June 07, 2018

Vue de l'hôtel des Invalides depuis le côté Seine, sous la neige

Il y a quelques jours, j’ai assisté à la conférence « GLAM-WIKI (FR) » à Paris, dont l’objectif était de bâtir des relations et des partenariats entre le mouvement Wikimedia et le secteur culturel, qui partagent une mission de diffusion de la connaissance.

Cette conférence, appelée « Rencontres Wikimedia 2010 » en français, était la deuxième édition d'un colloque Wikimedia annuel qui se cherche encore (ce qui est naturel pour un évènement si jeune) ; le colloque précédent de 2007 visait davantage le monde universitaire et les « experts ». « GLAM-WIKI » est le nom d'une séries de conférences, débutées en 2009 à Canberra (Australie), et suivie de celle de Londres il y a quelques semaines. Les institutions culturelles sont appelées « GLAM » dans le milieu, un acronyme pour galleries, libraries, archives and museums : galeries, bibliothèques, archives et musées. Je leur préfère le nom de « memory institutions », également utilisé en anglais.

Une conférence introductive efficace

Le programme était intéressant, en proposant de bonnes synthèses sur Wikipedia, Wikimedia, et quelques initiatives et partenariats réalisés pendant les dernières années. Il s'agissait de « panels » et de présentations (la traduction en français par  « tables rondes » est assez maladroite).

Même si, au final, le programme visait davantage les représentants des organismes culturels, certaines sessions m'ont également été utiles (en tant que bénévole Wikimédien, et d'employé de la Wikimedia Foundation), notamment celle sur les métadonnées. C'est un domaine que je n'ai pu qu'effleurer lors du Multimedia usability project, mais auquel j'espère pouvoir consacrer du temps en 2011.

D'autres présentations étaient d'excellente qualité, comme celle de Ian Padgham, du SFMOMA. Sa présentation originale mais efficace consistait d'une bande dessinée (par lui) et a été donnée un français impeccable, coloré et très drôle. Ce fut rafraîchissant après deux jours de présentations plus formelles.

La salle, dans les locaux de l'Assemblée Nationale, était particulièrement accueillante. Quelques détails logistiques, tels que l'absence de prises électriques, ou l'absence des horaires dans le « Programme » en téléchargement sur le site officiel, ont provoqué des frustrations. D'un autre côté, on nous a rachetés avec des macarons.

La traduction simultanée en anglais ou en français (selon que l'orateur parlait dans une langue ou dans l'autre) était apparemment de très bonne qualité et a permis à tous les participants de profiter de cette conférence bilingue.

Futures éditions : davantage de rencontres

Si j'avais un conseil à donner pour l'organisation d'un évènement similaire à l'avenir, ce serait de plus mettre l'accent sur l'aspect « rencontres ».

Je conçois parfaitement que ce type d'évènement ait été une première en France, et que par conséquent le but était davantage de « planter la graine » que de réellement tisser des liens et faire fructifier des partenariats. Il est donc normal qu'une approche « introductive » ait été choisie cette année. Les conseils qui suivent s'adressent donc principalement aux organisateurs des prochaines éditions.

Bien qu'ils aient semblé être en minorité, de nombreux Wikimédiens s'étaient déplacés pour assister à cette conférence, certains venus d'autres pays. Je trouve dommage qu'il n'y ait pas eu davantage d'opportunités de réelles rencontres et d'ateliers.

En comparaison, l'atelier Wikimedia de la conférence « Museums and the Web» en avril 2010 avait vraiment permis aux membres des deux communautés de se rencontrer, au travers de discussions en petits groupes sur des sujets particuliers.

L'absence de badges nominatifs n'a pas non plus facilité de réelles rencontres. Sans badge, difficile de démarrer une conversation avec un inconnu lors des pauses café, par exemple. Une liste des participants, comprenant leur affiliation et leur adresse e-mail (avec leur accord préalable) aurait également été bienvenue.

Par ailleurs, il n'est pas très pratique de devoir s'organiser soi-même pour déjeuner, surtout en une heure et quart (ramenés à moins d'une heure avec les retards accumulés), pendant que les « VIP » (organisateurs et intervenants) déjeunent à l'étage. Je pense qu'une large majorité des participants aurait accepté de participer financièrement en échange d'un déjeûner-buffet sur place, en particulier nos collègues non francophones.

