September 07, 2018

Demain samedi 7 septembre, ça fera tout juste une semaine que la huitième édition du concours Wiki Loves Monuments a débuté. Chaque année, ce sont des bénévoles qui donnent de leur temps pour s’assurer que les images soumises dans le cadre du concours sont bien éligibles. Pendant ce travail de tri, des découvertes se font au jour le jour, voilà une sélection des photos qui ont particulièrement attirées l’attention des volontaires pour cette première semaine de compétition.

 

Abbatiale de l’abbaye de Chaalis par Anne Jea CC-By-SA 4.0

En bonus, une sélection des plus beaux châteaux pris en photo par Krzysztof Golik pour cette année 2018.

 

 

A ce moment du concours, près de 40% des photographes de cette huitième édition de Wiki Loves Monuments contribuent pour la première fois sur Wikimedia Commons. Comme eux, vous aussi participez au plus grand concours photo du genre au monde et aidez à améliorer Wikipédia !

→ Verser mes photos

 

L’article Une semaine et déjà plus de 1900 photos est apparu en premier sur Wiki Loves Monuments France.

September 03, 2018

Depuis le 1er septembre, le concours international annuel de photos de Wiki Loves Monuments est lancé pour collecter des images afin d’illustrer des articles de la plus grande encyclopédie en ligne qu’est Wikipedia. Cette année, la compétition a lieu dans  51 pays du monde. Le jury de chaque pays participant sélectionne les dix meilleures photos de la scène nationale qui participeront à la compétition internationale.


Wiki Loves Monuments , le concours annuel de photographie du mouvement Wikimedia, se déroule tout au long du mois de septembre. Petits et grands, vous avez jusqu’au 30 septembre pour participer. Les règles sont simples, tout ce que vous avez à faire est de vous connecter ou de vous faire un compte sur Wikimedia Commons, de prendre une photo originale d’un bâtiment répertorié dans la base Mérimé du Ministère de la Culture, et de l’importer sur Wikimedia Commons en utilisant cet assistant.  Vous pouvez utiliser cette carte interactive pour trouver et importer les monuments les plus proches de chez vous. En plus des prix nationaux et internationaux, il y a des nouveautés pour cette édition 2018 !

Des monuments historiques mais pas que

Depuis le début de la participation française au projet, 77 % des monuments historiques ont été photographiés et versés sur Wikimédia Commons. Cette sauvegarde du patrimoine, valorisée en partie sur Wikipédia, dépasse cette année le cadre des monuments historiques pour s’ouvrir à l’inventaire général du patrimoine culturel de la base Mérimée qui comptait en 2005 environ 147 000 fiches (contre 42 000 fiches pour les monuments historiques). Si un certain nombre des monuments historiques sont déjà bien connus du public, il s’agit en revanche d’une opportunité d’implication citoyenne et de valorisation pour ces autres éléments du patrimoine qui se font plus discrets.

Wiki Loves Monuments à l’UNESCO

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine (JEP), l’équipe d’organisation du concours et les salariés de Wikimédia France animeront un stand dédié au plus grand concours photo du monde au siège de l’UNESCO Paris à l’occasion du #UNESCOHeritageLAB. Pour la première fois après 70 ans d’engagement pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine de l’humanité, l’UNESCO ouvre ses portes au grand public. À travers plus de 20 projets et startup réunis pour ces deux jours, l’UNESCO propose à chacun de prendre la mesure de la révolution en cours dans notre façon de valoriser, accéder, préserver et restaurer le patrimoine.

L’objectif de cette initiative est de faire se rencontrer le public des JEP, en particulier les 15-30 ans, et les porteurs de projets innovants au service du patrimoine, de sa valorisation, de son accès, de sa préservation ou de sa restauration.

Pour l’occasion et grâce à notre sponsor Cheerz les visiteurs pourront se prendre en photo devant un mur complet des images lauréates des précédentes éditions françaises et internationales. Ces photos seront par la suite diffusées sur les réseaux sociaux avec les hashtags #WikiLovesUNESCO et #WikiLovesMonuments afin de diffuser au maximum ce projet photographique d’exception qu’est Wiki Loves Monuments.

Prix ​​spécial photo européenne

Dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel 2018 un prix spécial sera consacré au patrimoine européen. Le Comité national allemand pour la protection des monuments a mis à la disposition de Wikimedia Allemagne des prix spéciaux pour le patrimoine européen .

La sélection des trois photos gagnantes se fera au niveau international parmi les photographies soumises au niveau national des différents pays européens participants à la fin de l’année.  Chaque pays sélectionne 10 photos à envoyer à l’équipe internationale pour le prix international et en parallèle elle sélectionnera 3 gagnants parmi les photos prises dans des pays européens.

Médaille d'or icon.svg 1000 €
Médaille d'argent icon.svg 700 €
Bronze médaille icon.svg 300 €

Née en 2010 aux Pays-Bas, cette initiative vise à encourager les internautes du monde entier à photographier les monuments historiques et de verser ensuite les clichés sur Wikimédia Commons, en optant pour une licence permettant leur libre diffusion et utilisation. En 2017, ce sont 245 445 photographies de plus de 50 pays qui ont participé au concours, dont 9 457 en France.

L’article Du nouveau en 2018 est apparu en premier sur Wiki Loves Monuments France.

September 01, 2018

Message de Simon Villeneuve,

Chères lectrices, Chers lecteurs,

Les Regards sur l'actualité de la Wikimedia (RAW) fêtent la publication de leur 200e numéro. Pour l'occasion, nous vous proposons un Courrier du lectorat, une section dédiée au courrier des lectrices et des lecteurs. En plus de donner un espace aux personnes désirant s'exprimer de manière occasionnelle sur un aspect particulier de l'écosystème Wikimedia, cette section remplacera le système antérieur de commentaires.

N'hésitez pas à vous y rendre et y écrire un petit quelque chose !


Message de Cantons-de-l'Est,

Je tenais à souligner ce passage et, cet été, j'ai trop peu suivi les actualités de la Wikimedia. Pour me faire pardonner, j'ai ajouté des informations jusqu'à ce que l'infolettre actuelle pèse au moins 50 ko en wikitexte. J'espère que vous y trouverez quelques pépites.

Selon mes archives personnelles ;-), cette aventure a officiellement commencé le 3 juillet 2011 ; l'infolettre a donc plus de sept ans. Je voulais insérer des brèves qui m'ont marqué pendant ces années, mais après avoir parcouru moins d'une quinzaine de parutions, j'avais déjà trop de matériel à présenter. Je vous propose plutôt de plonger dans le passé en parcourant au hasard des parutions antérieures (elles sont toutes gratuites :-).

Bonnes lectures !


Brèves

L'oiseau Siuru est mentionné dans le conte estonien Kalevipoeg. Cette œuvre du musée d'art de Tartu est élevée dans le domaine public.

Musée virtuel estonien — La Wikipédia en estonien a créé en partenariat avec des musées de l'Estonie un musée virtuel d’œuvres d'arts. L'ensemble des musées estoniens détient près de neuf millions d’artefacts, mais n'en expose que 3,5 %. Cette situation n'est pas exclusive à l'Estonie. C'est en 2017 que la communauté wikipédienne approche les musées estoniens. Le premier à répondre positivement, le musée d'art de Tartu, est le deuxième plus important du pays. Cette collaboration mène à l'exposition d’œuvres dans l’Europeana 1914–1918 project. Par la suite, un autre musée se joint au programme, ce qui permet de mettre en ligne l'exposition virtuelle The decisive years prior to Independence: Moments from the Estonian art of 1914–18, qui comprend 46 œuvres. Malgré le succès de ces deux projets, les musées estoniens, comme beaucoup d'autres musées, n'ont pas de culture de création d'expositions virtuelles, même si des bénévoles sont prêts à aider.

Quelques œuvres parmi d'autres du musée d'art de Tartu dont la reproduction est autorisée

L'Estonien qui parle au nom de la communauté wikipédienne imagine un futur où les musées participeront régulièrement et abondamment à la diffusion libre de leurs œuvres. À ce moment, la communauté wikimédienne sera un collaborateur de choix, mais aura-t-elle les ressources nécessaires pour rendre justice à toutes ces œuvres ? [1]

Transparence de la WMF — La Wikimedia Foundation a publié son neuvième rapport de transparence en juillet 2018, qui porte sur les six mois précédents (donc, de janvier à juin 2018 inclusivement). Voici quelques aspects qu'elle met en avant. Elle a reçu 388 demandes de suppressions ou de modifications. Elle n'a apporté aucune modification ou suppression, mais a conseillé de travailler en accord avec les communautés concernées. Elle a reçu 12 demandes en lien avec la DMCA ; elle a agi dans deux dossiers. Elle a reçu 23 demandes d'informations sur des contributeurs ; elle a transmis des informations de nature privée dans le cas de deux demandes. [2]

Plus de censure, plus d'informations recherchées — Selon une étude, les Chinois qui lisent régulièrement des informations censurées par les autorités chinoises recherchent des méthodes pour contourner le Grand Firewall de Chine. Ils seraient des millions à maintenir des réseaux privés virtuels (VPN) pour parvenir à leurs fins. L'un de leurs sites « clandestins » préférés ? La Wikipédia en anglais. [3]

Pas une encyclopédie — Selon une étude qui a comparé les encyclopédies imprimées et l'encyclopédie libre, « [...] Wikipedia ne correspond pas conceptuellement à une encyclopédie, sauf dans les cas où les gens l'utilisent pour des recherches ponctuelles. Dans le monde des médias numériques, Wikipédia n'a pas le même statut que l'encyclopédie dans le monde de la presse écrite. »[trad 1] [4]

L'avenir de la Connaissance — « Imaginez un avenir où Wikidata fournit des informations non seulement aux infobox (bien que ce soit un sujet délicat) mais aussi aux vieux et ennuyeux Wikipédia eux-mêmes. Oubliez les liens rouges : chaque nom de texte brut dans l'ensemble du projet peut être relié à son numéro Q. Grâce à l'intelligence artificielle et à l'apprentissage automatique, des concepts entiers peuvent être rapidement reliés d'une manière qui exigeait autrefois de nombreuses vies. [...] Actuellement, Wikipédia est ce qui se rapproche le plus de la "somme de toutes les connaissances humaines", mais à l'avenir, ce ne sera peut-être que l'interface utilisateur par défaut. Aujourd'hui plus que jamais, la véritable action se passe dans les coulisses. »[trad 2] [5]

Prenez du bon temps auprès de Beethoven, écoutez cette sonate pour violon de sept minutes.

