabale de la quenelle à Lyon

Rencontre avec la Cabale de la quenelle à Lyon

<style type="text/css"></style> <style type="text/css"></style>

Qu’ils soient contributeurs sur Wikipédia ou plus actifs dans les autres domaines de la vie de l’association, les Lyonnais sont plein d’idées pour développer des partenariats en région Rhône Alpes. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si le chargé de communication du musée des Beaux Arts de la ville était présent à cette rencontre…

Il n’en fallait pas moins à la cabale locale. Le lendemain est aussitôt consacré à une visite et un repérage du musée sous les conseils et explications avisés d’une médiatrice culturelle. De Pablo Picasso à Alexej von Jawlensky en passant par Georges Braque, les chefs d’œuvre furent présentés avec passion. Pendant que certains se concentraient sur la prise de photo en haute définition afin d’enrichir les contenus sur Wikimédia Commons, d’autres retournaient admirer les tableaux particulièrement remarquables.

Un rendez-vous a été pris pour l’organisation d’un éditathon pour les écrivains, séquence prise de vue des plus belles pièces pour les photographes et toute autre idée des membres du groupe local pour mettre en valeur ces collections dans le but, bien sûr, de téléverser toujours plus de contenus libres et d’alimenter la connaissance pour tous.

Photo de Jitrixis
Travail personnel – CC BY-SA 3.0

by Anne-Laure Prévost at May 15, 2014 09:21 AM

May 14, 2014

CHWiki

“Cracking Wikipedia”… ou pas.

Depuis quelques jours, une vidéo intitulée “Cracking Wikipedia” tourne sur les réseaux sociaux, et provoque des réactions allant du “génie” à la consternation. Publiée sur un compte Youtube (Pirelli Brasil) qui a toutes les apparences d’un compte officiel fin avril et reprise par Ads of the world, cette vidéo prétend avoir trouvé le moyen idéal pour contourner l’absence de publicité sur Wikipédia et faire de la publicité à 0 coût. Je vous laisse admirer cette vidéo ici.

Le commentaire nous informe que Pirelli a utilisé les images de son stock de photos pour remplacer les photos utilisées sur différents articles de Wikipédia par les siennes, où figure en bonne place le logo de la marque.  On nous annonce “Hundreds of articles improved with Pirelli Copyright images” et “More than 250 images uploaded to the platform”, avec plus de 2 millions d’utlisateurs touchés. Wow. Ca c’est une belle opération. Le problème, c’est que ça n’est jamais arrivé.

Comme annoncé sur le Signpost de la Wikipédia anglophone, personne n’a pu trouver de traces de ces modifications dans les articles, et une fois contacté, Pirelli Brasil a supprimé la vidéo de son compte Youtube…

Le seul moment qui pourrait nous porter à croire que cette opération a vraiment eu lieu est cette copie d’écran, vers 1:47 dans la vidéo :

Pirelli claim

Et voici une copie d’écran de la vraie image sur la Wikipédia en portugais :

Pirelli real

Vous remarquerez que j’ai entouré les chiffres en bas. Ils sont identiques. Quelle est la probabilité que l’image importée par Pirelli fasse la même taille que l’image d’origine ? Pourquoi Pirelli aurait-il écrasé une autre image ? Comme vous pouvez le voir dans les copies d’écrans qui suivent, ce fichier n’a jamais été écrasé sur Wikimedia Commons, et il n’y a jamais eu d’import local sur la Wikipédia en portugais

Pirelli history pt

Pirelli log pt

Pirelli history

Pirelli deletion log

En résumé, toute cette histoire est un bon gros fake marketing. Quel était le but de Pirelli ? Le buzz ? Un piège pour ses concurrents ? Je n’en sais rien mais moi aussi, je sais utiliser Paint et “cracker Wikipedia”:

Pirelli hacked

Les liens pour vérifier vous-mêmes:


by Clément at May 14, 2014 11:25 AM

Wikimédia France

La NCO participe à l’amélioration de la Wikipédia en breton

Maintenance de la Wikipédia en breton le 30 avril 2014
Les dix ans de la Wikipédia en breton, qui compte plus de 49 000 articles, approchent à grand pas. À cette occasion, la NCO − groupe de wikimédiens qui se réunit toutes les semaines à Rennes − a organisé le mercredi 30 avril une soirée de contribution et d’amélioration.