En résumé, l'évènement était sympathique et assez utile, et j'espère voir de futures éditions avoir lieu qui permettront des rencontres plus concrètes.

Ce mercredi, je participais à une réunion de l'équipe technique de la Wikimedia Foundation quand Mark Bergsma, notre Networking Coordinator basé à Amsterdam, a subitement dû s'absenter ; ce n'est que quelques instants plus tard que l'équipe a réalisé la raison de son départ. Un incident de climatisation dans le data center d'Amsterdam a déclenché un mécanisme de protection des serveurs, qui se sont automatiquement arrêtés afin de se protéger de la chaleur. Le centre d'Amsterdam gère généralement le trafic des sites Wikimedia en Europe ; Wikimedia dispose de procédures automatiques afin de pallier rapidement ce type d'incident en redirigeant l'ensemble des requêtes européennes vers les serveurs situés en Floride.

Ce processus de redirection est basé sur le DNS, c'est à dire le système qui fait le lien entre un nom de domaine (par exemple, « wikipedia.org ») et l'adresse IP de la machine qui l'héberge (par exemple, « 208.80.152.2 »). Malheureusement, ce système de redirection était défaillant au moment de l'incident de climatisation. L'équipe a rapidement identifié et corrigé le problème, mais c'était trop tard : l'erreur s'était propagée sur Internet dans les bases de données DNS.

En tout et pour tout, l'incident de climatisation et l'incident de DNS interne n'ont duré que quelques minutes. Mais à cette chaîne d'incidents s'est ajouté un autre problème : les bases de données DNS sur le web ont conservé les valeurs erronées trop longtemps, malgré les consignes des serveurs de Wikimedia, qui indiquaient qu'elles devaient être corrigées rapidement. Ainsi, les utilisateurs ne pouvaient pas accéder à Wikipedia, même si Wikipedia était bien là, en parfaite santé.

Cette série d'incidents est assez semblable aux chaînes d'incidents utilisées dans l'analyse des catastrophes aériennes (modèle de Reason, aussi appelé « effet gruyère ») : pris séparément, ces problèmes ne sont pas graves, ni même visibles, mais leur combinaison a rendu Wikipedia inaccessible pendant plusieurs heures.

Cependant, ce n'est pas la fin de l'histoire.

Aussitôt le problème résolu, Mark a rapidement rédigé et publié un article sur le blog technique de Wikimedia. L'objectif était d'expliquer la cause du souci et de rassurer les utilisateurs. Mais la twittosphère était déjà en pleine ébullition, et certains utilisateurs ont eu la bonne idée d'indiquer que la passerelle sécurisée secure.wikimedia.org, elle, fonctionnait toujours. Cette passerelle, qui habituellement ne doit gérer qu'un faible trafic, a aussitôt été saturée. L'ironie, c'est que secure.wikimedia.org est hébergé sur le même serveur que le blog technique qui, du coup, n'était plus accessible. Et demander aux internautes de ne pas utiliser la passerelle sécurisée n'a eu aucun effet. Du coup, l'équipe technique a décidé de désactiver temporairement secure.wikimedia.org, afin de rendre de nouveau accessible le blog technique, et ainsi l'article qui expliquait l'origine du problème.

La situation est revenue à la normale après quelques heures, au fur et à mesure que les bases de données DNS ont mis à jour leurs entrées. secure.wikimedia.org a été réactivé peu de temps après, quand la charge serveur est redevenue raisonnable.

L'un des projets sur lesquels l'équipe technique de Wikimedia a prévu de travailler prochainement est la création d'un « indicateur de statut » (status board), qui indiquera aux utilisateurs la « santé » des sites Wikimedia à un moment donné, un peu à la manière du Google apps status dashboard. Cet indicateur, qui sera hébergé de façon indépendante, permettra de tenir les utilisateurs informés des éventuels soucis et du retour à la normale. D'autres projets sont également en cours de finalisation afin d'améliorer de façon générale les performances et la redondance de l'infrastructure opérationnelle de la Wikimedia Foundation, en accord avec les recommandations du plan stratégique. J'y reviendrai dans quelques semaines.