RIP, Beethoven ! — Est-ce que Beethoven (1770-1827) pourrait vous adresser un message lié à son copyright ? C'est l'expérience qu'a vécu un professeur allemand en 2018. Il explique qu'en Allemagne, tout enregistrement musical publié avant 1963 est élevé dans le domaine public à la condition que le compositeur soit décédé depuis 70 ans à ce moment-là.
Dans le but d'enrichir ses cours sur la théorie musicale et en tant qu'écrivain sur la musique, il souhaite partager librement ses connaissances. Il a numérisé les enregistrements qu'il possède, tout comme ceux de son employeur. Ces enregistrements ont été par la suite publiés sur Open Educational Resources zur Musik, un site qui publie uniquement des médias dans le domaine public. Il a versé ensuite une vidéo sur YouTube pour promouvoir le site. Dans celle-ci, les visiteurs peuvent entendre des extraits musicaux. Moins de trois minutes après avoir téléversé la vidéo, il a reçu un avertissement de ContentID, un logiciel qui recherche les violations de copyright, lequel lui indique qu'il a violé un copyright. « Ce système a coûté des millions de dollars à développer et est souvent cité comme un exemple pratique de filtres de téléchargement par les titulaires de droits et les législateurs qui souhaitent rendre cette technologie obligatoire pour tous les sites Web qui hébergent du contenu d'utilisateur en ligne. Toutefois, ces affirmations ignorent les nombreux rapports faisant état d'une exécution souvent déficiente. »[trad 3] Lorsque le professeur a expliqué que la musique est dans le domaine public — YouTube pouvait consulter un site Web qui le déclarait —, la vidéo est restée en ligne. Cette expérience l'a toutefois amené à se demander si d'autres utilisateurs de YouTube recevaient de tels messages.
Il a ouvert un autre compte sur YouTube et a téléversé des extraits de musiques de Bartók, Schubert, Puccini et Wagner. Il a reçu d'autres avertissements, qu'il a contestés en expliquant que « 1) les compositeurs de ces œuvres étaient morts depuis plus de 70 ans, 2) les enregistrements ont été publiés pour la première fois avant 1963, et 3) ces demandes de retrait n'ont pas fourni de justification sur les droits de propriété en vertu de la loi allemande sur le copyright. »[trad 4] Lorsqu'il a publié une vidéo avec de la musique de Beethoven, il a reçu une autre requête : « Un contenu sous copyright se trouve dans votre vidéo. Son ayant droit autorise son usage dans votre vidéo YouTube. Toutefois, des publicités pourraient être ajoutées. »[trad 5] C'était encore une erreur de la part de ContentID. Il a essayé de communiquer avec un humain par courriel, mais le système de plaintes a indiqué qu'il était débordé.
Ce professeur aimerait rapporter que cette histoire s'est bien terminée, mais ce n'est pas le cas. Même lorsque ContentId a reconnu la validité de ses contestations, YouTube n'a pas élevé dans le domaine public les vidéos, ce qui l'ennuie puisqu'il souhaite que ces médias soient librement réutilisés dans le futur. Pour lui, les filtres automatiques sont imparfaits et ne constituent pas une solution technique valable pour répondre aux exigences légales en Europe.

Hall de la cour régionale de Berlin au 12-17 Littenstrasse à Berlin Centre. Une image de qualité de Wikimedia Commons.

Carence de contributeursThe Wikipedian, un blog tenu par le wikipédien anglophone William Beutler, publie un long billet sur les raisons qui amèneraient la très grande majorité des internautes à ne pas contribuer à l'élaboration de la Wikipédia, pourtant parmi les dix sites Web les plus consultés au monde.

« Pourquoi certaines personnes contribuent-elles à Wikipédia ? A contrario, pourquoi les autres ne le font pas ? Depuis que la communauté Wikipédia est devenue consciente d'elle-même, cette question contrarie ceux qui y participent parce qu'ils aimeraient voir plus de gens s'impliquer et aider à construire l'encyclopédie. Après tout, Wikipedia a été créée par une communauté d'individus avec des intérêts et des motivations diverses. Certains restent peu de temps, d'autres restent beaucoup plus longtemps, mais personne ne peut rester pour toujours. Pour cette raison, la communauté doit s'analyser elle-même et tenter de résoudre les problèmes qui la freinent. Mais c'est un sujet très, très difficile à aborder. »[trad 6]

À la mi-juin 2018, un autre contributeur anglophone, dans un billet publié sur Facebook, mentionne combien il est difficile de trouver de nouveaux contributeurs et spécule que Wikipédia constitue un passe-temps qui ne plaît pas aux gens. Son billet a suscité beaucoup de commentaires, plus de cent, de la part de wikipédiens et même du personnel de la WMF. William Beutler a résumé les commentaires les plus pertinents à ses yeux.

  • Même si Wikipédia est en ligne depuis au moins 15 ans, beaucoup de lecteurs ignorent qu'ils peuvent modifier les contenus de l'encyclopédie libre.
  • La majorité des internautes ne sont pas des écrivains, c'est-à-dire qu'ils sont incapables d'écrire plus que quelques phrases sur un sujet en particulier. D'ailleurs, la rédaction d'articles encyclopédiques est un processus lent, laborieux et épuisant.
  • « Ceux qui écrivent préfèrent s'exprimer personnellement, partager leurs opinions et leurs expériences. Wikipédia est à l'opposé : ce n'est pas un endroit pour écrire ce que vous savez, mais un endroit pour enregistrer ce que d'autres ont écrit sur ce qu'ils savent. »[trad 7]
  • La plupart des gens qui écrivent souhaitent que leur travail soit reconnu, le plus souvent par la mention explicite de leur nom. Wikipédia exige plutôt l'anonymat, les contributeurs s'effaçant devant les auteurs des sources utilisées pour la rédaction des articles.
  • Les internautes qui tentent de rédiger des articles sont régulièrement étonnés d'apprendre que Wikipédia impose des restrictions à ce qu'ils peuvent ajouter. Par exemple, il leur est interdit de copier-coller du matériel publié sous copyright.
  • Des internautes ne veulent écrire que sur un seul sujet, dans un seul article.
  • Pour plusieurs internautes, Wikipédia rime avec maintenance. Puisqu'il s'agit de travail, ils ne veulent pas s'y investir. Les gens qui occupent un emploi dans le secteur de l'information ne sont pas attirés par Wikipédia, parce qu'ils accompliront des tâches semblables, ce qui ne sera plus des loisirs.
  • Des contributeurs potentiels ne voient que la rédaction lorsqu'il s'agit de collaborer à la création de contenus ; ils ignorent toutes les autres tâches. « Ils peuvent photographier et illustrer, programmer des modèles et rédiger des programmes, organiser les informations, valider les contenus ou vérifier les dernières contributions pour protéger les articles de vandalismes ou d'absurdités. Vous pouvez être un wikipédien sans écrire un seul article ! C'est toutefois difficile de l'imaginer. »[trad 8]
  • Wikipédia est trop complexe à comprendre. « Wikipédia est un labyrinthe sans murs. »[trad 9]
  • [NdE : Beutler ne mentionne pas l'usage généralisé des smartphones, qui constituent pourtant une part appréciable des consultations contemporaines de Wikipédia et qui sont mal adaptés à la modification d'articles.]
  • [NdE : Le nombre de rédacteurs potentiels est peut-être proportionnel au nombre de lecteurs de Wikipédia, lequel est stable depuis 2013 selon un salarié de la WMF.]

Les internautes qui veulent rejoindre la communauté devront surmonter plusieurs obstacles.

  • La Wikipédia en anglais comprend plus de 5,5 millions d'articles [NdE : celle en suédois dépasse les trois millions d'articles, les Wikipédia en allemand et en français en comprennent plus de deux millions. [6] Quinze Wikipédias linguistiques publient plus d'un million d'articles. [7]‌]. Les articles les plus faciles à rédiger ont été créés. Les internautes sont donc condamnés à créer des articles qui exigent une maîtrise plus grande des sujets à exposer.
  • Il est moins gratifiant de relire et corriger des articles déjà créés.
  • Les règles et les conventions de Wikipédia sont difficiles à trouver et à maîtriser. Lorsqu'un internaute les trouve, il lui faut les parcourir, les comprendre et les assimiler.
  • Dans les débuts de Wikipédia, c'est-à-dire dans les années 2000, le but principal était d'ajouter des articles. Aujourd'hui, le nombre d'articles en ligne défie l'entendement, il est donc futile d'exiger de produire encore plus d'articles [NdE : même si l'encyclopédie est fort incomplète selon le contributeur Emijrp, qui avance plus de 100 millions d'articles encyclopédiques en tout‌]. Quel but serait-il souhaitable de poursuivre ? En 2006, Jimmy Wales exhorte la communauté à ajouter des sources avant d'ajouter des articles. [8] Faut-il poursuivre dans cette veine ? Quels buts proposer aux internautes qui ne participent pas ?
  • Écrire dans Wikipédia, c'est s'exposer à la critique. Qui souhaite être critiqué ?
  • Il est parfois difficile d'ajouter ou de modifier un article que d'autres ont rédigé : ne serait-ce pas une forme d'intrusion ou de vandalisme ?
  • Wikipédia a su grandir sans effort de ma part, pourquoi y participerais-je ?