Onze personnes d’horizons divers − wikipédiens confirmés ou non, bretonnants ou non − se sont réparti le travail avec pour objectif d’améliorer le projet. En effet, la Wikipédia en breton avait pris du retard sur les projets plus dynamiques et nécessitait une remise à niveau pour faciliter l’arrivée de nouveaux contributeurs. Après une courte phase d’analyse et de préparation, la NCO a mené des actions de maintenance et d’organisation des articles, de traduction de pages d’aide et de l’interface ou encore de codage de modèles. Au total, plus de 200 modifications ont été apportées.

Au terme d’une soirée conviviale, un important travail a été effectué, mais il reste des axes d’amélioration pour continuer sur cette lancée.

Si vous êtes intéressé(e), un atelier de découverte de Wikipédia en breton pour le grand public aura lieu le vendredi 20 juin à 12 h 30 à la Cantine numérique rennaise : http://www.lacantine-rennes.net/events/wikipedia-langue-bretonne/.

E brezhoneg

Dek vloaz vo ar Wikipedia brezhonek a-benn nebeut hag ouzhpenn 49 000 pennad zo dija enni. Aozet ez eus bet gant an NCO − ur strollad wikipediourien a n’em vod bep sizhun e Roazhon − un nozvezh kenlabour ha gwellaat an houlleziadur e brezhoneg d’ar Merc’her 30 a viz Ebrel.

Unnek den a bep seurt − wikipediourien gant kalz skiant prenet pe get, brezhonegerien pe get − o deus labouret asambles. Ar pal oa gwellaat ar raktres. Kalz a draoù disheñvel a oa d’ober : kempenn ha renkañ ar pennadoù pe c’hoazh treiñ pajennoù skoazell dre sevel patromoù. Ouzhpenn 200 kemm a zo bet graet en holl.

Ur pezh labour a zo bet kaset da-benn e-kerzh un nozvezh blijus. Ur bern traoù a chom da wellaat evel-just.

Mard oc’h dedennet, ur stal digor d’an holl evit dizoloiñ ar Wikipedia e brezhoneg a vo aozet d’ar Gwener 20 a viz Even da 12e30 e Kantin niverel Roazhon : http://www.lacantine-rennes.net/events/wikipedia-langue-bretonne/.

In English

One month from now will be the 10 years anniversary of the Breton-language Wikipedia; it counts more than 49,000 articles today. On Wednesday 30 April, the NCO − a group of Wikipedians who meets every week in Rennes − organised an editing and improving evening.

The work was shared between eleven people with various backgrounds − skilled wikipedians or not, Breton speakers or not − aiming at improving the project. Indeed the Breton-language Wikipedia was late on the more dynamical projects and needed an update to facilitate the incoming of new editors. After a short introduction for analysing the situation and preparing the work the NCO worked on maintenance and organisation of the articles, translation of help pages and interface, and making of templates. More than 200 edits were made.

At the end of this fun evening an important work was done, but there are still ways to continue in this direction.

If you are interested, an introductory workshop centered on the Breton-language Wikipedia targeting the general public will take place on Friday 20 June in the Cantine numérique rennaise: http://www.lacantine-rennes.net/events/wikipedia-langue-bretonne/.

by Seb35 at May 14, 2014 09:30 AM

May 13, 2014

User:Letartean

Mise en abyme

Dans ce billet, j’aimerais publier ma réponse à la réponse d’Éliane Daphy au sujet de mon billet publié dans le présent blog. J’ai envoyé ce texte en commentaire à son article mais j’aimerais qu’il soit disponible pour mes lecteurs et … Lire la suite

by letartean at May 13, 2014 05:18 PM