June 03, 2018

Annonces

Sondage28 mai : ouverture des discussions à propos du sondage sur l'Ajout à conventions typographiques.

Revue de presse

  • Le Wikiconcours 2017-2018 est terminé : une classe de lycéens scientifiques de Brest a gagné le concours avec leurs participations sur une quinzaine d'articles. (source)
  • Philip Roth est mort : l'écrivain américain avait défié la communauté wikipédienne anglaise en contestant l'article sur son livre La Tache. (source)
  • Lettre ouverte de la Fondation Wikimédia : l'organisation appelle les autorités turques à débloquer Wikipédia. (source)

Échos du bistro

  • Certains contributeurs veulent mettre en place une procédure pour relire les vieux articles de qualité qui s'éloignent des critères d'aujourd'hui. (discussion)
  • L'affaire de Jeufosse, un article issu du Wikiconcours lycéen, présente plusieurs problèmes selon des wikipédiens. (discussion)
  • Un contributeur anonyme a laissé un message sur le bistro, avec pour sujet des réformes autour du statut des administrateurs. (discussion)
  • Un utilisateur vient de rejoindre le club fermé des contributeurs de plus de 10 ans. (discussion)
  • Plusieurs outils sont disponibles pour accéder rapidement au bistro. (discussion)
  • La chocolatine versus le pain au chocolat, le retour. (discussion)
  • Deux millions d'articles : faut-il refaire un communiqué de presse ? Il est aussi également questions d'idées pour améliorer la présentation de l'Accueil de la communauté pour tous. (voir la discussion)

Articles les plus consultés

Cette rubrique recense les articles les plus consultés sur la Wikipédia francophone au cours de la semaine écoulée (21 au 27 mai). Vous pouvez accéder au rapport de façon permanente sur cette sous-page.
  1. Pierre Bellemare a été vu 341 074 fois.
  2. Meghan Markle a été vu 339 031 fois.
  3. Élisabeth II a été vu 178 090 fois.
  4. Ligue des champions de l'UEFA a été vu 168 204 fois.
  5. Zinédine Zidane a été vu 154 628 fois.
  6. Philip Roth a été vu 143 707 fois.
  7. 13 Reasons Why (série télévisée) a été vu 129 899 fois.
  8. Loris Karius a été vu 126 227 fois.
  9. Henry de Sussex a été vu 116 329 fois.
  10. Cristiano Ronaldo a été vu 107 520 fois.

Attribution des labels

Articles de qualité
Promus

Propositions

Bons articles
Promus

Propositions

Plaisirs visuels

Un chat jouant avec un agame arlequin, au Laos. (définition réelle 5 557 × 3 125)
Un chat jouant avec un agame arlequin, au Laos.
(définition réelle 5 557 × 3 125)

Anniversaires à venir

Comité de rédaction

Cette édition a été rédigée par Lofhi et J. N. Squire.

Envoyez-nous vos remarques sur la rédaction du Wikimag, des annonces de débat, des tribunes d’expression libre ou le signalement de nouvelles pages d’intérêt commun sur Wikipédia.
Nous avons besoin de votre aide pour maintenir le Wikimag.

Commentaires sur cette édition

A mon avis, c'est les anniversaires de juin qu'il fallait annoncer Sourire. Bon et je dis pas çà pour les cadeaux... Enrevseluj (discuter) 30 mai 2018 à 20:28 (CEST)

June 01, 2018

Brèves

Objectif : Lune

Wikipédia sur la Lune — Il y a deux ans, RAW parlait du projet d'envoyer Wikipédia sur la Lune. Bien que ce projet précis semble avoir été abandonné[1], un autre vise à envoyer Wikipédia sur la Lune. Porté par l’Arch Mission Foundation, le projet veut imprimer des millions de pages de Wikipédia sur des plaques de métal et les envoyer sur la Lune d'ici les deux prochaines années. <On en parle sur le Bistro>