Le harcèlement est un problème régulièrement soulevé, mais quelle est sa gravité ?

  • Les femmes sont particulièrement visées par le harcèlement. Peut-on dire qu'il s'agit d'un problème systémique ? À moins que les épisodes de harcèlements qui ont fait manchette n'amènent à croire que le harcèlement est systémique ? [NdE : Le fossé des genres joue probablement un rôle dans cette situation.]
  • Il est difficile de mesurer l'intensité du harcèlement, tout comme le nombre d'épisodes. Dans la vraie vie, les victimes sont réticentes à rapporter des crimes de crainte d'être jugées ou rejetées ; il en va de même pour le harcèlement dans Wikipédia qui, en plus, doit être exposé publiquement.
  • La rumeur que Wikipédia est un terrain fertile pour le harcèlement peut éteindre le désir de vouloir y participer.
  • Est-ce que le nombre de conflits a augmenté dans la communauté wikipédienne ? Oui, parce que les articles couvrent un plus grand éventail de sujets, il y a donc plus de possibilités de conflits. Par ailleurs, l'« espace » entre les articles a été réduit, il est donc raisonnable d'anticiper plus de « frictions ».

Que peut faire la communauté pour résoudre ces problèmes ? Ils sont complexes, il est donc illusoire de croire à l'existence d'une solution simple. Voici quelques propositions :

  • Améliorer la cohérence des pages d'aide.
  • Montrer que Wikipédia est plus que rédiger : patrouiller les dernières modifications, photographier, collaborer à la labellisation des articles, produire des cartes, créer des bots, améliorer la grammaire...
  • Améliorer les outils et leur intégration.
  • Pour les gens désireux de voir leur travail publiquement reconnu, afficher au hasard dans chaque article les pseudonymes des gens qui ont contribué à sa rédaction.
  • « Cesser de sur-contrôler les contributions et de sous-contrôler les comportements. »[trad 10]
  • Cesser de croire que tout le monde est un rédacteur, tout en apportant soutien à ceux qui le sont. De plus, noter ce qui les motivent à contribuer, puis mettre en place des mécanismes pour favoriser l'émergence de ces motivations. Publier des témoignages de contributeurs qui montrent leurs raisons de contribuer.
  • Soutenir encore plus de projets visant à intéresser les scientifiques, les acteurs du monde de l'édition et des bibliothèques.
  • Trouver des façons d'exposer des tâches précises à accomplir. « Twitter, Facebook et Reddit ont tous trois des flux web qui présentent de nouveaux contenus à explorer ; Wikipédia n'a aucune ressource similaire, qu'elle soit communautaire ou individuelle. »[trad 11]

Plus de recherche est nécessaire pour trouver des solutions.

Quelques endroits de la ville de Ljubljana photographiés en time-lapse.

Wikipédia en portugais — La Wikipédia en portugais a franchi le seuil symbolique du million d'articles en juillet 2018, la quinzième de toutes les Wikipédias linguistiques. À une certaine époque, les bots créaient régulièrement des articles. Aujourd'hui, cette communauté de 3 000 contributeurs actifs (c'est-à-dire qui ont complété au moins 5 modifications dans le mois) a renoncé à la création d'articles tous azimuts par les bots. De plus, beaucoup d'articles labellisés (bons articles et articles de qualité) n'ont pas été évalués selon une procédure de revue par les pairs. [9]

Wikimédien de l'année 2018 — Farkhad Fatkullin, un wikimédien russe, a été nommé Wikimédien de l'année 2018 par Jimmy Wales pour souligner ses efforts envers les communautés utilisant des langues minoritaires. « Ce qui me motive à contribuer au mouvement Wikimedia, c'est l'envie d'aider à préserver le patrimoine culturel, créé par d'innombrables générations de la race humaine, qui est documenté dans les langues — elles-mêmes le produit des émotions, des sentiments, des expériences et des pensées humaines. »[trad 12] Deux autres wikimédiens étaient en lice : Nahid Sultan, l'un des meneurs du chapter Wikimedia Bengladesh, et Jess Wade, une physicienne qui travaille depuis un an à enrichir la Wikipédia en anglais de biographies de femmes ingénieurs et de femmes scientifiques. [10]

La physicienne et wikipédienne Jess Wade en 2017.

Jess Wade — Cette wikipédienne anglophone souhaite augmenter la notoriété des femmes scientifiques auprès du grand public. À la suite d'un wikithon animé par Alice White, une wikipédienne en résidence à la Wellcome Collection, Wade a cherché des façons de mieux faire. Elle a écrit à gauche et à droite, sans grand succès. Le , elle a décidé de s'engager dans un projet ambitieux : enrichir la Wikipédia en anglais de biographies de femmes ingénieurs et de femmes scientifiques à raison d'un article par jour. Comment choisit-elle ses sujets ? Twitter est sa principale source d'inspiration. Elle a entre autres trouvé le compte @Blackphysicist qui présente des scientifiques noirs. Également, des collègues proposent des noms. « [Modifier] Wikipédia est si facile et si gratifiant que tout le monde peut y participer, que ce soit de son laboratoire, sa chambre à coucher ou son bureau. »[trad 13] Selon elle, le critère de notoriété de la Wikipédia en anglais est dépassé, parce que plusieurs institutions peuvent se targuer d'employer de grands chercheurs dont les travaux n'ont pas été reconnus internationalement. Avant que les contributions de Wade ne soient automatiquement validées (autopatrolled), la notoriété de certaines scientifiques étaient questionnée. Maintenant qu'elles sont automatiquement validées, ce n'est plus le cas, mais Wade a aussi intégré les règles de cette Wikipédia linguistique. Sa biographie préférée ? en:Gladys West (fr), une Afro-américaine née dans les années 1930 qui a développé les mathématiques essentielles à l'élaboration du GPS. [11]

Minorité de contributeurs, majorité de contributions — Des chercheurs ont étudié 235 701 162 contributions de 22 792 847 contributeurs uniques de 2001 à 2010. Plus de 19 millions étaient des contributeurs anonymes. Pourtant, 68 % du contenu ajouté était le fait de 3 112 210 contributeurs enregistrés, clairement une minorité. « Ce que nous avons observé, c'est qu'un leadership clair a émergé, mais c'est un leadership cyclique. Nous avons un groupe d'individus qui façonnent le contenu en travaillant le plus dur et en contribuant le plus d'heures. L'ordre du jour est façonné par ces personnes, et elles sont guidées par un sens de la mission, un peu comme les mouvements politiques ou religieux. » [trad 14] [12]

Wikiversity est l'avant-dernier des wikis de l'écosystème par le nombre de consultations. Même si elle n'est consultée « que » 4,2 millions de fois par mois, son trafic Web est presque égal à ProPublica, une « salle de nouvelles indépendante spécialisée en journalisme d'enquête d'intérêt public ». Cette organisation américaine dépense 13 millions US$ par année pour publier des articles, certains écrits par des lauréats du prix Pulitzer. Infrastructures logicielle et matérielle exceptées, Wikiversity est de coût nul pour la WMF.

Trafic Web 2017 — [NdE : Même si les informations datent, je les crois pertinentes un an plus tard] Un salarié de la WMF a prononcé une conférence lors de Wikimania 2017 sur le trafic Web dont jouit l'écosystème Wikimedia. Depuis 2014-2015, la WMF a sensiblement modifié la façon de compter le nombre de pages consultées. Par exemple, les bots sont exclus des décomptes. Pour respecter le droit à la vie privée, elle compte le nombre d'appareils distincts utilisés pour consulter, plutôt que le nombre d'internautes qui consultent (par exemple, le même ordinateur de bureau peut être utilisé par trois membres d'une même famille, mais il s'agit d'un seul appareil distinct et compte donc pour un). Les pages de l'écosystème Wikimedia sont consultées de 400 à 500 millions de fois par jour, soit de 14 à 15 milliards de fois par mois. La part du lion revient à Wikipédia avec 97,5 % de toutes les consultations. Les deuxième et troisième « meilleurs » sont Wiktionary (0,9 %) et Wikimedia Commons (0,9 %). Les autres wikis (Wikidata, Wikisource, etc.) ne comptent que pour 0,2 %. Dans le cas de Wikimedia Commons et Wikidata, toutes les informations reprises par un autre wiki (transclusion) ne sont pas comptées. Depuis 2013, le nombre total de consultations est presque inchangé, les appareils mobiles prenant de plus en plus d'importance (environ 1 milliard d'appareils en juillet 2017). Le passage généralisé à HTTPS en 2015 a diminué le nombre de consultations de 2 à 3 %, alors que les blocages en Chine (2015) et en Turquie (2017) ont chacun coûté 1 %. Lors de l'été dans l'hémisphère Nord et du 25 décembre jusqu'au 1er janvier, le trafic décroît sensiblement, puis remonte aux niveaux antérieurs. Les aperçus de page (activés par défaut pour les internautes anonymes ; appelés auparavant Hovercard) ont peut-être diminué le nombre de consultations. La WMF travaille sur deux outils de cueillette de données : rétention et engagement. Le premier vise à connaître le nombre de fois qu'un appareil précis a été utilisé pour consulter et le second vise à mesurer la durée entre l'accès à une page et la fermeture de l'onglet du navigateur Web.

Pas numérique égale inexistant — Les ouvrages qui ne sont pas diffusés de façon numériques sont-ils condamnés à être ignorés ? Une salariée d'Internet Archive (IA) avance que pour la jeune génération d'Américains habitués à lire grâce aux appareils toujours connectés, si un livre n'est pas en ligne, il n'existe pas à leurs yeux. Elle a fait ce constat après avoir tenté de lire à nouveau Executive Order 9066, un livre publié en 1972. Elle a toutefois réussi à numériser l'ouvrage. La seule copie, électronique, que vous pouvez consulter est prêtée par Open Library. [13] (consulter les diapos 21 à 25)

Dans les coulisses de la Wikimedia

Page d'accueil du blogue de FactGrid, un projet propulsé par le logiciel Wikibase, le même qui propulse Wikidata.

FactGrid — « MediaWiki, le logiciel gratuit et open source qui sous-tend Wikipédia et ses projets-frères, est bien connu et régulièrement utilisé hors de l'écosystème Wikimedia, propulsant des milliers de wikis individuels autour du monde. Moins de gens connaissent Wikibase — le logiciel qui sous-tend Wikidata, la base de connaissance de Wikimedia —, qui est aussi gratuit et open source. Il peut être utilisé pour des bases de données externes et des projets à données ouvertes et reliées. »[trad 15] Olaf Simons, wikipédien depuis 2004, est un historien travaillant dans une université allemande, où il maintient FactGrid, une base de données pour historiens. Grâce à Wikibase, il a pu rassembler une riche documentation sur les Illuminés de Bavière.
Il explique qu'il a reçu des documents de différentes sources, qu'il a rassemblés dans un wiki. Il a ensuite téléversé ces documents dans FactGrid, regroupant ainsi plus de 9 000 fichiers sur les Illuminés. Olaf Simons s'intéresse à ce groupe, qui a infiltré la haute sphère de la franc-maçonnerie, d'un point de vue scientifique. Il a entre autres eu l'occasion de travailler sur la correspondance des Illuminés et mentionne que ces documents ont un parcours digne d'un roman à suspense : les francs-maçons les ont confisqués, puis la Gestapo les a confisqués, les Soviétiques les ont saisis à la fin de la Seconde Guerre mondiale, puis restitués à la RDA, qui les a redonnés aux francs-maçons. En 2018, 19 volumes sur 20 sont conservés à Berlin dans les Archives secrètes d'État de la Fondation prussienne pour l'héritage culturel. Le volume 10, qui comprend les noms des membres, se trouve toujours à Moscou.
Olaf Simons raconte ses débuts dans l'usage d'un wiki pour soutenir ses recherches : « Il m'a semblé tout à fait évident d'utiliser les outils disponibles dans l'univers de Wikimedia pour mon travail d'historien. J'ai mis en place un wiki conventionnel pour commencer à mettre en ordre le matériel de notre petit champ de recherche. Ce fut un choc pour mes collègues au début parce que j'ai commencé à travailler en toute transparence. Le wiki était visible pour tout le monde dès le premier jour. Tout le monde pouvait voir sur quoi je travaillais et n'importe qui aurait pu voler mon travail - c'était l'inquiétude de mes collègues immédiats. Mais c'est le contraire qui s'est produit : tous ceux qui travaillent dans ce domaine ont soudainement voulu un compte dans ce wiki parce que c'était le seul endroit où nous pouvions tous travailler avec le matériel ensemble. Ainsi, le wiki a réuni les chercheurs plutôt que de les séparer. »[trad 16] Il ajoute que la majorité des documents sont en allemand, mais que c'est le monde anglo-saxon qui démontre le plus d'intérêt pour ces recherches. L'usage d'un wiki lui semblait approprié, parce que l'interface du site est multi-lingue.
Olaf Simon a ensuite envisagé un passage à Semantic Mediawiki, une extension de MediaWiki qui met l'accès sur le Web sémantique, mais des salariés de Wikimedia Deutschland l'ont rencontré et le chapter a décidé de signer un partenariat avec Simons pour une transition vers Wikibase. L'installation du moteur de Wikibase et la mise en place de l'infrastructure logicielle ont été faites rondement. Toutefois, le téléversement des données du wiki a été une épreuve qu'ils ont dû surmonter.
Par la suite, le projet d'ajouter des notices d'autorité compatibles avec le GND a été proposé. Cette idée cadre bien avec les projets d'Olaf Simons : rendre FactGrid le plus ouvert possible au monde. Pour lui, le dossier des Illuminés est une vitrine de FactGrid, ce n'est pas FactGrid. « Jusqu'à présent, chaque projet de recherche lance une nouvelle plate-forme et sa propre base de données sur laquelle les données finissent par devenir obsolètes avec l'obsolescence du logiciel. C'est la situation que nous voulons laisser derrière nous. Ce n'est passionnant qu'une fois que les différents projets de recherche s'imbriquent et que d'autres projets travaillent avec ses propres données - pourquoi pas dans la même ressource ? »[trad 17]
À la fin août 2018, Simons indique que FactGrid est suivi par des collègues, mais qu'aucun ne souhaite y ajouter ses projets, même si le dossier des Illuminés est complet à ses yeux. Il admet qu'il a encore des obstacles à surmonter pour démontrer que n'importe quel projet de recherche historique peut rejoindre FactGrid, grandir et être reconnu des pairs. Selon lui, les outils de visualisation et d'océrisation sont essentiels à la croissance de FactGrid. Lorsqu'ils seront fonctionnels et faciles à utiliser, le wiki pourra intéresser ses collègues. Il est d'ailleurs à la recherche de personnes qui connaissent bien Wikidata et les requêtes SPARQL pour développer ces outils. [14]

Wikidata, plaque tournante de diverses bases de données? — C'est l'idée qui a été discutée lors d'une série d'ateliers qui se sont tenus à Anvers du 22 au 25 avril 2018. Les participants à ces rencontres, dont trois membres du chapitre de Wikimedia Deutschland, conçoivent le projet de fédérer de nombreuses bases de données via Wikidata. De par sa polyvalence, le logiciel Wikibase en serait l'outil tout désigné même si beaucoup de travail serait nécessaire à cette harmonisation : « Les projets seront confrontés à la nécessité de développer des interfaces conventionnelles qui parleront alors secrètement SPARQL dans ses rapports avec la base de données. » [15]

IAInternet Archive affirme prendre une copie d'au-delà de 99 % de toutes les pages Web liées dans toutes les Wikipédias linguistiques depuis 2013. [16] (consulter la 13e diapo) Grâce à la Wayback Machine, on peut retrouver le contenu d'une page Web qui n'est plus en ligne. Dans la Wikipédia en anglais, un bot fait un travail de maintenance en lien avec ces pages Web : WaybackMedic. Dans Meta-Wiki, ce travail échoit à InternetArchiveBot. Ces deux bots informent Internet Archive des pages Web à copier pour consultation future.

EventStreams — Est-ce que vous consultez la page des modifications récentes ? Si oui, vous avez l'occasion d'observer en direct la plupart des modifications apportées à l'encyclopédie (certaines opérations techniques — masquage de propos diffamatoires, blocage de contributeurs problématiques, etc. — ne sont pas publiées pour des raisons de confidentialité ; les suppressions et les renommages de pages non plus). Ce flux, qui est publié dans chacun des wikis de l'écosystème Wikimedia, peut être consommé en temps réel via l'API du moteur du wiki. L'équipe logicielle de la WMF travaille sur un système, EventStreams, qui produit des flux de données supplémentaires grâce à l'application Apache Kafka. [17] Les données sont transmises sous un format normalisé, ce qui est un avantage, mais doivent être remaniées pour les rendre facilement compréhensibles à l'humain. Parmi les flux supplémentaires, on observe : création de pages, suppression de pages, restauration de pages, renommage de pages et modifications des propriétés des pages.
L'observation de ces flux, seuls ou combinés, se fait grâce à une interface JavaScript. Vous pouvez avoir un aperçu des informations transmises dans votre navigateur Web :

  1. Allez à https://wikimedia.org/
  2. Ouvrez une console Web
    • Firefox : menu Outils ==> Développement web ==> console Web
    • Google Chrome : « Personnaliser et contrôler Google Chrome » (les trois points verticaux à la droite) ==> Plus d'outils ==> Outils de développement ==> onglet Console (étirer cette fenêtre si nécessaire)
  3. Collez ces lignes dans la console, suivi de Entrée :

///////////////////////////////////
// We’ll subscribe to page-create, page-delete and page-move (rename) events, starting 1 day ago.
///////////////////////////////////

// Calculate the timestamp of 1 day ago.
///////
var dt = new Date();
dt.setDate(dt.getDate() - 1);
var oneDayAgo = dt.toISOString();

var url = `https://stream.wikimedia.org/v2/stream/page-create,page-delete,page-move?since=${oneDayAgo}`;

// Use EventSource (available in most browsers, or as an npm module: https://www.npmjs.com/package/eventsource)
// to subscribe to the stream.
var recentChangeStream = new EventSource(url);

// Print each event to the console
recentChangeStream.onmessage = function(message) {
  //Parse the message.data string as JSON.
  var event = JSON.parse(message.data);
  console.log(event);
};

Pour en savoir plus sur les EventStreams

Amélioration des différences entre versions —Lorsqu'un contributeur surveille l'évolution d'un article, il fait souvent une comparaison entre deux versions successives de l'article au moyen de la fonction Différence de versions (« diff » dans le jargon de Wikipédia) accessible depuis son historique. Jusqu'à récemment, si la modification d'un article consistait à déplacer un paragraphe, il était difficile de vérifier si ce paragraphe avait été lui-même modifié. C'est désormais possible, y compris sur la version mobile de Wikipédia. Le paragraphe déplacé est signalé par une petite flèche, au lieu des signes - et + utilisés jusque-là pour indiquer sa suppression et son ajout. Les modifications du paragraphe déplacé sont indiquées comme pour un paragraphe non déplacé. [18]