Wikimedia Commons Android App - Selecting Categories 2.png

Application Commons — Une nouvelle version de l’application mobile Wikimedia Commons est sortie. Elle rend plus facile la recherche de lieux à proximité qui n'ont pas d'images dans la médiathèque. Elle apporte du soutien avec des téléversements directs et des suggestions de titre et de catégorie. L’application ne fonctionne que sur les systèmes Android, faute de développeurs volontaires disponibles pour la porter sur d'autres systèmes d'exploitation pour téléphones mobiles. [1]

Les plus cités sur Wikipédia — Avec 2,8 millions de citations, trois chercheurs australiens seraient les plus cités de Wikipédia. L'article concerné, Updated world map of the Köppen-Geiger climate classification (d), est une mise à jour des données de la classification de Köppen.
Stupéfaits par la situation, les chercheurs concernés en profitent pour valoriser la science ouverte[2].

À l'écoute — Les applications Amazon Alexa, Siri d'Apple et Assistant Google sont susceptibles « d'entendre » des sons inaudibles à l'oreille humaine. Ces sons peuvent envoyer des commandes aux smartphones à l'insu de leur propriétaire : appeler à tel numéro de téléphone, ouvrir une page Web, commander des biens... Si la page Web est publiée par Wikipédia, c'est une nuisance ; si la page Web est publiée par un groupe terroriste surveillé par la sécurité intérieure, les conséquences peuvent être catastrophiques. D'autres appareils électroniques connectés et dotés de la reconnaissance automatique de la parole (par exemple, Amazon Echo) sont également susceptibles d'exécuter des instructions à l'insu de leur propriétaire. Il s'agit pour le moment d'une preuve de concept étudiée dans les laboratoires de recherche, mais on peut anticiper un usage plus large de cette « faille » dans les mois et les années à venir, même si les sociétés propriétaires de ces technologies planchent sur des solutions pour la contrer. [2]

Commons : une importante contributrice helvétique — La bibliothèque de l'École polytechnique fédérale de Zurich contribue aux projets, notamment germanophones. Elle a déposé sur Wikimedia Commons le fonds photographique du géologue suisse Leo Wehrli (1870 - 1954). Ce sont rien moins de treize mille clichés, dont nombre sont coloriés à la main ! Le photographe ayant beaucoup voyagé, ce fonds documente nombre de villes et pays — et c'est une merveille. À utiliser sans modération ! Et merci au Kurier, dans lequel nous avons déniché cette information !

Cartes interactives — De plus en plus d'articles de Wikipédia en français présentent des cartes interactives, cartes utilisant des données d'OpenStreetMap. Affichant par défaut la langue principale des lieux concernés, les cartes interactives permettent désormais, depuis mai 2018, d'afficher les lieux en fonction d'une langue donnée. <On en parle sur le Bistro>

Exemple 1 : Avant Exemple 2 : Maintenant Exemple 3 : Avec lang=de
Hovercards-thumbnail.png

Prévisualisation des liens au survol — Cette fonctionnalité nommée Page Previews, anciennement Hovercard, est active pour tous les lecteurs depuis le 17 avril dernier. Les retours sont très positifs, comme le rapporte le Wikimag dans sa revue de presse. [3]

Twitter — Le compte Twitter du Wiktionnaire francophone a été supprimé suite à l'application stricte et inappropriée d'une des règles du réseau social. En effet, il ne prend pas en compte que ce compte n'appartient pas à un enfant né en 2004, mais à un projet créé à la même période. Difficile alors pour la personne gérant le compte de prouver sa paternité de l’enfant nommé « Wiktionnaire ». Espérons que le compte sera rapidement restauré suite à cette incompréhension. [4]

Réutilisation du contenu — Le livre Cours de musique congolaise, publié chez Édilivre il y a quelques semaines, réutilise dans plusieurs des treize chapitres le composant des textes et images de Wikipédia. La possibilité de réutiliser ces contenus diffusés sous licence libre a permis à son auteur, le Congolais Mampouya Mam'sy, de rédiger un des rares manuels didactiques centrés sur ce sujet. Il s'agit d'une belle initiative que nous ne pouvons que saluer. (fr)[5]

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Dans les coulisses de la Wikimedia