Flux de rédaction — L'un des objectifs qu'a fixé la WMF pour 2030 est d'améliorer l'équité de la connaissance parmi les wikis de l'écosystème Wikimedia. Des salariés de la WMF se sont penchés sur ce dossier par le biais de la contribution wikipédienne dans les wikis. Elle va de la correction d'une faute de frappe à la correction d'une année de naissance, elle va de l'insertion d'un lien externe à l'insertion d'une illustration, elle va de la suppression rapide d'un article à la pose d'un bandeau d'admissibilité et elle va de la traduction d'un passage à la mise en page d'une citation. En étudiant cinq Wikipédias linguistiques, dont celle en français, les salariés ont créé une taxonomie de la contribution qui comprend trois parties : création (créer un article, ajouter une section, ajouter une illustration ou réorganiser un article), maintenance (poser un bandeau demandant d'allonger une section, identifier une liste comme incomplète, corriger une faute de frappe ou ajouter une référence) et modération (annuler une modification, rectifier une correction erronée, avertir un contributeur de cesser d'agir d'une certaine façon ou proposer un article à la suppression). Ils ont ensuite identifié 88 flux de rédaction distincts, c'est-à-dire les étapes que suivent des wikipédiens pour atteindre le même but. Dans les cinq wikis, ils ont identifié 550 étapes distinctes. Ils ont évalué chaque flux dans le but de déterminer lesquels devaient être mieux soutenus par les équipes de la WMF. Ils ont aussi étudié la possibilité d'adapter les flux pour les appareils mobiles. Leur travail a permis de dégager le fait qu'il n'existe pas de solution tout-en-un. Les équipes logicielles (une pour les appareils avec Android, l'autre pour les appareils avec iOS, etc.) ont ajouté des critères supplémentaires. Pour synthétiser les observations et les exigences, une salariée de la WMF a créé un diagramme de flux à l'intention de ses collègues. Ainsi, chaque équipe de programmeurs peut observer l'impact de ses décisions sur les productions des autres équipes. À la fin du billet, les salariés donnent les 10 flux de rédaction les plus courants :

  1. augmenter directement un article (qui peut exiger d'exécuter des sous-flux)
  2. poser une bandeau dans une page ou une section
  3. ajouter un média à une page
  4. ajouter une galerie de médias à une page
  5. ajouter une légende à un média dans une page
  6. renommer une page
  7. copier-modifier / refondre
  8. souhaiter la bienvenue de façon manuelle à un nouveau contributeur
  9. relire des modifications, dans le but d'y trouver un vandalisme (très courant, difficile à exécuter sur appareil mobile)
  10. patrouiller les nouveaux articles

Vous pouvez explorer la taxonomie et les flux de rédaction en parcourant Contribution taxonomy.

Kiwix — « La Wikimedia Foundation a annoncé un partenariat avec Kiwix, la solution logicielle gratuite et open source qui permet d'accéder hors ligne au contenu éducatif, d'étendre et d'améliorer l'accès à Wikipédia et à d'autres projets Wikimedia dans le monde entier. »[trad 18] La WMF versera 275 000 US$ à Kiwix dans le cadre de ce partenariat. [19]

Un phonographe de la société Edison joue Iola du Edison Military Band (Edison Record #9417, août 1906). Un média de qualité de Wikimedia Commons.

Usage de vos illustrations — Si vous téléversez des illustrations dans Wikimedia Commons, vous serez peut-être intéressé de savoir où elles sont utilisées dans l'écosystème Wikimedia. Naviguez à GLAMorous, saisissez votre pseudonyme en vis-à-vis de « OR user name », puis cliquez sur « Do It! ». Quelques instants plus tard, vous verrez une liste des wikis « coupables » ;-). L'outil peut lister les illustrations utilisées dans un wiki précis en cochant « Show details ».

Une des illustrations « libérées » par Berria.

Wikimedia en basque — Un groupe de wikimédiens, avec le soutien financier du département de la culture du gouvernement basque, est parvenu à signer une entente avec Berria, le seul quotidien publié en basque. Le journal publie régulièrement des illustrations pour enrichir l'écrit. Après négociations et une entente de service pour classer les illustrations, le journal a décidé de publier ces illustrations sous CC BY-SA. Elles peuvent donc être téléversées dans Wikimedia Commons. L'entente est valable pour toutes les anciennes et toutes les futures illustrations. La plupart portent sur des données économiques, mais on trouve parfois des illustrations intéressantes parmi les milliers de fichiers téléversés (des cartes, par exemple). [20]

Harcèlements et wikitraque — Vous croyez être la cible d'harcèlement ou d'une wikitraque ? La WMF publie l'Interaction timeline tool qui sert à comparer l'historique de contributions de deux comptes. Même si ce n'est pas une preuve, une répétition de proximités temporelles de deux comptes constitue un indice qu'un contributeur « poursuit » l'autre.

Rendu validé — En septembre 2012, l'équipe de développeurs de MediaWiki a modifié le langage HTML de l'ensemble des sites Wikimedia : ils sont passés de HTML 4 à HTML5. [21] Pour éliminer des instructions fautives, Tidy était utilisé. Toutefois, les développeurs utilisaient une version compatible avec HTML 4. Les années passant, l'équipe a envisagé d'utiliser une autre bibliothèque logicielle pour traquer et éliminer les instructions fautives. Elle a décidé de créer une bibliothèque logicielle propre à MediaWiki qui est présentement utilisée, après trois ans d'efforts. L'équipe devait à la fois composer avec l'éditeur visuel et le wikitexte, ce dernier comprenant régulièrement des modèles que le premier devait reconnaître (et dont la mise au point a duré quelques années).
En 2016, l'équipe a décidé de tester deux bibliothèques logicielles en même temps. Elle a testé le rendu de plus de 60 000 articles provenant de 40 wikis sur des serveurs de tests. Tous les articles étaient soumis aux deux mêmes bibliothèques logicielles. 7 % des articles n'étaient pas rendus identiquement, ce qui était supérieur aux attentes de l'équipe. Elle a donc poursuivi ses efforts, tout en demandant aux communautés wikis de rectifier des modèles grâce à des messages d'erreurs émis par MediaWiki. Cette période de rectification a commencé en 2016 et s'est poursuivie en 2017.
Au début décembre 2017, les Wikipédias en allemand et en italien ont accepté d'utiliser sur une base régulière la nouvelle bibliothèque, qui est formée entre autres de « Linter » (allusion à lint) et de « RemexHtml » (probablement une allusion à regex et HTML). Les rapports de ces deux communautés ont permis d'améliorer Linter. Toutefois, en janvier 2018, le déploiement sur la Wikipédia en russe a provoqué un bogue qui a obligé l'équipe à introduire une erreur technique dans Linter.
En avril 2018, Linter a été déployé sur la Wikipédia en anglais, où l'équipe logicielle a dû apporter son soutien pour éliminer beaucoup de bogues dans les modèles. Un seul développeur a également corrigé des centaines d'erreurs sur des dizaines de petits wikis. Aujourd'hui, le nombre d'erreurs dans l'écosystème Wikimedia est minime et l'équipe continue d'observer le nombre de bogues.
Par ailleurs, l'élimination, ou une présence minimale, de ces bogues est nécessaire à l'exécution correcte des TemplateStyles. [22]

Besoin de références — Vous vous souvenez de la recherche pour avoir les outils permettant de détecter de possibles vandalismes (exemple) ? Une nouvelle campagne d'identification de modifications est proposée : dans le cadre de son travail en cours sur la vérifiabilité, l'équipe de recherche de la Wikimedia Foundation étudie des techniques d'apprentissage automatique pour signaler les phrases nécessitant une référence.
Pour y participer, rendez-vous sur https://labels.wmflabs.org/ui/frwiki/ (on vous demandera une autorisation pour agir en votre nom ; cette procédure OAuth est habituelle dans l'écosystème) et demandez un (ou plusieurs) « workset » (échantillon) nommé « Étiquetage de phrases sans sources II ». Un « workset » peut mettre un peu de temps à charger, vu que l'outil pioche dans des articles plus ou moins longs. Chaque « workset » prend au maximum 10 minutes d'analyse et contient 5 tâches. Il n'y a pas de minimum de « workset » à compléter, mais bien sûr, plus vous apportez d'étiquettes, plus les progrès sont rapides.
Nous avons tout intérêt à participer à cette campagne, qui pourra permettre la création d'outils futurs : on pourra améliorer la patrouille en identifiant les faits à référencer, ou indiquer automatiquement à un nouveau qu'il manque une référence pour le type de fait proposé.
Des statistiques d'avancement sont disponibles et il reste du travail !

Line — Le service de messagerie instantanée Line est principalement utilisé en Asie. En collaboration avec la WMF, la communauté de la Wikipédia en japonais peut désormais échanger sur Line et les internautes japonophones peuvent échanger avec cette communauté. [23]

Blogue Wikimedia — Le site a changé d'adresse : https://wikimediafoundation.org/news/, et sa présentation a été refondue.

Responsabilité controversée — En juillet 2018, la Cour suprême de Californie (CSC) rend son verdict dans l'affaire judiciaire Hassell v. Bird (en) où une femme est accusée d'avoir écrit des propos diffamatoires sur le site Yelp contre une firme d'avocats. Lorsque le procès s'est ouvert devant une cour d'instance inférieure, l'accusée était absente ; elle a donc été automatiquement déclarée coupable. Par la suite, les plaignants ont exigé à la fois de la femme et de Yelp de retirer les propos. Yelp a porté l'affaire devant une cour d'appel de district de la Californie pour trois raisons : (1) Yelp étant une plateforme neutre, la section 230 de la Communications Decency Act (en) protège sa responsabilité des critiques écrites par les internautes, (2) Yelp ne devrait pas agir sans avoir au préalable reçu un avis légal et obtenu l'occasion de défendre ses droits dans le procès originel et (3) la décision de la cour de supprimer les écrits a miné la liberté d'expression de Yelp. La cour d'appel a refusé d'entendre la cause. Yelp a donc demandé à la CSC de se pencher sur ce dossier. Comme Patreon et GitHub, la WMF a remis un amicus brief à la CSC [24]. La CSC exonère Yelp selon la section 230 de la Communications Decency Act. Elle mentionne aussi que les plaignants ont formulé leur demande de façon à contourner la section 230. Toutefois, la femme n'est pas exonérée de supprimer ses critiques tout comme de payer les frais de cour. Pour la WMF, cette décision est bienvenue parce qu'elle peut continuer de mettre en ligne des informations controversées sans craindre d'être poursuivie pour diffamation. Néanmoins, les contributeurs sont toujours tenus d'étayer — par des sources externes et fiables — les propos controversés écrits dans n'importe quel wiki de l'écosystème Wikimedia. [25]

Tableau de bord de Cognate — Depuis un an, les différentes versions linguistiques des Wiktionnaires sont reliées par une extension MediaWiki appelée Cognate. Celle-ci détecte automatiquement l’existence d’une page au titre similaire dans les autres versions et ajoute tous les liens dans la colonne latérale. Auparavant, ces liens étaient ajoutés par des scripts qui modifiaient les pages dans chaque projet pour ajouter les liens régulièrement.
Une nouvelle interface exploitant cette extension a été mise en ligne le 14 août, le Tableau de bord des liens des Wiktionnaires, après des mois de développement par Goran S. Milovanovic, expert en mégadonnées financé par l’association Wikimedia Deutschland. Cette interface offre plusieurs informations : nombres de pages partagées entre deux Wiktionnaires sélectionnés, les Wiktionnaires formant des nœuds de connexions, une liste de toutes les entrées présentes dans un Wiktionnaire mais absentes dans un autre, une liste des entrées présentes dans un grand nombre de Wiktionnaire mais absentes dans un Wiktionnaire en particulier, les entrées qui possèdent le plus de liens entre les Wiktionnaires. Ce tableau de bord est utile pour les personnes qui souhaitent contribuer et déjà plus de 500 pages ont été créées car elles manquaient au Wiktionnaire francophone mais étaient présentes dans de nombreuses autres versions du projet.

Courrier du lectorat

(Il nous fera plaisir de lire les messages déposés ici et, si nécessaire, d'y répondre dans les plus brefs délais.)
J'ai pris l'initiative de mettre quelques images pour illustrer les propos. N'hésitez pas à enlever si vous jugez que ce n'est pas approprié --- Simon Villeneuve 4 septembre 2018 à 06:17 (CEST)

Wikiquote-logo-30000.png
  • A propos de la section #Carence de contributeurs , il y est oublié la raison la plus prosaïque qui explique que les internautes ne contribuent pas à l'élaboration de la Wikipédia. C'est que contribuer à wp est extrêmement chronophage et que la plupart des personnes sont déjà surbookées donc amha, ce n'est pas tant l'envie qui manque mais le temps tout simplement- les journées ne font tjrs que 24 h Clin d'œil-Titou (d) 1 septembre 2018 à 11:10 (CEST)
  • Toujours dans la section #Carence de contributeurs, parmi les solutions proposées, je suis surpris par deux d'entre elles - je pense qu'il y a un aspect culturel, dans cette surprise :
    1- Pour les gens désireux de voir leur travail publiquement reconnu, afficher au hasard dans chaque article les pseudonymes des gens qui ont contribué à sa rédaction.
    2- « Cesser de sur-contrôler les contributions et de sous-contrôler les comportements. »
    Ce besoin de reconnaissance comme étant un frein, je ne l'ai jamais vu sur wp:fr. Donc, ce serait chercher à résoudre un problème qui n'en est pas un « chez nous » : quelqu'un a déjà vu quelque chose de similaire ?
    Par ailleurs, qu'entendez-vous/entend-il par « afficher au hasard dans chaque article les pseudonymes des gens qui ont contribué à sa rédaction » ?
    Je ne comprends pas la logique du deuxième point. Je comprends que certains voient comme un frein les exigences de WP et le harcèlement, mais le contre-coup, c'est s'exposer à une baisse de la qualité et de l'intégrité des ajouts, et de faire une chasse aux sorcières. Là aussi, ce genre de phrases-choc sont me semble-t-il très américaines : il faut davantage les mesurer, selon moi.
    Cordialement, — Daehan [p|d|d] 1 septembre 2018 à 12:11 (CEST)
    Daehan, Pour chaque page, la liste des contributeurs est connue. Le moteur de Wikipédia pourrait l'afficher dans l'ordre alphabétique, selon la somme de caractères ajoutés/supprimés (ce qui ne rendrait pas justice aux améliorations sémantiques), selon l'ordre chronologique de la première/dernière contribution, ou une autre façon de faire. Comment rendre justice au travail accompli sans toutefois mettre en premier le travail de quelques contributeurs selon l'un des critères précités ? L'affichage au hasard résout ce souci. De plus, le moteur pourrait afficher une partie des contributeurs, toujours au hasard. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Cantons-de-l'Est (discuter), le 2 septembre 2018 à 08:27‎ HAE.
  • Toujours dans la section #Carence de contributeurs : parmi les solutions proposées qui fonctionnent bien, j'aurais signalé le rôle d'accueil et de soutien technique des wikipermanences mensuelles et des rencontres organisées par les groupes régionaux (dans mon cas, la Cubale bordelaise). --Als33120 (discuter) 1 septembre 2018 à 15:10 (CEST)
  • Cantons-de-l'Est, J'ai relu quelques brèves dans Wikipédia:RAW/2013-05-26, notamment sur Wiki Loves Public Art. J'ai découvert quelques photos intéressantes, qui m'ont données un peu de bonheur. J'avoue lire en diagonale les RAW, mais j'y trouve régulièrement des brèves intéressantes qui me donnent un sentiment de fierté à cause de tout le travail accompli par des internautes de partout sur la planète et qui croient aux vertus du libre. Berlekemp (discuter) 1 septembre 2018 à 16:14 (CEST)
Wikisource-logo.svg
  • Cantons-de-l'Est, Même si j'ai (très peu) collaboré à Wikisource, j'ignorais qu'il était autant consulté. En passant, merci pour les RAW :-). Saguameau (discuter) 1 septembre 2018 à 23:18 (CEST)
  • Petit rappel ici, histoire peut-être d'encourager son créateur et bien sûr tous ceux et celles qui désirent y contribuer, à l'effet que les RAW sont également diffusés sur fr.planet.wikimedia.org en bonne compagnie d'ailleurs avec le Wikimag. Et comme l'adresse du site l'indique, cela concerne la diffusion des informations en lien avec les projets de l'écosystème Wikimedia si bien que, grâce aux flux RSS qui en permettent la lecture, d'autres bulletins d'information pourraient s'y ajouter dont le Wiktionnaire, ce qui pourrait être susceptible d'intéresser dans ce dernier cas, entre autres, un contributeur comme Noé. Stefanos Stefanos (discuter) 1 septembre 2018 à 23:21 (CEST)
  • Section #Carence de contributeurs : L'une des pistes de solution que la communauté sera sans doute amenée à explorer afin de pouvoir augmenter la participation en ce qui a trait au nombre de contributeurs et contributrices passera peut-être par l'enseignement de Wikipédia tout en faisant en sorte que cet enseignement soit dispensé dans des institutions académiques reconnues. Bien évidemment encore au stade exploratoire sous cette forme, on peut néanmoins citer en exemple le cours de certificat Wikipédia pour l'année académique 2018-2019 qui va se donner à la Christ University de Bangalore, en Inde, et qui sera suivi par un groupe de 37 étudiants. D'une durée de 45 heures, le cours donne droit à 2 crédits pour les dossiers académiques de l'université. Cf. On peut consulter le syllabus du cours dont les objectifs sont clairement définis. Cf. Stefanos Stefanos (discuter) 2 septembre 2018 à 07:01 (CEST)
  • #Carence de contributeurs : Je ne comprend toujours pas pourquoi le manque de lisibilité de l'interface du site n'est pas citée comme un obstacle. En creusant un peu auprès des non-contributeurs que je recontre, on s'apperçoit qu'il s'agit d'un reproche majeur quand on s'intéresse à la question ("c'est moche" revient très souvent). Ce reproche est internalisé par les simples visiteurs par habitude, certes, mais la vue est peu attirante et incite peu d'y rester. Enfin, si le site et les pages communautaires sont peu accessibles, alors il sera encore plus difficile pour un novice de s'y retrouver.-- J. N. Squire[Discussion constructive] 2 septembre 2018 à 21:46 (CEST)
L'aspect visuel des pages de Wikipédia évolue peu avec le temps, tout comme celui d'autre sites web tels l'Astronomy Picture of the Day, qui a grosso le même aspect depuis ses débuts au milieu des années 1990.
Notification J. N. Squire : Si vous faites allusion, entre autres, à l'aspect "moche" de la présentation générale ou si l'on veut de la mise en page des articles, on peut ajouter que cet aspect a été pris en compte par certains développeurs: en 2010, une application pour iPad nommée "Discover", développée par Cooliris, permettait d'afficher les pages de Wikipédia dans un format genre magazine. Cf. Quelques années plus tard est apparu Wikiwand qui faisait, en gros, la même chose mais cette fois pour diverses plateformes. Je ne peux pas vous dire, dans un cas comme dans l'autre, si ces applications ont connu du succès. Stefanos Stefanos (discuter) 2 septembre 2018 à 21:03 (CEST)
Notification Stefanos Stefanos : Je faisais effectivement référence à cela. Cependant, il est intéressant de noter qu'en général l'effort est surtoutfait sur l'aspect lecture. Par exemple, pour modifier les articles, Wikiwand redirige... vers la fenêtre d'édition des versions linguistiques de wikipedia.org. -- J. N. Squire[Discussion constructive] 2 septembre 2018 à 21:46 (CEST)
Notification J. N. Squire : Oui, c'est ce que j'avais constaté quand je l'avais utilisé. L'application apporte un changement esthétique ou "cosmétique" si l'on veut sans modifier réellement l'interface. Stefanos Stefanos (discuter) 2 septembre 2018 à 22:21 (CEST)
Je comprends que J. N. Squire critique moins un aspect « moche » que le peu de visibilité de la nature contributive du site. Il est connu que les utilisateurs s'habituent à l'aspect général d'un site et pour espérer attirer leur attention ailleurs que sur l'article, il faudrait faire de petits changements (comme, par exemple, les notifications il y a quelques années). On a déjà fait la proposition d'un bouton « modifier » d'une couleur de fond différente, mais ça s'est noyé dans les sables mouvants des PoV divergents. --- Simon Villeneuve 4 septembre 2018 à 06:17 (CEST)
« Sur Wikipédia, fort heureusement, le but est de faire une encyclopédie, pas de l'audimat[1]. »
Rama
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est, Djiboun, Noé, Simon Villeneuve et Trizek.
Citations originales
  1. (en) « The results show that Wikipedia does not conceptually correspond to an encyclopaedia, except in cases where people use it for one-time searches. In the world of digital media, Wikipedia does not have the same status that the encyclopaedia holds in the world of print media. »
  2. (en) « Imagine a future where Wikidata provides information not just to infoboxes (although that is a tricky subject) but also to boring old Wikipedia itself. Forget “red links”: every plain text noun in the whole project may be connected to its “Q number”. Using AI and machine learning, entire concepts can be quickly linked in a way that once required many lifetimes. [...] At present, Wikipedia is the closest thing we have to the “sum of all human knowledge” but in the future, it may only be the default user interface. Now more than ever, the real action is happening behind the scenes. »
  3. (en) « This system took millions of dollars to develop and is often pointed to as a working example of upload filters by rights holders and lawmakers who wish to make such technology mandatory for every website which hosts user content online. However, these claims ignore the widespread reports of its often flawed execution. »
  4. (en) « 1) the composers of these works had been dead for more than 70 years, 2) the recordings were first published before 1963, and 3) these takedown request did not provide justification in their property rights under the German Copyright Act. »
  5. (en) « Copyrighted content was found in your video. The claimant allows its content to be used in your YouTube video. However, advertisements may be displayed. »
  6. (en) « Why do some people contribute to Wikipedia? Conversely, why don’t others? Ever since Wikipedia became a self-aware community, this question has vexed those who participate in it, and would like to see more people pitch in and help build the encyclopedia. After all, Wikipedia was created by a community of individuals with diverse interests and motivations. Some stay for a short while, and others stay much longer, but no one can stay forever. For this reason, the community must analyze itself and attempt to address the problems which hold it back. But this is a very, very difficult topic to grapple with. »
  7. (en) « Those who do write tend toward personal expression, sharing opinions and experiences. Wikipedia is the opposite of this: it’s not a place to write what you know, but a place to record what others have written about what they know. »
  8. (en) « These include contributing photographs and illustrations, coding templates and writing software, curating information, reviewing content, or patrolling new changes to keep articles free from vandalism or nonsense. You can be a Wikipedian even if you never write an article! But this isn’t readily apparent. »
  9. (en) « Wikipedia is a maze without walls. »
  10. (en) « Stop over-policing contributions and under-policing behavior »
  11. (en) « Twitter, Facebook, Reddit all have feeds with new content to consume, but Wikipedia has no such centralized resource, whether communal or individualized. »
  12. (en) « What keeps me contributing to the Wikimedia movement is the urge to help preserve the cultural heritage, created by innumerable generations of the human race, which is documented in languages – themselves the product of human emotions, feelings, experiences, and thoughts. »
  13. (en) « editing Wikipedia is so easy and rewarding that everyone can get involved, whether it is from their lab, bedroom or office. »
  14. (en) « What we saw is that a clear leadership has emerged, but it’s a leadership that cycles. We have a group of individuals who shape the content by working the hardest and clocking the most hours. The agenda is shaped by these people, and they’re driven by a sense of mission, much like political or religious movements. »
  15. (en) « MediaWiki, the free and open source software behind Wikipedia and its sister projects, is widely known and used outside the Wikimedia ecosystem, powering thousands of individual wikis around the world. Fewer people know that Wikibase—the software behind Wikidata, Wikimedia's knowledge base—is also available as free and open software, and can be used for external databases and linked open data projects. »
  16. (en) « It seemed perfectly obvious to me to use the tools on hand from within the Wikimedia universe for my work as a historian. I set up a conventional wiki to begin to put the material from our small field of research in order. It was a shock for my colleagues at the start because I began to work completely transparently. The wiki was visible to everybody from day one. Everyone could see what I worked on and anyone could have stolen my work—that was the worry of my immediate colleagues. But the opposite happened: Everyone who works in that area suddenly wanted an account in that wiki because it was the only place where we could all work with the material together. So the wiki actually brought the researchers together rather than driving them apart. »
  17. (en) « So far every research project opens up a new platform and its own database—on which the data eventually becomes obsolete with the software going out of date. That is the situation we want to leave behind. It only gets really exciting once different research projects interlink and other projects work with one’s own data—why not within the same resource? »
  18. (en) « La Wikimedia Foundation a annoncé un partenariat avec Kiwix, la solution logicielle gratuite et open-source qui permet d'accéder hors ligne au contenu éducatif, d'étendre et d'améliorer l'accès à Wikipedia et à d'autres projets Wikimedia dans le monde entier. »
Notes
Références
  1. Rama, « Utilisateur:Rama/populisme », sur Wikipedia.org,