Présentation des travaux de la WMF — Le mardi 5 juin 2018 à l'École normale supérieure (Paris) (salle Jaurès, au 29 rue d'Ulm, Paris 5e), le contributeur Dario (WMF) présentera les travaux de recherche prioritaires de la WMF. Accès libre sans inscription. (fr)[6], [7]

Enregistré sur Phabricator
Tâche 193769

Piratage ? — Le 3 mai, des milliers de tentatives de connexion tiers ont été réalisées pour plusieurs comptes utilisateur de nombreuses versions linguistiques du projet. L'équipe de sécurité de la WMF a pris les choses en main. Il semblerait qu'il y ait plus de fumée que de feu et que très peu de comptes, sinon aucun, auraient été compromis. Pour des raisons de sécurité, peu de détails seront dévoilés publiquement. Les attaques s'étendent sur plusieurs jours et auraient peut-être un lien avec des attaques également effectuées contre des comptes sur Twitter.

Capture d'écran d'une recherche avancée sur Wikipédia.

Rechercher sur Wikipédia — L'extension Recherche avancée sera proposée comme fonctionnalité bêta sur les wikis Wikimedia prochainement. Elle facilite l’utilisation de certaines fonctions de recherche que la plupart des utilisateurs ne connaissent pas, via une interface plutôt qu'en commandes à mémoriser. [8]

Modèles et Wikidata — Plusieurs modèles n'exigent plus de paramètres si ceux-ci sont correctement saisis dans Wikidata. Par exemple, dans les liens externes de « Parc national de Mammoth Cave (d · h · j · · AdQ · Ls) », cinq modèles sont inscrits sans paramètre :

Pourtant, tous les liens externes sont bien visibles dans l'article.

Wikidata et illustrations — Les entrées de Wikidata dotées d'un lien vers une illustration de Wikimedia Commons affichent de façon automatique une vignette de l'illustration. Par exemple, voyez Tête de jeune femme de Léonard de Vinci.

Tremblement de terre wikidatien — Le 23 mai 2018, on annonce qu'un nouveau type de données peut être entré sur Wikidata : des lexèmes. Ces derniers sont identifiés à l'aide de la lettre L (exemple : d:Lexeme:L111). Plus de 800 lexèmes ont été créés moins d'une journée après l'annonce.
Ceci est un changement majeur car depuis ses débuts il y a un peu plus de cinq ans, Wikidata se contentait de créer des éléments (Q) dédiés à des concepts et de les associer entre-eux à l'aide de propriétés (P) sous forme de triplets Q-P-Q. En mai 2018, Wikidata compte environ 48 millions d'éléments pour un peu plus de 4 600 propriétés. À terme, le nombre de lexèmes devrait dépasser le nombre d'éléments. <imaginez ici une caricature présentant les logos de Commons et Wikidata côte à côte sur une piste de course du nombre d'éléments, puis le logo de Wikidata qui prend une forte avance, propulsé par les lexèmes.>

Troll ou discussion apaisée ? — Rien de tel que la typographie pour susciter des débats sans fin. Et rien de tel qu'un sondage pour y mettre un terme. C'est dans la dernière livraison de l'excellent Wikimag que nous avons débusqué le prochain sondage à propos des conventions typographiques : celles-ci doivent-elles être amendées ? À vous de répondre ! Mais répondez avec soin et réflexion — les conventions typographiques sont largement responsables de l'apparence et de la lisibilité du contenu de Wikipédia !

Blitz (bis bis) — Wikipédia en français va atteindre les 2 000 000 d'articles au cours du mois. Les deux éditions précédentes des RAW vous ont proposé d'avancer la date d'arrivée de la deux millionième entrée en créant des articles dont les éléments Wikidata sont liés à des entrées sur Encyclopædia Universalis et Encyclopædia Britannica et qui ne possèdent pas d'article sur frwiki.
Il est facile de créer des listes de pages manquantes en fonction des différentes publications dont les identifiants possèdent une propriété spécifique sur la base de données libres. Ainsi, par exemple, on peut lister les entrées du Dictionnaire biographique du Canada (DBC) ne possédant pas d'article sur frwiki :