August 13, 2018

Si si c'est mon plus long voyage, j'ai traversé 3 continents pour revenir a l'Afrique.
J'ai démarré de l'Afrique du nord pour attendre le point le plus au sud de ce continent.
L'espérance. .. les découvertes pour moi était grandes et fantastique.
Au fait j'ai décollé 3 fois et j'ai atterit 3 fois.
Je suis passé par 6 aéroports et visité 2 belles villes dans 2 continents différents.
J'ai vu l'hiver en plein été.
Mother City est une ville calme et pacifique malgré ce qu'on dit d'elle et ce qu'on entend.
De la cohabitation, le mixage y est et l'acceptation de l'autre est bien encré.
J'ai vue des mosquées construite 20 ans avant que la france occupe le nord de l'Afrique.
J'ai vue des abdelkader dans le pays des zoulou.
Ma venue était programmée. Pour aider a partager la conaissance apporter la mienne et partir avec la leurs. A mon départ vers chez moi je suis reparti lourdement chargé de nouvelles connaissances j'ai donné ce que je pouvais donner sans être sur que c'était pas équitable.
Je ressentait que jetait pas suffisaient in bon donateur.
Le cape du  goud hope te donne ce hope dont on a tous besoins.
Cest deja cela.
Mon seul conseil que j'ai donné aux gens du cap
A abdulkader le taxieur " c'est un diamant que vous avez, préservez  le , c'est votre richesse et votre fierté.'
'


August 01, 2018

Brèves

Fr-wikipedia 2 millions articles.svg           2 000 000 — Wikipédia en français a atteint les deux millions d'articles vers h CEST le 8 juillet 2018 à la suite de la création par bot (programme d'édition automatique de l'encyclopédie) d'environ 300 articles sur des formations géologiques de la planète Vénus. Le deux millionième article serait Xcacau Corona.
  • Wikipédia:Deux millions d'articles en français
  • Wikimedia France souligne ce passage en publiant des textes sur des contributeurs de la Wikipédia en français. La contributrice Tsaag Valren, qui détient le record du nombre d'articles labellisés en français (et peut-être de toutes les Wikipédias linguistiques), est mise en valeur. Le wikicartographe Sémhur est également à l'honneur : « Quand je dis autour de moi que je crée des cartes pour Wikipédia, je vois souvent la réaction suivante : « Mais pourquoi faire ? Y a Google Maps ! » Il faut alors que j’explique que les cartes de Google sont tout sauf libres, et de plus, ne présentent que la situation actuelle. Or, une grande part des demandes concerne la création de cartes historiques, et là Google Maps ne peut pas les fournir… » Selon le wikiphotographe Rama, « l’écriture d’une encyclopédie est l’un des projets les plus politiques qui soient. »

POTY 2017Le second tour du vote pour l'image de l'année 2017 Commons (POTY) s'est déroulé jusqu'au 22 juillet. Les 3 832 votants pouvaient sélectionner jusqu'à trois images parmi 59 images, elles-mêmes pré-sélectionnées parmi 1 260 images lors du premier tour. Les résultats ont été annoncés le 30 juillet.

Valeurs des données — [NdE : Wikipédia est une banque de données, notamment par ses articles. Si ses données étaient fausses, peu d'internautes se fieraient à l'encyclopédie libre et devraient se tourner vers d'autres sources d'informations fiables qui sont, pour la plupart, payantes. Les données de Wikipédia ont donc une valeur monétaire.] Deux économistes américains proposent que les données personnelles soient compensées monétairement, à l'image du travail rémunéré. Ils rappellent que les systèmes d'intelligence artificielle ont besoin de données pour produire des résultats et des comportements pertinents. Alors que voici quelques décennies, ces données étaient issues de quelques personnes (par exemple, un mécanicien de locomotive transmettait son savoir de façon orale, qui était alors traduit en système expert), les systèmes contemporains analysent des centaines de milliers de données pour en dégager un modèle statistique (par exemple, après avoir « observé » un million de photos, un système reconnaît le sexe d'une personne à partir d'une seule photo du visage). « À moins de connaître la bonne réponse (fournie par des humains), les algorithmes sont incapables de traduire les langues, comprendre le discours ou reconnaître les objets dans les images. »[trad 1] En conséquence, les données peuvent être vues comme une forme de travail [NdE : si l'humain donnait n'importe quelle réponse, le système serait incapable de fournir la bonne réponse ; la collaboration honnête de l'humain est donc essentielle à la réussite du système.] L'un des auteurs envisage même la création d'un syndicat (ou d'un ordre professionnel) des travailleurs des données. [1] [NdE : En passant, quelle est la valeur financière de Wikipédia ? Vous hésitez entre centaines de millions et centaines de milliards de dollars ? Consultez cette brève de 2013.]

Dossier 2016/0280 (suite) — La proposition de directive sur le droit d'auteur dans le marché unique numérique a suscité la controverse parmi plusieurs acteurs d'Internet, notamment les GAFAM. La Wikipédia en italien a aussi exprimé son opposition au projet de loi en affichant en page d'accueil, le 4 juillet 2018, l'affiche ci-dessous.

Wikipedia italiano - Proposta di direttiva sul diritto... - 2018-07-04.png

D'autres wikis ont protesté contre cette proposition, dont les Wikipédias en anglais, en espagnol et en portugais. Voyez ces captures d'écran. La proposition a été rejetée le 5 juillet, mais elle peut être modifiée et présentée à nouveau le 5 septembre 2018. Selon Wikimédia France, la « position française n’est pas du tout représentative de la position qui prévaut dans le reste de l’Union européenne. La France est de loin le pays qui a le plus soutenu ce projet de directive. » L'association craint « que les exigences excessives du projet de directive ne conduisent en fin de compte à accroître la domination d’internet par les grandes entreprises qui disposent des ressources nécessaires pour mettre en place des systèmes de filtrage lourds. Cela va à l’encontre de la vision d’un internet ouvert qui a favorisé la création de Wikipédia. » [2]

Économie circulaire et libre diffusion des connaissances — Un billet du blog anglophone de Wikimedia relatait en juin dernier le projet équatorien Offline-Pedia, développé par deux étudiants ingénieurs et une équipe de la Yachay Tech University, de la province d'Imbabura. Leur idée était de réutiliser de vieux téléviseurs pour créer des bornes multimédia dans des villages privés d'accès à internet, pour leur apporter les connaissances de Wikipédia.

Un des étudiants, Joshua Salazar, raconte comment il a grandi dans une petite communauté rurale de la cordillère des Andes, passionné dès son plus jeune âge par les encyclopédies multimédia, mais sans le moindre accès à internet. De cette frustration est née plus tard l'envie de trouver un moyen simple et économique pour permettre l'accès aux connaissances à partir d'un lieu sans accès internet.
Une autre façon de recycler un vieux téléviseur. Il ne manque plus qu'un arrosage automatique géré par le contrôleur Arduino !
Une autre façon de recycler un vieux téléviseur. Il ne manque plus qu'un arrosage automatique géré par le contrôleur Arduino !

Le prochain passage de l'Équateur à la télévision numérique prévu pour fin 2018, rendant les téléviseurs à tube cathodique bientôt obsolètes, les a alors amenés à combiner tous ces éléments pour créer une borne d'accès numérique, hors ligne et bon marché.

Le système est basé sur les logiciels libres Kiwix pour le contenu enregistré sur une carte microSD, Raspbian pour le système d'exploitation, Raspberry Pi pour le matériel informatique, des matériaux peu chers et recyclables comme du bois pour le boîtier, et un vieux téléviseur recyclé en guise d'écran, le tout pour un coût d'environ 100 dollars américains.

Une fois la première borne terminée et installée, les concepteurs ont été surpris par l'intérêt des jeunes habitants de ce village rural pour le texte de Roméo et Juliette et son auteur William Shakespeare ! Passée cette surprise, étant eux-mêmes plutôt intéressés par les sciences et la technologie, ils ont démarré une seconde phase du projet, avec l'aide d'un professeur de sociologie, pour mieux comprendre les besoins des utilisateurs de cette borne d'accès à Wikipédia et aux autres contenus de Raspbian et Kiwix. Les concepteurs souhaitent aussi travailler avec le ministère de l'Éducation d'Équateur pour développer de tels projets, économiques et éducatifs, et faciliter l'accès à l'incroyable diversité thématique et linguistique des connaissances librement diffusées grâce à Wikipédia. [3]

Le contenu de l'encyclopédie Wikipédia entre le pouce et l'index.

Partenariat avec Kiwix — La fondation Wikimedia a annoncé en juillet un partenariat avec le logiciel libre Kiwix, qui permet l'accès aux contenus des Wikipédias et d'autres projets (Wiktionnaire, Wikivoyage, Wikisource, Vikidia, Gutenberg, conférences TED), sans avoir besoin de connexion internet. La solution Kiwix est disponible pour les principaux systèmes d'exploitation : Windows, Linux, iOS et Android. Elle est actuellement utilisée par 3 millions de personnes réparties dans plus de 200 pays, qui peuvent ainsi accéder aux connaissances de Wikipédia disponibles dans 291 langues.

Cette nouvelle étape de la stratégie Wikimedia pour 2030 permettra le développement de l'accès aux connaissances des Wikipédias envers les populations qui ne disposent pas d'accès à internet. [4]

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Dans les coulisses de la Wikimedia

Abus des ressources — Les développeurs de la WMF ont décidé de créer un groupe, nommé « administrateurs d'interface », dont seuls les membres auront le droit de modifier le code CSS et le code JavaScript qui influence l'ensemble d'un wiki. Cette mesure entrera en vigueur à la fin août 2018. La WMF souhaite appliquer cette mesure pour contrer l'abus des ressources informatiques de l'écosystème, affirmant que les comptes d'administrateurs sont régulièrement volés. Le cas d'abus le plus problématique semble l'exécution clandestine de programmes JavaScript sur les appareils des lecteurs d'un wiki dans le but de faire du « cryptominage ». La WMF mentionne également que le code CSS pourrait servir à relier un compte utilisateur à son propriétaire IRL. (fr)[5] En ce qui concerne la Wikipédia en français, puisque le temps de discuter de son application et de son implantation sur le site est de deux semaines, le collège des administrateurs a décidé que n'importe quel administrateur pourrait déposer une demande sur le bulletin des administrateurs ou le bulletin des bureaucrates, la décision d'octroyer le statut revenant au collège des administrateurs. Dans la pratique, des administrateurs jugent qu'environ 10 contributeurs feront partie de ce groupe. Cette procédure, simple, pourra être remplacée par une procédure décidée par la communauté wikipédienne. (fr)[6]

Bases — Depuis quelque mois, une dizaine de modèles créant automatiquement des liens externes vers des bases de données à partir des éléments Wikidata associés aux articles sur lesquels ils sont apposés ont été créés (voir, par exemple, Modèle:Bases littérature, Modèle:Bases recherche et Modèle:Bases vie publique, tous trois créés en juin 2018). Pour un exemple de rendu, voyez par exemple Simone Veil, à la suite des notices d'autorité.
Les discussions concernant ces modèles ont été centralisées sur Discussion Projet:Wikidata/Bases.

ACREQ — Il s'agit de l'acronyme d'une nouvelle règle de la Wikipédia en anglais qui interdit aux comptes qui ne sont pas auto-confirmed de créer des articles. Cette règle, qui ne peut être appliquée qu'avec la « collaboration » du moteur de Wikipédia, était demandée depuis six ans. Dès son application, le nombre de nouveaux articles est descendu au niveau observé lors d'une période d'essai de six mois. Cette règle semble justifiée par deux raisons : trop d'articles à l'état d'ébauche qui sont abandonnés par leur créateur et pas assez de contributeurs pour améliorer ces ébauches (en y ajoutant notamment des sources). [7]

NPP — Un acronyme de l'équipe de la Wikipédia anglophone chargée de valider le caractère encyclopédique d'articles identifiés comme potentiellement hors du périmètre encyclopédique. Créé en 2016, le groupe New pages patrol est parvenu à réduire le nombre d'articles à valider de 22 000 à 700 aujourd'hui. Ses prochaines missions ? Trouver et éliminer « les violations de copyright, les spams de plus en plus nombreux et les contributeurs black hat »[trad 2]. [8]

DBLPWikidata a aussi été adopté par le Digital Bibliography & Library Project (DBLP), catalogue de bibliographies en informatique publié en Allemagne depuis les années 1980. Par exemple, naviguez à [9] et survolez les icônes en vis-à-vis de « David H. Evans », le lien Wikidata se « cache » sous l'icône qui représente une personne.

De SVG à PNG — Vous serez parfois tenté de reprendre une illustration de Wikimedia Commons. Quant il s'agit d'une photo, il suffit de la télécharger sur votre ordinateur, de l'insérer dans un texte, d'attribuer correctement la source et l'auteur, et voilà ! Toutefois, des logiciels refusent d'insérer des illustrations au format SVG (tel Microsoft Word). Il est alors tentant de recourir à un logiciel pour convertir au format PNG, par exemple, mais certains sont payants, d'autres lourds à utiliser. Que faire ? La solution se trouve, littéralement, sous votre nez ;-). Par exemple, naviguez à cette page et observez sous l'illustration le texte : « Cette image restituée en PNG dans d’autres tailles : 200px, 500px, 1000px, 2000px. » Ce service est offert pour tous les fichiers au format SVG. Donc, pas besoin de logiciel tiers, le moteur de Wikimedia Commons se charge de la conversion :-).

Au moins toutes les encyclopédies classiques — Quand Wikipédia en français atteindra-t-elle 3 000 000, 5 000 000 ou 10 000 000 d'articles ? Est-ce que la version en français de l'encyclopédie doit avoir un nombre maximum d'articles et, si oui, quel est-il ? Est-ce que le nombre d'articles actuel est près ou loin de cela ?
Dans tous les cas, Wikipédia se doit d'avoir des entrées sur tous les sujets traités par d'autres encyclopédies reconnues. Voici une liste des éléments de Wikidata possédant un lien vers L'Encyclopédie canadienne (EC) et ne possédant pas d'article sur frwiki, par ordre décroissant de versions linguistiques dans lesquelles ces articles sont présents :